Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Grève des Cheminots, pouvoir et direction s'acharnent, la détermination reste aussi forte que sereine

 

Au 7ème jour de grève

http://cgt-dunkerque.com/IMG/rubon41.jpgDES CHEMINOTS MOBILISES ET DETERMINES !

La lettre commise par le DRH de la SNCF en réponse à la forte mobilisation notamment au Fret, à la Traction et aux Trains a été vécue comme une provocation inacceptable par l’ensemble des cheminots.

Dans le conflit majeur que nous vivons, s’attaquer au statut des cheminots, prôner l’ouverture à la concurrence du transport de voyageurs ou parler de l’emploi et de la vie des cheminots comme une simple équation à résoudre relèvent d’une attitude indigne que la Fédération CGT des cheminots condamne vivement.

La réponse à la Direction ne s’est pas faite attendre, hier ce sont les cheminots en grève de la région lyonnaise qui ont envahi le siège de la DFSE, à Périgueux, les cheminots ont interpellé leurs dirigeants locaux, aujourd’hui en Normandie, ce sont les agents des ateliers de Quatre Mares qui se sont inscrits spontanément dans l’action. Les agents du Matériel des ateliers de Romilly ou de l’Ourcq se sont massivement rassemblés pour interpeller leurs directions, pour exiger l’ouverture immédiate de négociations. La posture de la Direction de la SNCF est significative à bien des égards, refuser de reconnaître le droit constitutionnel de faire grève, tourner le dos aux exigences revendicatives et jouer avec le sort des usagers ne sont pas des attitudes responsables. Les dirigeants d’une entreprise publique de Service Public se doivent d’être exemplaires en matière de dialogue social, garants des textes républicains et honnêtes vis-à-vis de la Nation et des populations.

Cette stratégie utilisée par la Direction de la SNCF sera lourde de conséquences si elle persiste dans ce sens. La mobilisation ne s’est pas affaiblie, bien au contraire comme en témoignent les chiffres que nous relevons en ce septième jour de grève :

41% d’ADC en grève à Reims, 60% d’ADC et 75% d’ASCT à Rouen, 74% d’ADC et 64% d’ACST à Limoges, 81% d’ADC et 75% d’ASCT à Toulouse, 50% d’ADC et 49% d’ASCT à Clermont Ferrand, 54% d’ADC et 64% d’ASCT à Dijon, 60% d’ADC et 83% d’ASCT à Lyon, 47% d’ADC et 50% d’ASCT à Bordeaux, 65% d’ADC et 73% d’ASCT à Montpellier, 46% d’ADC à Tours, 38% d’ADC au voyageurs, 58% au fret et 50% d’ASCT pour PSE, 43% d’ADC à Nantes, sur la DFN 43% des ADC sont dans l’action et 32% des ADC du Fret à Rennes…

Après avoir tenté de minimiser les effets de la grève sur les circulations, la Direction est obligée aujourd’hui dans la presse nationale (Le Parisien) de faire son « Mea Culpa » et de reconnaître qu’elle est dans l’incapacité de réaliser les trafics annoncés. De même, le chiffre de grévistes donné aux médias par la Direction de la SNCF confirme que la mobilisation ne faiblie pas sur le plan national.

Par un déploiement sur tout le territoire national, la Fédération CGT des cheminots et ses militants appellent les cheminots à donner de l’ampleur à ce mouvement national par le dépôt de DII dans les ECT, les Dépôts ou les EIC, par l’organisation d’initiatives locales ou régionales dans toutes les fonctions interpellant les Directions SNCF mais aussi les élus et les citoyens. Comme le fait la Fédération CGT des cheminots, tous les cheminots sont légitimes pour apostropher le gouvernement et la Direction de l’entreprise afin que s’ouvrent dans les plus brefs délais des négociations à partir de nos revendications sur l’emploi, l’avenir de Fret SNCF, l’organisation de la production et les salaires.

La Fédération CGT des cheminots appelle les cheminots à poursuivre et amplifier la mobilisation pour exiger de la Direction de la SNCF l’ouverture de négociations portant sur les revendications à l’origine de ce conflit. Il est de l’intérêt de tous que la Direction soit aussi lucide et responsable que peuvent l’être les cheminots en grève.

Montreuil, le 13 Avril 2010,19h30

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article