Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Prud’hommes : droit social, droit à l'humour

http://dutron.files.wordpress.com/2010/06/val-france-inter-exces-de-caricature.jpg

"L'humoriste Stéphane Guillon a remporté une large victoire judiciaire contre Radio France, vendredi 28 janvier. La radio publique a été condamnée par le conseil de prud'hommes de Paris pour avoir licencié l'humoriste "sans causes réelles et sérieuses".

Les contrats à durée déterminée (CDD) de Stéphane Guillon depuis avril 2003 ont été requalifiés en contrat à durée indéterminée (CDI). A ce titre, les prud'hommes attribuent 150 000 euros d'indemnités pour licenciement injustifié à l'humoriste. Mais Stéphane Guillon obtient également 41 981,70 euros d'indemnités de licenciement ; 11 581,16 euros pour le préavis de licenciement ; 5 790,58 euros d'indemnités de requalification ; 1 158,11 euros pour les congés payés et 1 500 euros pour ses frais de justice. En tout, le licenciement de l'humoriste pourrait donc coûter la coquette somme de 212 011,55 euros à Radio France."

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

thierry cayol 28/01/2011 23:49



C'est bon de voir que les maîtres à (dé)penser du service public ne font pas loi partout et quand ils le veulent.


Le plus ermmerdant dans l'histoire, c'est que largent que Radio-France  a été condamné à Guillon, cet argent est un peu (et même totalement) le nôtre