Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ohé les démocrates de l'ouest : il y a le feu !!

 

http://www.ph-ludwigsburg.de/html/2b-frnz-s-01/overmann/baf4/bretagne/carte-provinces-bretagne-br.jpg

 

 

Canaille le Rouge attendait le calme d'un weekend pour dire tout le mal qu'il pensait de la suppression des départements prévue par le référendum consensuel organisé le 7 avril en Alsace (voir ici le lien avec le Blog de "canempechepasnicolas" donnant le point de vue pertinent du "M'PEP' (lien cic).

 

Pour La Canaille, c'est NON, NON, et NON. Un NON républicain, démocrate et opposé à toutes les variantes de la palette réactionnaire à l'œuvre de l'autre côté des Vosges.

 

L'arrivée d'une escadre de messages venant des rives du Ponant lui a mis ce qui lui reste de poil en bataille et contraint de ne pas causer du Bassin Potassique mais de revenir vers les turbulences d'Armorique. 

 

Pour autant, de Plomodiern à Schiltigheim, l'argumentation n'a pas besoin d'être ajustée.

 

Au moment où le conseil régional de Bretagne entre en conclave pour réfléchir sur comment s'octroyer des parts nouvelles de pouvoir en asséchant les Départements et Communes, en s'appropriant part de la souveraineté nationale.

 

Au moment où il est à la mode de lutter contre la souveraineté populaire exprimée à l'intérieur du cadre national imposé par le peuple à la réaction en 1789-1793, c'est une fumée fleur de lyssée à reflet jaunâtre qui sort de la cheminée.


Deux organisations disposant d'élus proposent ni plus ni moins de revenir à l'époque des évêchés et paroisses.

 

Cela à la plus grande joie des "maisons" des ci-devant Rohan, Sévigné et autres qui sont depuis la fin de la Restauration en attente de reprise en main hors du champ républicain pour la plus grande gloire des nouveau barons, Pinault, Bolloré et autres.

 

Nous savons tous les dégats qu'ont fait depuis plus d'un demi-siècle les entailles à la loi de 1905 en matière d'école, de santé, de services publiques de proximité.

 

Comment a-t-il fallu en Bretagne mais au-delà ferrailler pour dire que les démocrates bretons étaient attachés à la richesse de leur culture pour ne pas être assimilés à des enfants de Pétain.


On y revient ? 

 

Elus verts et UDB, vous en voulez encore plus ? Fini l'égalité républicaine ? pas de mêmes droits de chaque côté du Couesnon ?, l'octroi pour passer la Loire ? Prérogatives régionales ? Que diriez vous si l'entrée au musée du Louvres étaient plus cher aux natifs de Crozon qu'a ceux de Chatillon ? 

 

Carricatures ? Regardez donc ce qui se concocte au sein des débats des séminaires qui sans avoir l'air d'y toucher laissent angliciser et  aussi socialement veulent "Kerguelenniser" "Britanny Ferries" et pour majorité d'entre eux laissent brader les métallos de Lorient à Rennes, justifie la casse de la pêches au nom des impératifs de l'UE et des interets bien compris des latifudiaires de St Pol de Léon, ces vrais casseurs de droits sociaux et liquidateurs de la petite paysannerie bretonne.

 


"La Bretagne contribue au débat sur la décentralisation

Jeudi 21 mars, les 83 élus régionaux se sont réunis en session exceptionnelle pour contribuer au débat national sur la décentralisation.

Les propositions bretonnes

  •  
    •  
      • Elles se déclinent en six points :
      • une clarification des compétences entre les collectivités locales
      • la confirmation du rôle stratégique de la Région
      • le renforcement de la gouvernance régionale
      • le droit à la différenciation
      • la refonte du système de financement des régions
      • un approfondissement de la participation démocratique."

 

Et le nouveau porte sacoche de Le Drian retenu aux fronts de poursuivre ( lien avec tout le texte):

"Depuis la session de décembre, notre appel à participer à la réflexion en vue de

la contribution de la Bretagne au débat sur la décentralisation a été suivi d’effet.

Les trois groupes de travail dédiés ont pu ainsi enrichir le texte initial par les

apports issus de différentes sources sans oublier le CESER et le conseil

culturel. Notre travail régional s’est effectué parallèlement au cheminement du

projet de loi national conduit par Marylise. Lebranchu. Ce projet de loi, objet de

multiples versions sous l’effet des différentes influences et pressions exercées

par les regroupements de toutes sortes, traduit, nous semble-t-il,

l’exceptionnelle difficulté à réformer ce pays. Je veux donc saluer l’implication de

Marylise Lebranchu qui a, constamment, maintenu un dialogue difficile.

 

Notons que la dame Lebranchu dégage plus d'énergie à fragmenter la République qu'à garantir le statut et augmenter la valeur du point de grille des fonctionnaires de la dite République.

 

Moins le talent de plume, nous somme devant le retour de la filière "Chateaubriand", la négation de Renan, les liquidateurs de P J Hélias et X. Gralll réunis : se soumettre aux hobereaux aujourd'hui du Capital. Une filière qui tourne le dos à l'enracinement et l'esprit des cahiers de doléances de leur contribution vers l'exigence républicaine.


Que les "verts" allant jusqu'au bout de leur stratégie régressive vers le frottement des silex et la cueillette de baies pour nourrir les générations futures en passent par le retour via les vicomtés, et autres marquisats, cela ne surprendra pas. Que l'UdB glisse ses sabots dans les empreintes de la cavalerie antirépublicaine ne surprendra pas, c'est du point de vue de la géographie ce qu'elle proclame depuis 1964.


La question qui est à poser, c'est le retour aux grands duchés déjà installés dans la dénomination administrative de nombre de régions ou celle du pacte républicain ? Les droits de citoyens (économiques, sociaux, culturels etc.)  sont–ils tributaire d'un rejet du pacte républicain et de la remise en selle des héritiers des dragonnades ? Cela sert-il plus au maintient des formes de dominations existantes ou à l'émancipation des exploités ?

 

Breton(ne), rappelle-toi pourquoi historiquement de Cesson à Lamballe les futs des chênes n'ont plus de branches et les délicieuses lettres de madame de Sévigné confiant à sa fille le plaisir de voir brancher les gueux !!


Compte tenu de l'ampleur que prend le débat, le peuple de France a le droit de connaitre sans faux semblant la positions de toutes les forces politiques sur cette question liée au démantèlement des états-nations aujourd'hui indispensable au capital pour maintenir son hégémonie sur les peuples de l'UE.


La Canaille attend avec curiosité le positionnement de celles et ceux qui nous vantent (pour mieux les étouffer) les vertus du programme du Conseil National de la Résistance et qui à chaque occasion s'attellent à l'écorcher vif et à mettre du sel sur les chairs.


Les barricades n'ont que deux cotés il faut savoir choisir son camp.

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article