Les anti-socialistes primaires

Publié le 30 Juin 2012

http://img.over-blog.com/498x375/0/26/81/63/amour-toujours/rose.jpg

et la chute ne va pas se ralentir 

 

Les anti-socialistes primaires ? Si, si, il y en a.

 

Cela existe.


La preuve, La canaille en a trouvé ayant pignon sur rue  :


""Cela me paraît invraisemblable. Si cela était le cas, j'en aurais été informé, tout de même". Telle était la réponse de François Hollande, le 20 juin, aux affirmations du Figaro, qui expliquait que Matignon s'apprêtait à demander aux ministères une diminution de leurs effectifs de 2,5 % par an, à l'exception des trois missions prioritaires : éducation, justice, intérieur.

Neuf jours plus tard, force est pourtant de constater... que Le Figaro avait raison.Les ministères non prioritaires doivent bel et bien réduire de 2,5 % par an leurs effectifs. Au temps pour les démentis gouvernementaux sur le sujet.


Or ce chiffre représente, pour les ministères concernés, un objectif  probablement plus sévère encore que la révision générale des politiques publiques mise en place par Nicolas Sarkozy et François Fillon entre 2007 et 2012, même si, on va levoir, il est difficile d'établir un taux précis."

 

 

Sauf que cette citation ne sort pas d'un blog krypto gauchiste ou d'une feuille provocatrice de la droite "populaire".


Ce n'est que la une du Monde de ce samedi  link.  Le quel poursuit un froid examen clinique des annonces gouvernementales : 


 

Le nombre de départs en retraite dans la fonction publique d'Etat est d'environ 60 000 chaque année. Le gouvernement veut embaucher 12 000 personnels dans l'éducation nationale et un millier de policiers, soit 13 000 personnes. Les effectifs des minstères de l'éducation et de l'intérieur doivent augmenter d'autant.  S'il veutconserver un effectif de fonctionnaires stable, le gouvernement doit doncconcentrer les non-remplacements de postes dans les autres ministères.

 

Or le ministère de l'éducation est numériquement le plus important : 50,6 % des effectifs de la fonction public d'Etat à lui seul (en comptant l'enseignement supérieur et la recherche). L'intérieur, lui, emploie 8,9 % des effectifs de fonctionnaires d'Etat, et la justice 3,6 %. Au total, ces trois ministères représentent 62,7 % des effectifs. La baisse doit donc se concentrer sur les 37,3 % restants.

 

En faisant une moyenne, ces ministères vont connaître 22 000 départs en retraite l'an prochain (37,2 % des 60 000 départs prévus). Puisqu'il faut compenser 13 000 créations de poste, on parvient à un taux de non remplacement de 13 000/22 000, soit 58 %. Donc plus que un sur deux, et pas vraiment deux sur trois.

 

Mais le calcul est grossier, et ne prend pas en compte d'autres déclarations survenues par la suite. Ainsi, Michel Sapin a indiqué vendredi 29 juin que les 45 422 agents de Pôle emploi seraient "explicitement exclus de l'effort d'effectifs".

 

Il est vrais qu'il faut apprendre à repositionner ses repères :

+2% pour le Smic mais +12% sur les cadeaux au banques (sur la base des déjà 1000 milliards d'Euro du cadeau précédent, cela demande de s'essuyer les lunettes pour voir si on ne claudique pas de l'oreille gauche.

 

Cet argent d'où vient-il ? Par quoi est-il garanti si ce n'est pas par le travail de ceux qui produisent les richesses et par les sacrifices de ceux qui déjà souffrent de manquer de plus en plus du nécessaire pour ceux qui y ont encore accès ?

 

FA# menait sa politique à l'arraché, brutale. PWW* a juste trouvé un grossiste pour acheter des tankers de vaseline. Mais ce n'est pas grave le groupe qui dispose d'adhérent place du colnel Fabien (qui ne dit mots depuis hier) ne dégoupillera pas les grenades. 


Le Pcf est-il devenu jusqu'au bout des ongles un parti comme les autres ? Il peut démontrer le contraire en ne votant pas la confiance (l'abstention ne serait qu'un acquiescement en tenue de camoufflage) .

 

*Pinky watwatcher (on peut lui écrire en franchise postale, c'est gratuit


Rédigé par canaille le rouge

Publié dans #Mensonge d'état

Repost0
Commenter cet article