Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les Pogroms de 2013 de l'extrême droite française.

http://fait-religieux.com/images/pages/politique/caroline_fourest.png

L'image de la haine

 

 

Quand un cheminot en service se fait agresser, ses colègues posent la saccoche pour montrer leur mécontentement et exiger de la direction et de la tutelle politque des mesures pour faire cesser le trouble à l'ordre publique.

 

Caroline Fourest manque de faire lyncher par une bande de nazillons homophobes antiféministes torquémadistes. La Canaille pensait que le monde journalistique allait réagir avec plus de vivacité et de façon massive. 


Et là, rien. Tous les quotidiens sont paru normalement. Pire ils ouvrent béant micros caméras et colonnes aux agresseurs.Des mêmes qui pétitionnent quand des travailleurs refusent de les laisser assister à des AG de grévistes, aucun qui ne dise "on ne rend plus compte de vos actes tant ils sont hors champ démocratique"Pas un seul communiqué des sociétés de journalistes, des comités de rédaction pourtant si prompt à traquer l'outrance verbale quand elle vient d'ailleurs.


L'ours est dompté par la magie brune, il danse au son des oliphants et tambours des hordes "traditionalo-identitaires"

 

Ce n'est pas parce qu'ici on n'est que très rarement voir jamais d'accord avec ce que dit ou écrit madame Fourest qu'il faut avoir la moindre complaisance avec ceux qui la traquent tel les chiens d'une chasse à cours dont le 'f-haine" et l'UMP sonne le cor pour exciter la meute.


Il peut y avoir débat, affrontement au plan des idées mais les méthodes de l'action française des années 30 ne peuvent avoir droit de cité dans la république en 2013.


D'autant que les veneurs et piqueurs sont connus et comme à Rambouillet Senlis ou Chantilly, il ne chasse pas pour manger mais pour offrir la bête à la meute s'ils arrivaient à la forcer.


Les maitres de ces équipages sont de noir vêtus brodés d'or et de sang. Ils ne tendent pas le bras pour montrer le soleil mais pour faire croire qu'ils en sont un rayon. Vaste curie des égoïsmes de classe et de leur ordre moral de caste qui à l'occasion savent trousser la servante et vanter les SA, mœurs compromis, mais font les fausses vierges effarouchées dès qu'apparait le surplis qui les absout de leur péchés et éventuellement leur demande s'il reste une place dans le charroi de ces maitres d'équipages.


On ne traite pas avec les fascistes, on les combat. Et même si celui où celle qui par anticommunisme œillères ou préjugés confits par son éducation avance des propos confinant à la provocation permanente, parce que les raisons de la traque, les méthodes et les cris, coups et rires obscènes qui l'accompagnes sont intolérables. Il faut y faire barrage.


La Canaille revendique le droit de pouvoir s'engueuler avec madame Fourest sur le terrain politique , celui des idées, y compris sans concession mais pas à partir de considérations liées à la défense d'un ordre moral qui pue son pétainisme à plein nez, la guillotine pour les avorteuses et le triangle rose ou (et) rouge comme signe ostentatoire de stigmatisation. Ces pratiques sont historiquement connues, elles sont celles des groupes des Déat, Doriot et autre Bucard.


C'est toute la différence entre les idées et les factions.


Tellement occupé à traquer les syndicalistes, les sans papiers les Roms, les turcs allant à la fête de l'Huma que justice et police laisse tranquille les factieux. Il est vrai qu'ils se recrutent parmi les milieux les plus solvables.


Valls qui saute des croquenots de Clémenceau aux bottes de Guéant va-t-il faire étape durable dans les godillots de Chiappe avant de se glisser dans les sabots de J. Moch ? 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article