Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

[♫ ♫ ]Perséïdes d'hiver ou des étoiles au quinquet, contribution au congrès du P"c"F

 

http://marc.chapelet.pagesperso-orange.fr/photo/piedfixe/perseide13aout94.jpg

Perséïdes de février voit les étoiles décliner. Étoiles brillante hivernales apportent gel dans les foyers

 

Des camarades et amis ayant demandé à La Canaille d'intervenir dans le débat du P"c"F, ce débat étant par principe interne et n'y ayant plus aucun droit, il ne s'agit que de l'impression ressentie à regarder ceux qui veulent qu'on les soutiennent sans jamais prendre l'avis des étais. 


C'est l'image des perséides, étoiles fugitives, filaments rallumées qui en moins d'un instant traversent l'univers politique, leur écrin déclinant, s'éteignant aussi vite que leur trait fut ardent.


Comme celles d'été, en trois jours c'est bouclé.

Et revient aussi vite le mirage du marché

Comme dans Faust, il exige ses gages.  

 

Voici la contribution de la Canaille au congrès du PCF (avec la complicité du vieil Hugo).

 

C'est un moment statutaire.

Regarde, toi que l'idée travaille

de l'ex colosse le suaire,

Qui rase de près les murailles

 

Sur la terre de nuit plombée

Des notables, du haut des balcons

Regardent comme au défilé

Les foucades de leur Mélenchon

 

Sa haute silhouette noire

Domine maintenant la cour

On sent à quel point il peut croire

Avoir conjuré Billancourt

 

Montrant au grand jour ses carences

Il tient du PC tous les tours

Lequel malgré tout veut bien croire

garder ses sièges encore un tour.

 

Congrès les yeux vers les étoiles

Refusant d'entendre les clameurs

Ils foulent comme marins les vieilles voiles

L'idée de chasser l'exploiteur.

 

Canaille le Rouge n'est pas certain 

du tout que ses viles rimaillures

Soient  prisée au point d'être  pain

Bénit du rapport d'ouverture.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article