Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mittal Ayrault: Ulcos toujours tu m'intéresses [♫ ♫]

 

http://img.over-blog.com/600x404/3/02/64/81/jyc/mimine/petitbout/poker/auto/Le-site-d-ArcelorMittal-Florange-en-Moselle-.jpg

Mittal : la statégie du marteau PILLONS

 

La Canaille ne pensait pas que cela pourrait aller aussi vite.

Une journée d'absence et hop, tout le paysage est totalement ... confirmé.


Où en sommes-nous ?


A ceux qui s'en étonneraient, Mittal est un capitaliste, un capitaine d'industrie et à ce titre un flibustier taillé dans le cristal pur des rapace modèle du genre : "Si le pouvoir te sert, surtout ne jamais dire merci, c'est dû et de plus, ne pas le faire serait criminel pour ton taux de profit. Use immédiatement de la position de force pour en demander plus". En cela Mittal au plan industriel se comporte en harmonie avec la délégation patronale lors des discussions que le PS veut voir aboutir pour ne pas porter le chapeau des reculs sociaux qu'il partage comme co-ratifieur du traité de Lisbonne.


Histoire de faire le point, faisons donc un plan fixe sur cette fin de semaine :

D'abord, notons un silence de plomb sur la question posée par La Canaille sur la spéculation légale de Mittal sur les droits à polluer alimentée par l'arrêt des hauts fourneaux (un paquet cadeau de 202 millions d'Euros en 2010) question à lier à celles d'Ulcos et du CO2.

Ensuite la discrétion du pouvoir sur le cadeau fiscal d'une trentaine de millions d'Euros au titre de 2012 (part estimé de la ristourne pour Mittal) qu'on voté cette semaine les députés  

Puis mettre les projecteurs sur le contenu des discussions entre le pouvoir et Mittal : Sur les 180 millions d'investissements envisagés sur cinq ans, seuls 53 millions concernent des investissements stratégiques pour Arcelor-Mittal. (Lequel argumente en disant après "accord avec le gouvernement" être confronté à un marché européen de l'acier "en difficulté avec une baisse de la demande comprise entre 2 à 4% en 2013 selon Moody's"). 53 millions qui risquent de fondre à moins de vingt pour continuer la casse.

Allez, allez, monsieur Blumollet, encore un p'tit effort et bientôt Moscovici pourra organiser son Mittalton pour recueillir des fond pour un pauvre travailleur immigré dans le désarroi financier.


Les nouvelles d'hier confirment :

Arcelor-Mittal a retiré son projet Ulcos pour son site de Florange, a annoncé la Commission européenne, jeudi 6 décembre. Ce projet répondait à un appel d'offres de Bruxelles, qui doit attribuer un certain nombre de subventions à des programmes de recherche permettant le captage et le stockage du CO2. L'examen de ces projets était attendu le 13 décembre. 

Ulcos, qui aurait permis de maintenir en fonctionnement un des deux hauts-fourneaux du site de Florange, est "dans une impasse technologique" estime-t-on à Matignon, et ne pourra pas obtenir, comme espéré, de subventions de la Commission européenne. 

 

Il faut préciser deux choses qui concomittent* joyeusement au sein de la machine à enfumer :

Arcelor-Mittal "s'est engagé à poursuivre les travaux" d'Ulcos, a réagi Matignon après l'annonce de la Commission, assurant que l'accord passé avec Mittal sur Florange est "toujours valable".

"Nous négocions avec Arcelor-Mittal pour que le groupe s'engage sur un certain montant d'investissement dans ce projet", assure de son côté un proche du premier ministre, Jean-Marc Ayrault, pour qui "il n'y a pas d'absence de futur" pour les hauts-fourneaux lorrains.

"Ulcos pourrait concourir au prochain appel d'offres qui sera lancé l'an prochain", a confirmé jeudi Isaac Valero, porte-parole de la Commissaire en charge du climat, Connie Hedegaard.

 

L'ex troll élyséen avait Bettencourt et Servier, Blumollet a Mittal. C'est la version socialiste de l'Internationale.


Mittal prétend qu'il est victime d'un contretemps ? Oui mais par contre les finances publiques, elles, sont parfaitement lubrifiées voire ressemblent à des peaux de phoques de hautes technologies : cela amplifie la glisse dans un sens et bloque complètement dans l'autre.


 

http://www.humanite.fr/sites/default/files/imagecache/une_article_horizontal/2011-11-18arcelor-florange.jpg 


 * Bien sur, "voisiner" aurait été plus français. Mais "concomitter", néologisme issue du clavier de La Canaille, a des redondances sonores qui cadrent bien avec la nature des liens entre la puissance publique et le Maitre des Forges du Monde.

 

 

 

 

 

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article