Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Quand Gulliver se lève, les nez des marquis s'allongent

http://www.literatura.hu/irok/felvil/gulliver.jpg

 

Bussereau ment comme un Sarkoquio

La question de fond est de savoir pourquoi ils en arrivent là ?

Pratique congénitale et même chromosomique d'une bourgeoisie au prise d'une phase montante et aiguë de lutte de classe:

- les salariés (pas leur patrons) du tr Routiers qui se mettent dans la danse.

 
- les ports bloqués

 
- les gars d'EDF qui si on en croit les poursuites engagées contre le responsables syndicaux délestent les zones industrielles


- Une SNCF qui ne donne plus de chiffre de grévistes tant elle est ridiculisée (la presse helvète qui annonce la suspension du trafic entre la Suisse et la France alors que la "com" du gouvernement dit que cela roule normalement.


- Les cadres jaunes de la RATP qui ont des valises (ne venant pas de chez Hermès) sous les yeux pour faire croire que le trafic du métro est normal


- 200 000 visiteurs de moins au salon de l'auto et des travailleurs de la branche qui visitent leur salon de façon dynamique.


- Des élus qui ne viennent plus dans leur permanence en province.


- Des ministres et dirigeants de l'UMP qui annulent leurs réunions publiques.


Bussereau ce soir bat les estrades en clamant que "la pénurie n'aura pas lieu" (sauf que les avions vont en noria se ravitailler à Londres Berlin ou Rotterdam) et que plus 400 stations services sont à sec (d'où les manoeuvres des majors compagnies et le renfort de Vichy-pirate pour accéder aux tankers et aux vannes). Ce Bussereau a le nez qui s'allonge comme celui de sarkoquio tellement il ment.

Leur peur sur le fond est là : parce que c'est le mouvement social qui monte et qu'ils sont contraints et forcés à la face du pays de reconnaître que Gulliver existe et qu'ils se met debout : il existe toujours une classe ouvrière dont le nombre en lutte est ce qui va faire la différence.

La meilleur façon d'empêcher les réquisitions et les atteintes au droit de grèves c'est de faire entrer dans la danse ceux qui n'y sont pas géographiquement, professionnellement socialement.

Comme disait déjà au début du siècle dernier : "il pourront mettre 100 000 soldats derrières 100 000 requis, il ne pourront pas mettre un soldat derrière chaque grévistes s'ils sont des millions".

J'ai idée que si on parvient à ce que chaque morceau de Guliver arrive à comprendre la force qu'il est, non seulement on sauvera nos retraites mais en plus, cadeau royal, on pourrait faire même qu'une "pré" du même tonneau soit offerte à Fa#.


D'où cette variation sur un mot d'ordre déjà très juste:

"La retraite, on s'est battu pour la gagner on va se battre pour l'y flanquer"


Pour info il y a ceci qui confirme ce qui est ci dessus ;
Le courrier-type du Ministère de l’Éducation nationale
destiné aux parents d’élèves:

Citation:
Madame, Monsieur,
Depuis plusieurs jours, des groupes de lycéens ou d’autres jeunes, qui affirment protester contre des réformes, tentent de bloquer des lycées. Monsieur le Recteur m’a demandé de porter à votre connaissance les éléments suivants :
- Ces blocages font obstacle au droit à l’éducation, garanti à tous les élèves et à leur famille. Ils empêchent nombre d’élèves de suivre les cours, ce qui n’est pas admissible.
- La présence de lycéens dans la rue attire quelquefois un certain nombre de personnes qui souhaitent troubler l’ordre public et peuvent mettre en cause la sécurité des élèves et des personnels.
- L’absence des élèves en cours est contraire à l’obligation d’assiduité, qui figure dans la loi ainsi que dans le règlement du lycée et s’impose à tous ceux qui y sont inscrits. Elle empêche les lycéens de recevoir les enseignements prévus dans les programmes et nécessaires tant à leur formation qu’à leur réussite aux examens.
Aussi je vous demande de bien vouloir rappeler à votre enfant qu’il a des droits et des obligations dans le cadre de sa scolarité :
- Ses droits lui permettent de faire valoir ses opinions par le biais des instances officielles de l’établissement : assemblée générale des délégués, conseil de la vie lycéenne et conseil d’administration.
- Ses devoirs concernent l’assiduité, le respect de la liberté d’autrui et celui des biens. J’ajoute que les absences non justifiées figureront sur les bulletins scolaires des élèves concernés.
Pour garantir à chacun le respect de ses droits et préserver aux élèves de notre lycée leurs chances de réussite, nous comptons sur votre indispensable soutien.


Ce courrier du Ministère, envoyé à tous les recteurs et répercuté auprès de tous les chefs d’établissement de lycée, a été envoyé à des milliers de parents d’élèves.

 

http://www.artpassions.net/art/gulliver.jpgGulliver vous dis-je, Gulliver !!

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article