les lettres restent, le sens change

Publié le 30 Mai 2013

http://1.bp.blogspot.com/-rsUXaTkmGfY/UVMmt7uT9mI/AAAAAAAANA0/1MzUNI34PW4/s1600/130327-caricuture+menard+.jpg

L'ancien patron de Reporter sans frontière devient tête de liste des Ratoneurs-Sang-Frontières.


Au coeur d'une région où racistes de l'OAS, ramassis d'exploiteurs de mains d'oeuvre immigrées non déclarées, à quelques km du lieu où les néo nazis ont tenu  leurs agapes il y a peu, coincidence dit -il, le "f-haine" ne présentera pas de candidat contre ce pseudo indépendant.


L'huma rappel évoquant son parcours :

"En février, il était ainsi l'invité des jeunes identitaires lyonnais pour évoquer la question de la liberté d’expression. Ceux-ci mêmes qui se sont fait connaître pour avoir notamment investi un Quick halal en portant des masques de cochons. En avril, il a participé aux "quatrièmes journées de la réinformation » de Polémia, où on affirmait « sans complexe la supériorité de la civilisation européenne »."


Ménard croit bon d'avancer des arguments à la façon droite populaire  : "le FN fait 25% des voix ce ne sont pas tous des fachos". C'est l'argumentation de tout ceux qui veulent cacher qu'ils puisent dans le seaux sans vouloir montrer derrière quel pot de fleur ils ont caché le récipient.

 


Comme l'homme se prononce sans hésitation pour la peine de mort il sait qu'il drainera les suffrage de la haine et de la peur. C'est la tête de pont d'un "Tea Party" dans l'Herault.


Ce type, qui se présente en victimes sur tout les plateaux des TV qui doivent s'inscrire sur liste d'attente pour le recevoir est le Depardieu du journalisme... le talent d'acteur en moins.Mais au même niveau d'opportunisme et démagogie.

 

"Viré de RTL pour avoir affirmé "j'approuve certaines propositions de Marine Le Pen" lors de l'émission On refait le monde, l'éditorialiste avait reçu le soutien public de plusieurs élus de parti sarkozyste." 

 

A l'exemple de Valérie Boyer députée UMP des Bouches du Rhône.


Un peu gêné aux entournures, il nie les négociations. Pas de pot pour lui :

"Bien sûr qu'il y a eu des discussions avec le FN, et très approfondies. On n'accorde pas l'investiture à quelqu'un comme ça, ça ne tombe pas du ciel", affirme la présidente du "f-haine".


Notre démocrate de progrès ne pouvait laisser passer les manifestations d'extrême droite parisienne avant de partir vers Bézier :


On peut lire sur le compte Twitter de "Boulevard Voltaire", site d'information très à droite monté par Robert Ménard, comment il appelait lui aussi de manière exaltée à forcer les barrages de police  lors de la manif du 13 janvier : 


@fxleduc @LaManifPourTous Il ne faut pas LÂCHER et il FAUT CONTINUER À MARCHER. Aucune force ne peut arrêter la France en marche !

— Boulevard Voltaire (@BVoltaire)

@BFMTV confirme à l'instant le MOT D'ORDRE : PASSER SUR LES CHAMPS-ELYSEES. @LaManifPourTous #lamanifpourtous

— Boulevard Voltaire (@BVoltaire)

Y compris au passage en cassant la gueule aux journalistes qui faisaient leur métier.


A propos de la place qu'il vise sur l'échiquier politique, l'huma de rappeler : 

 "Ménard ne se cache d'ailleurs pas de sa volonté dejeter des passerelles entre les deux partis. Dans le dernier billet publié sur son blog, qui date de l'an dernier, il écrivait: "Il va bien falloir que l’UMP se décide à trancher. A nous dire clairement l’attitude qu’elle compte adopter face au Front national qui réunit, bon an mal an, entre 15 et 20% de l’électorat – et bien plus dans certaines régions, du Midi notamment. Le fameux « ni-ni », ni Front national ni front républicain, n’a plus de sens. On a d’ailleurs vu qu’il s’effritait inexorablement sous la pression des électeurs de droite eux-mêmes qui, contrairement aux appareils des partis, sont deux tiers environ à souhaiter que toutes les droites se réunissent, quand c’est nécessaire, pour battre la gauche."


 

Dénoncer les alliances en construction, c'est bien. Un peu court aussi quand on se rappelle que la nièce et le baveux sont élus dans la région. Mais à méditer pour regarder sur quoi se construisent ces 20% dont parle l'huma .

 

D'abord sur le reflux de la participation qui fait que 10 voix sur cent votants font 10% alors que 10 voix sur 50 votants en font 20% et que les 50 votants qui manquent n'ont pas voulu aller voter "f-haine" mais n'ont pas trouvé de point de chute pour exprimer leurs attentes, désirs, espoirs ou revendications.

 

Démonstrations que pour battre la droite et l'extrême droite ce n'est pas en leur donnant des gages par les choix mis en oeuvre mais en faisant une politique sociale qui leur soit frontalement opposée parce qu'elle part des attentes populaires et agit pour y répondre.


Tout autre calcul est criminel tant il donne du grain à moudre à ceux qu'on pretend combattre. 


Dire "qui est qui" est très bien, parfaits. Mais dire ce qu'on s'engage à faire, comment le faire et pas coupé des gens mais avec eux, leur donner les moyens de controler que cela est fait est autrement plus efficace. cela porte un nom : c'est la démocratie.

Rédigé par canaille le rouge

Publié dans #Nouvelles du front

Repost0
Commenter cet article