Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Point de vue, image du monde

http://www.web-libre.org/medias/img/articles/a1324603d9b1a22277809229934a36fd-2.jpg

 

Deux infos à croiser.

La première venant de Roger dans toutes la froide colère de sa dénonciation (lien avec la page de Roger) :

 


Lundi 6 Mai 2013 en France, une famille a encore été jetée à la rue, ce drame familial s’est déroulé à Aubergenville. La mère de famille a été hébergée d'urgence à l’hôtel avec une de ses filles, les autres enfants sont partis chez leur père. Le bailleur social Coopération & Famille n’a pas souhaité nous laisser 72h pour trouver une solution à la dette de loyer de la famille.

Encore une fratrie divisée suite à cette expulsion, on brise des familles,

l’expulsion n’est pas la solution ! 


Les bénévoles du DAL & de La CSF accompagnent de nombreuses familles afin d' éviter l’expulsion, qui coûte beaucoup plus cher à la collectivité.
Nous exigeons :

L’arrêt des expulsions, de tout type d’habitation ;

La baisse immédiate des loyers et des charges ;

Le respect du DALO et du droit à un hébergement, avec un programme massif de mobilisation et de réquisition de logements et bureaux vacants ;

Le renforcement des droits des locataires : particulièrement le droit au maintien dans les lieux, la suppression des sous-statuts locatifs... ;

La création d’un service public du logement pour : produire 200 000 vrais logements sociaux par an, agir contre la spéculation, lutter contre les taudis et les abus, faire respecter le droit au logement décent et accessible… ;

L’abrogation de la loi Boutin et des mesures de marchandisation des HLM ;

Pour financer les HLM nécessaires : doublement du plafond du Livret A et centralisation à 100% par l’Etat, suppression de la TVA et rétablissement du 1%.

Source: le DAL du Mantois et de la CSF

 

 

La seconde venant de la boite aux lettres de la canaille : 


 

13-05-11--Duflot-fisc.JPG

 


Les deux faits, côte à côte, font un implacable état des lieux des promesses non tenues, du pourquoi elle ne sont pas tenues et du sens des orientations prises qui interdisent de prétendre les tenir.

 

On ne peut pas prioriser la satisfaction de la rente et répondre aux attentes de ceux qui en subissent la loi.


Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article