Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Londres, Paris, Ankara, Tel AViv, les connivences des VRP de Washington

 

http://www.courrierdelouest.fr/sites/default/files/imagecache/detail/2013/01/31/1359669855_photo_1359667209404-13-0.jpg

 

"Le patron de l'ONU Ban Ki-moon s'est dit "sérieusement inquiet" des informations sur un raid israélien en Syrie tout en précisant ne pas être en mesure de les vérifier, et la Russie, soutien du régime syrien auquel elle vend des armes, a dit qu'elle le condamnerait si "l'information était avérée". (la presse de vendredi)

 

 

 

 

Le Monde, pourtant pas réputé pour être un ennemi farouche de Tel Aviv met le projecteur sur les risques que porte la partition jouée par le gouvernement israélien en rapportant ceci :


"Ce qui s'est passé il y a quelques jours (...) montre que quand nous disons quelque chose, nous nous y tenons. Nous avons dit que nous ne pensons pas qu'il doit être permis que des systèmes d'arme perfectionnés soient transférés au Liban", a-t-il dit. Le gouvernement israélien n'avait pas commenté jusque là les informations, confirmées par Washington, selon lesquelles Israël a mené mercredi un raid aérien en Syrie contre des missiles et un complexe militaire près de Damas, l'État hébreu craignant des transferts d'armes au Hezbollah chiite libanais.

"Je ne peux pas comprendre comment l'Iran peut soutenir ce régime (Damas)", a par ailleurs déclaré M. Barak. "Le Hezbollah soutient Assad. Je pense qu'ils subiront des revers, qu'ils en paieront le prix", a poursuivi le vice-premier ministre israélien.


 

 

 

Les émirats et la réserve foncière de la famille Saoud sont momentanément gênés par leur trop grande lisibilité dans leurs soutiens. La France engagée jusqu'aux oreilles au Mali sait que l'opinion publique commence à s'interroger. Avec le nouveau front au mali, la Turquie s'est trouvée isolée. 

 

Dans ces conditions, comment poursuivre l'offensive impérialiste contre la Syrie ?



Mais bon sang mais c'est bien sur servons nous du porte avion ancré à demeure sur les bords orientaux de la méditerranée !


l y a une stratégie des puissances impérialistes, la France et l'UE drapées dans leur prix Nobel de la Paix en treillis qui relève de l'oxymore jouent leur partition, la France étant chef de chœur.



Comme en 56 avec Suez la droite israélienne se sentant les coudée franche tente de gagner auprès des chancelleries (ou de reconquérir) le peu de soutien qu'elle n'aurait déjà pas en jouant les incendiaires apprentis sorciers.



Il serait bon que personne n'oublie que l'état israélien est celui qui dans la région en volume et niveau technologique détient le plus d'armes de destructions massives et qu'il aura fallu toute la fermeté de son allié privilégié à Washington pour que cet état voyou, colonisateur et raciste ne s'en serve pas contre ses voisins.

 

Certes Israël n'est pas seul dans la région. Le rôle du Qatar au sein des radicaux islamistes est le même que celui d'Israël avec ses relais sionistes radicaux (où là, les deux qualificatifs ne sous tendent aucun rejet à consonances racistes anti arabe ou antisémite mais bien des constructions idéologiques sur une base belliciste expansionniste impérialiste) convergent pour pousser l'offensive contre les peuples. Ils se moquent des dirigeants le plus souvent issus de leur cénacle. Ce qu'ils visent c'est l'asservissement des peuples et l'accès sans frein ni limite à leur richesse naturelle. De Rabat et ses phosphates à Bagdad et son pétrole en passant par Tunis Tripoli et le Caire, et les minerais ou les énormes réserves souterraines d'eau du sahel, le schéma est limpide. 

 

Cela doit alerter les pacifistes, singulièrement en France où l'offensive militaire en Afrique qui se développe dans une union sacrée institutionnelle aura des conséquences durable pour la France dans la façon dont elle préserve les alliés des forces qu'Israël, la Turquie épaulent contre le régime d'Assad.

 

La Grande Bretagne et la France (sans que celle-ci n'ait jamais apporté de démenti, et pour cause) ont déployé des forces spéciales qui encadrent, arment, et épaulent les islamiste radicaux au frontières et en Syrie.

 

Israël par ses raids aériens contre la Syrie aide consciemment les milices islamistes comme Tel Aviv a joué cette même carte contre la résistance palestinienne. L'UE assure la logistique. Israël joue sa partition dans ce concert de provocations.

 

En agissant ainsi ils sont dans la même situation que les USA lorsqu'ils soutenaient les talibans en Afghanistan contre le régime de Kaboul. L'histoire montre quelles ont été et ce que sont jusqu'à ce jour les conséquences.

 

 

 

En agissant ainsi ils sont dans la même situation que les USA lorsqu'ils soutenaient les talibans en Afghanistan contre le régime de Kaboul. L'histoire montre quelles ont été et ce que sont jusqu'à ce jour les conséquences.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article