Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Marseille, clientélisme et justice, l'avis de Rouge Midi

http://www.la-croix.com/var/bayard/storage/images/lacroix/actualite/s-informer/france/les-quartiers-nord-de-marseille-mines-par-la-violence-_ng_-2012-09-02-839588/26979299-3-fre-FR/Les-quartiers-Nord-de-Marseille-mines-par-la-violence_article_main.jpg

 

 

Les camarades de Rouges vifs BdR réagissent à la nouvelle de la condamnation en justice d'une des caciques du PS marseillais.

 

Suite aux condamnations de la députée Andrieux de ce jour (1 an ferme, 2 avec sursis, 5 ans d’inéligibilité remboursement des sommes détournées), nous ne pouvions rester silencieux.

Rouge Vif 13 avait assisté en son temps à nombre de pratiques condamnables de la part de candidat-e-s locaux (du PS ou autres) en particulier dans les secteurs des quartiers Nord où nous présentions des candidats face à eux. . Nous avons à maintes reprises – et bien seuls - dénoncé le clientélisme devenu un sport local obligé pour celles et ceux qui se présentaient sous l’investiture de ce parti se réclamant du socialisme.


 

De nombreux témoignages d’électeurs locaux soumis à des pressions de toutes sortes et d’autres éléments en notre possession nous avaient conduits à dénoncer publiquement ces pratiques et à en faire même la question première lors de la dernière campagne des cantonales où nous déclarions : « quatre points dont le premier est clairement l’arrêt du clientélisme. Il y a le scandale des politiques du PS mais, en face, la droite fait pareil : je te donne un appartement, tu votes pour moi. Il faut arrêter avec ça parce que cela fausse complètement le débat et que le seul résultat c’est de faire passer tous ceux qui font de la politique pour des gens qui ne s’intéressent qu’au poste, visent les avantages et le pouvoir et pas du tout le bien du peuple. ». [1]


 

Il est à déplorer que nous étions alors, parmi les candidats déclarés à gauche, les seuls à dénoncer ces pratiques. Celles et ceux qui ne l’ont pas fait ont donné du grain à moudre à l’extrême droite adepte du « tous pourris » et ont fait douter, dans les quartiers populaires, de leur réelle volonté de « faire de la politique autrement ».


 

Ce sont ces mêmes comportements, ainsi que la politique proposée alors, qui nous avaient amenés à nous engager, au cas où nous aurions été élus, à ne pas entrer dans la majorité départementale et à ne pas voter pour M. Guérini.


 

Le Conseil Régional déclare aujourd’hui qu’il n’était au courant de rien : nous avons envie de lui dire qu’il est bien le seul.


 

Combattre le capitalisme, ses crises, le pouvoir de l’argent, passe par un programme. Cela passe aussi par une éthique et des candidatures désintéressées.


 

Aujourd’hui la justice, en condamnant la milliardaire qui croyait s’en sortir à bon compte grâce à des rétractations curieuses, fort opportunes et de dernière minute des protagonistes de l’affaire a été condamnée. C’est pour nous la preuve que, même dans ce pays où sévit un capitalisme décomplexé et sans scrupules, l’argent s’il a pris beaucoup trop de place, ne peut pas tout. 
En revanche, si la justice est indépendante, elle peut beaucoup.


 

Rouges Vifs 13 le 22 mai 2013

 

[1] Rouge Midi 3 janvier 2011

 

 

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article