Persiflage pour faire gueuler une fois de plus deux ou trois potes (♫ ♫)

Publié le 13 Octobre 2012

http://13.pcf.fr/sites/default/files/imagecache/image/pierre_laurent_pge.jpg

 

 

A l'annonce de l'attribution du prix Nobel à ycelle attribuée, le secrétaire national du PcF vient de dénoncer avec forces arguments dont l'essentiel est ici pour une part conséquente partagée sur le rôle, la place et la nocivité de l'UE.


"L'UE n'est pas une force de paix internationale, elle a même été, avec ses pays membres et l'OTAN, actrice des conflits internationaux majeurs de la période.
En son sein, qu'a-t-elle fait pour aider Chypre, face à l'occupation illégale du nord de l'île par la Turquie? Frontex et les murs de l'Europe forteresse respecteraient les droits de l'Homme?

Enfin, la concurrence, l'austérité et les confiscations de souveraineté - illustrées aujourd'hui par le Traité budgétaire - conduisent à de nouvelles divisions des peuples, à leur appauvrissement et au désespoir.
Nous savons - c'est l'histoire de l'Europe - que cela peut mener au pire."

 

Sonnez trompette, raisonnez musette.

 

Mais, me souffle dans l'oreille un lecteur dont le chêne bien trempé permet de ne pas en faire des flutes, "C'est du pipeau".

 

Devant son argumentation, La Canaille complète "ou de la grave schizophrénie politique".

 

Parce que quand même. Être président d'un groupe parlementaire qui, pour être éligible …et élu à l'attribution de subventions ponctionnées sur le budget de l'institution nobélisée, les a demandées par écrits paraphés, et pour les recevoir a confirmé d'en avoir accepté les règles. Pour ensuite aujourd'hui en dire de façons circonstancielles (pour ne pas dire opportunistes) pis que pendre, c'est du grand' art.

 

Ou monsieur Laurent et son organisation décident de ne plus être dans cette configuration certes inconfortable mais réelle, ou sa déclaration est la démonstration d'un double langage par conséquent en grande délicatesse avec l'honneteté.

 

Avant d'en tirer une conclusion définitive, nous attendons les explications du président du PGE qui anime le très subventionné GUE.

 

Canaille le Rouge s'engage ici quelque soit la réponse à la rendre publique à ses lecteurs.

Rédigé par canaille le rouge

Publié dans #Nouvelles du front

Repost0
Commenter cet article

Roquet 14/10/2012 10:58


Pipeau ? Schrizophrénie politique ? On peut s'interroger, mais est-ce bien la question essentielle ? Ce qui a été dit l'ayant été par le secrétaire national du PCF, il me semble que c'est aux
adhérents du PCF que se pose désormais la question : "Si c'est ça l'Europe, qu'est-ce que la France fait dedans, qu'est-ce qu'on va faire pour qu'elle en sorte ?". Comme ils vont avoir leur
congrès en février, je serais eux, je me demanderais si ce n'est pas là la première question, la question fondamentale qu'ils devraient s'y poser. Roquet