Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Peur de la jeunesse, ils tremblent, poussons, tous

Danger manifs.

Quel danger ?

D'où vient-il et Pourquoi ? (actualisation d'un texte d'il y a trois jours) 

A la mémoire de Malik Oussékine victime des copains de Woerth et consorts

 http://idata.over-blog.com/2/29/06/76/sois-jeune-et-tais-toi-sarkozy.jpg

L'ampleur de la défaite politique annoncée se confirme. l'alternance n'étant pas mûre, le chanoine de Latran s'accrochant au pouvoir, il ne reste au capital que de tenter d'engager sa vieille recette  du cycle provocation répression 

Adresse aux théoriciens, barbouzes et autres animateurs de la pensée fa#ienne :

A 18 ans, les jeunes, s'ils en ont la malencontreuse idée, sans demander d'autorisation peuvent s'engager dans l'armée pour aller tuer et te faire dézinguer en Afghanistan. Ceux qui finance la pub à la télé pour y aller veulent leur interdire de dire que les acquis sociaux à défendre c'est quand même plus motivant .

Dès 16 ans, ils ont le droit de tomber des échafaudages, de laisser un bras dans une conditionneuse ou d'être broyé par un malaxeur de manipuler des sacs d'engrais et autres produits toxiques dans l'industrie et le commerce ils peuvent même... se marier, Mais ils n'auraient pas le droit de manifester ? 

Votre gouvernement juge "inadmissible" qu'on puisse soutenir et encourager les lycéens qui descendent dans la rue, car "leur participation présente des risques", a dit Eric Woerth. "C'est vraiment pas bien", le même a-t-il immédiatement confirmé.

A part les risques d'une provocation policière type "23 mars et sidérurgistes" ou celles des images qui circulent sur TV et Web des provo-matraquage par les garde mobiles ou CRS au soir du 12, quels autres risques ?

http://img503.imageshack.us/img503/8071/umprepression2fullvm4.jpg

Tout le gouvernement embraye le pas à Woerth et Fillon considérant les jeunes comme des gosses sans droit à leur citoyenneté. Depuis celles qui cautionne les entraves à la justice en passant par le sinistre du budget ou celui d'exclusion identitaire ou la postillonne de Longjumeau jusqu'à l'inculte qui stigmatise la langue millénaire de Paris au nom de son racisme anti jeunes des banlieues.

Sur quelle planète vivent-ils?

Mettons un peu la question en perspective.

C'est donc et ce qui c'est passé hier devant plusieurs lycées le démontre , que le danger pour les lycéen(ne)s, ce sont les forces chargées de défendre leur ordre, le matraquage des journalistes  décidé par Vichy-pirate façon Frey-Papon le confirme.

Cela dit, pour rafraichir la mémoire à ces sourdingues de l'histoire, commençons par un ou deux rappels utiles :

Ces jeunes, étudiant(e)s et un très grand nombre de lycéen (ne)s sont des citoyens majeur électeurs et pour beaucoup éligibles, leur voix compte pour une comme la votre.

Nombre d'entre eux pour poursuivre leurs études parce qu'ils ne sont pas nés dans la botte de Neuilly sont obligé(e)s d'être salarié(e)s et à ce titre cotisent pour la sécu et la retraite.

Ensuite Histoire et mémoires. Qui peut nous rappeler le nom de ce nouvel élu qui débuta son mandat par une formidable instrumentalisation de l'Histoire ?

Rappelez-vous, cette opération engagée  singulièrement, et sans que le pauvre ne pourra jamais récuser ce parrainage douteux, autour Guy Moquet présenté comme "l'exemple de l'engagement citoyen" au point de s'y faire assassiner par les pères spirituels de nombre des membres de son gouvernement ?

Guy Moquet avait l'âge de ceux qui aujourd'hui refusent sa politique. Et c'est pour cela que reprenant le flambeau du premier, les seconds ont raison.

Puisqu'ils ne se lassent pas de vous le dire y compris parce que plus têtus que vous, en breton :

http://1.bp.blogspot.com/_fsDUZFf4ems/THue3pFJALI/AAAAAAAAAIY/WDzY9B2aDvk/s400/manif+banderole.jpg

Vous feriez mieux de les entendre

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article