n'a plus d'sou

Publié le 4 Mars 2013

http://images.telerama.fr/medias/2013/01/media_92225/sur-france-2-la-guerre-n-est-pas-ch-re,M102338.jpg

Retraites ? N'a plus de sou et faut faire des éconocroks pour en finir avec les déficits.

salaires ? N'a plus de sou et faut faire des éconocroks pour en finir avec les déficits.

Sécu ? N'a plus de sou et faut faire des éconocroks pour en finir avec les déficits.

Ecole? N'a plus de sou et faut faire des éconocroks pour en finir avec les déficits.

Santé ? N'a plus de sou et faut faire des éconocroks pour en finir avec les déficits.

 

MAis mais mais mais : Pour la guerre au Mali, armer les milices en syrie, là,  y a d'la braise et "on" en croque : 

 

www.aporrea.org/internacionales/n223992.htm

Ce qui suit est la traduction littérale d'une dépêche d'Agence (apporrza.org internationales), le sens est clair même si des finesses de traduction pourrait l'améliorer mais La Canaille est aussi hispanisant qu'expert en serbo-croate donc…

 

"Depuis quasiment 2 mois qu’a commencé la guerre au Mali, le ministre Français de la Défense, Jean-Yves Le Drian, a dit ce mardi que cela suppose jusqu’à présent pour la France une dépense de plus de 100 000 000 d’Euros (cent millions). (calculée par mois plus de la moitié en unités homologuées Cahuzac de ce que le surveillant de dépôts de Bercy demande d'économie sur les budgets sociaux pour 2014 ndcler)

 

"Aujourd’hui, on peut estimer à un peu plus de 100 000 000 d’Euros ce qui a été dépensé depuis la mi-janvier", date à laquelle la guerre a commencé, c’est à dire le 11 Janvier dernier, a souligné Le Drian, lors de l’interview qu’il accordée à RTL.

 

Le ministre Français a ajouté en outre que ces chiffres seront présentés devant la Commission des Finances de l’Assemblée Nationale dont plusieurs membres critiquent l’ingérence militaire au Mali.

 

Des députés (très minoritaires ndcler) rejettent cette action parce que le président François Hollande a ordonné le commencement de la guerre sans en aviser d’abord l’Assemblée Nationale.

 

Cependant, Hollande justifie les faits en alléguant que ceci répond à la nécessité de prendre des mesures de sécurité face aux menaces et aux dangers en relation avec le terrorisme depuis qu’il a été informé que des hommes armés Maliens s’avançaient jusqu’à Bamako, capitale du Mali.

On s’attend à ce qu’après le déploiement d’environ 16 000 hommes au Mali, les Français s’en aillent de ce pays petit à petit au mois de Mars prochain.

 

Pourtant, il faut souligner à ce sujet que l’Union Européenne (UE) a donné le feu vert à l’envoi de 500 militaires supplémentaires pour entraîner et conseiller le gouvernement Malien, en dépit de l’avis négatif de l’Eurodéputé de Izquierda Unida, Willy Meyer, qui s’est élevé contre l’ingérence menée dans le pays d’Afrique, en même temps qu’il observait qu’il n’y avait pas de solution militaire possible à ce conflit.

 

Lors de ses déclarations au Parlement Européens, Meyer a mis en cause la stratégie de Paris au Mali, à savoir :"d’abord ils laissent apparaître clairement qu’ils n’interviendront pas, puis ils parlent d’une opération limitée, et, maintenant, l’objectif déclaré est la reconquête totale du Mali" , pour affirmer ensuite que ce que prétend en réalité faire la France, c’est avoir sous contrôle la zone qui borde le Niger, dont les importantes réserves en uranium qu’il veut faire siennes intéressent le pays européen.

 

Par ailleurs, beaucoup d’experts en questions politiques estiment qu’avec cette ingérence militaire la France cherche à profiter des ressources minérales et des richesses naturelles du Mali.

 

 

Source : www.aporrea.org/internacionales/n223992.html

Rédigé par canaille le rouge

Publié dans #Paix et droits des peuples

Repost0
Commenter cet article