Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Lagarde, à son tour.

 

http://s.tf1.fr/mmdia/i/19/5/christine-lagarde-fait-la-une-du-magazine-time-version-reste-10889195hmayr_1713.jpg?v=2

C'est à ce niveau de responsabilité que la barre est mise, par ceux-là même qui s'inquiète.

 

Un des fusibles majeur de l'ex troll ("Nicolas y Fa# d'el Neuneu" pour les intimes de ces p@ges) va enfin devoir expliquer comment , sur conseils éventuellement très appuyé de son ex-patron, des actes délictueux auraient pu être commis.


Des actes qui conduiront le contribuable à être tellement mené en bateau qu'il aura subventionné à 100% un des soutiens du troll, soutien qui maintenant, du rafiot ainsi payé, organise le blocus idéologique du vieux port et au-delà  avec le reste de la cassette ainsi récupérée. Comme on dit au poker ; Tapie. Pour bluffer.


Dit autrement dame Lagarde patronne du FMI et ex ministre des finances de la République est convoquée devant la Haute Cour de Justice de la dite République, la notre, pour s'expliquer sur ces opérations.


Notons au passage qu'à partir du bilan du dernier mandat et du début de celui-ci, il est fortement problable qu'il faille embaucher un huissier ou investir dans un distributeur de ticket pour contenir la file d'attente.

 

Le titre qui annonce la chose, Média Part ayant acquis quelques réputations de rigueur dans ses annonces de la dernière période, immédiatement les tambours ont battu pour tenter de couvrir les stridulation de fifre de l'électron libre. Mais comme il est dans les aiguës, le son réussit à percer :


Visée par une enquête portant sur des chefs de« complicité de faux » et de « complicité de détournement de fonds publics » dans le cadre du scandale Tapie, la directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), Christine Lagarde, est convoquée, selon des informations recueillies par Mediapart, devant la Cour de justice de la République (CJR). L’ancienne ministre des finances sera entendue par les magistrats dans la seconde quinzaine du mois de mai. De très bonnes sources, sans doute le 23 mai. Sa mise en examen semble inéluctable.


Dans Le Monde du même jour, pour tenter de faire diversion, l'escouade rapprochée des plaideurs sonne la charge : 


"L'avocat de la patronne du FMI "confirme que, comme cela était attendu depuis plusieurs mois, cette commission a souhaité entendre Mme Lagarde. Une audition aura lieu à la fin du mois de mai". "Mme Lagarde aura ainsi enfin l'occasion d'apporter pour la première fois à la Commission (d'instruction de la CJR) les explications et précisions qui l'exonèrent de toute responsabilité pénale", . A l'issue de son audition, l'ex-ministre de l'économie de Nicolas Sarkozy sera soit mise en examen, soit placée sous statut de témoin assisté, a-t-il précisé.

Façon élégante de dire que de toute façon elle est dans la panade (dans nos chantiers et quartiers nous usont d'un terme aussi  imagé que malodorant) et ne sera pas blanchie à l'issue de l'audition "C'est un non-événement. Depuis le 4 août 2011, il était normal qu'elle soit entendue", a-t-il ajouté.

 

Donc qu'un des plus haut notable de la planète, cacique du système nageause en eau turbulante après avoir su écumer sportivement,celle des piscines,  soit mis sous une sorte de contrôle judiciaire préventif serait un non-évènement. Une chose normale comme un patron fraudeur, un chirurgien indélicat ou un capitaine d'industrie licencieur. Cela doit être la définition de la normalité "hors sol".


Si un présumé  artiste du lancement d'oeufs qui aurait réussi avec un seul projectile à toucher dix gendarmes d'un coup écope (tribunal du Gard avril 2013) de cinq ans de privatisation de droits civiques et 1000 euro d'amende, dame Lagarde a du mourron à se faire. Combien d'année lui faudra-t-il (pas moins de deux vies) de prison ferme pour éponger le préjudice? Sans compter l'amence proportionelle aux délits qui devrait tomber et au moins cinq (?) vies de revenus pour rembourser la collectivité.


Le plus curieux quand on regarde de Lagarde à Cahuzac en passant par Woerth, c'est de voir cette constance dans la nature des délits concernés et éventuellement à sanctionner. Tous concernent des pratiques financières de haut vol (au sens aéronautique) qui débuchent sur des accusations de haut vol (...au sens Arène Lupin).

 

Bien sûr et le coeur de la presse depuis le Pujadas Hérald Tribune jusqu'au Pernaud Allgemeine Zeitung en passant par l'Apathie Dela Serra vont nous rappeler la présomption d'innocence. Pour autant les mis en détention provisoire avant comparution immédiate pour vol à la tire ne bénéficient pas des mêmes délicatesses et l'égalité de raitement devant les lois de la République exige mobilisation et vigilance. Vous ne croyez vous pas ?


 


Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article