Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pas solidaire de toutes les luttes. NON, ici on ne salue pas.

 

http://img509.imageshack.us/img509/8928/tamoulsparis.jpg

J'aurai préféré un soutien plus affirmé aux luttes des Contis que ce communiqué de soutien à ce qui, il faut le dire, constitue le noyau dur des brigades spéciales de la répression contre les travailleurs. 

"Mobilisation des CRS

L’action syndicale démontre son efficacité
mardi 1er février 2011

Dans un secteur professionnel où on ne s’y attend pas forcément, l’action syndicale démontre son efficacité.

Ainsi les politiques du gouvernement à l’encontre de l’emploi, des missions publiques et les réductions massives d’emplois résultant de la RGPP ont été battues en brèche par la détermination des CRS.

La CGT salue cette action syndicale dans laquelle ses militants ont pris toute leur part. Il est ainsi mis fin à la dissolution de plusieurs compagnies et aux suppressions d’emplois.

Une fois encore, le Gouvernement a choisi l’épreuve de force en lieu et place du dialogue social et de la négociation. Il a eu tort !

La CGT appelle les personnels à rester vigilants sur les suites de leur lutte et à rejoindre la CGT pour assurer, comme d’autres salariés, la défense de leurs intérêts, celle de l’emploi et des missions publiques.

Montreuil, le 1er février 2011"

 

http://2.bp.blogspot.com/_JfhAteQCk9g/TL1uaPIG6CI/AAAAAAAABSY/PS2SuZsZWFE/s1600/crs-sarkozy-cpe.jpg

Pour La Canaille, sûr qu'un militant de la CGT peut très facilement argumenter sur les besoins d'une défense nationale sans soutenirpour autant l'arme atomique ou l'existence de la Légion étrangère.

De même on peut demander des moyens pour un service publique de la police nationale sans soutenir les luttes corporatistes du secteur le plus répressifs des outils au service de l'appareil d'état.

Si La Canaille n'a jamais défilé en criant "CRS SS" tant le terme "SS" appliqué à ces mercenaires du capital était disproportionné, il l'a fait sous les banderolles  de la CGT, pour exiger la dissolution de ces brigades spéciales de répression.

La situation de crise est-telle que même les missions républicaines de ces compagnies qui servent souvent de paravent social (surveillance de plages etc) passent à la trappe tant le capital et ses condottieres ont besoin en permanence de leur outils de répression à disposition. (notons l'argument des "grévistes" : "on a démontré notre utilité à l'automne". La meute qui ne comprend pas que les veneurs séparent les chiens.

Ce communiqué qui a du faire sursauter et hurler nombre de militants à travers tout le pays depuis les anciens résistants qui se rappellent de l'épuration des années 50 de forces républicaines issues des maquis pour en faire l'outil de répression des mineurs , des dockers, des cheminots, des sidérurgistes, des ouvrières du textiles. 60 ans de charges et de coups jusqu'à aujourd'hui. Ceux qui ont subit physiquement les coups de toutes les répressions de toutes les luttes ne sont pas solidaires de ceux qui par contrat acceptent de tuerleur famille et amis si on leur en donne l'ordre.

Les militants de toutes génération qui comme le dit Ferrat dans "En groupe en ligue en procession" pour leurs idées, leurs revendications "n'ont jamais raté l'occasion d'aller se faire casser la gueule" ne sont pas solidaires.  http://allanicmarietherese.a.l.pic.centerblog.net/la3iprzv.jpg

Peut-être que les coups de pélerine et de bâtons ont fait des dégats au point de creuser des trous de mémoire et fait oublier l'histoire dans la tête des rédacteurs de ce communiqué.

C'est terrible ce syndicalisme "hors sol" qui oublie qu'on ne peut être efficace que par l'entretien de ses racines et que son histoire en est une des principales.

Il fut un temps où la CGTdemandait le démentellement des CRS comme gage d'une politique républicaine. "Je vous parle d'un temps que les moins de ..."

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Lagarde Jean Jacques Retrité de la Poste 11/02/2011 09:39



Je partage totalement le point de vue de Canaille le Rouge.


J'ai, nous avons des souvenirs tétus qui ont pénétré à coups de matraque dans la tête (grêve de 1968, en Gironde l'occupation de la voie ferrée à Bordeaux contre la délocalisation de Renault,
etc. Il y en a eu tellement).


Et je trouve déplacé de la part de la CGT d'avoir cette compassion.


Moi aussi j'avais espéré une réaction nationale importante de la Conf CGT et même un déplacement de B.Thibault contre la casse des vies des Conti, alors que les médias avaient fait un tapage sur
la casse de quelques ordinateurs.


Nos responsables préférent continuer la compromission avec Chéréque, entre autres.


Scandale!