Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La SNCF, Cheminots et Montigny les Metz

26 mars de lutte contre le démantèlement de la filière matériel :

http://www.republicain-lorrain.fr/fr/images/B05A0E6C-7556-4711-B73B-B5EA7CCA78FC/LRL_03/au-regard-de-la-cgt-et-de-ses-manifestants-le-centre-de-reparation-de-montigny-les-metz-n-a-pas-de-raison-de-disparaitre-parce-qu-il-est-viable-photo-gilles-wirtz.jpg

 

Alors que Pepy joue à Joss Randall  pour chercher ses wagons (qu'il aille donc jeter un oeil pour voir si certains chargeurs s'en servent pas d'entrepot hors sol à bon compte sur le dos de l'entreprise publique), les cheminots eux se battent pour stopper les rantanplans de notre Guillaume III chasseur de prime.

 

D'autant que l'union sacrée pour servir les Dalton de la sidérurgie est ici bien connue. Qu'il s'appelle de Wendel, Mittal, Schneider ou autres même en logo de camouflage; les saigneurs de la Lorraine et du pays, avec l'aide héréditaire des Chérèque, ici on en a soupé.

 

Rassemblés sur le parvis de la gare de Metz, un millier de manifestants ont traversé, hier, la ville en début d’après-midi pour atteindre la préfecture.

 

La CGT veut y faire remonter à Paris la demande d’une table ronde avec les ministres du Redressement productif, des Transports et Guillaume Pépy, le président de la SNCF. La Cgt a des propositions. Les besoins en matière d'entretien du parc comme de revoulement de celui ci sont immenses. Les cheminots de Montigny veulent que soit débattues et donc étudiées leurs propositions qui permettraient de maintenir l’atelier en élargissant ses compétences.

 

Vu de Paris, la Canaille sauf erreur à rectifier, note l'extrême discrétion des parlementaires et élu(e)s de la région. Pourtant, certain(e)s ne manquent jamais d'évoquer, trémolos dans la voix pour attirer les voies, leurs racines ouvrières et leur génome marqué à "Goôoche".

 

Génome ou pas, les casseurs sont toujours du même coté : face aux travailleurs.


Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article