L'affichette SNCF ? Qui que c'est-y qui l'a laissé circuler?

Publié le 26 Février 2010

Tandis que la SNCF nous la joue aux abonnés absents, voici l'interpellation de la direction concernée par le syndicat des cheminots de Toulouse .

On y apprend que depuis le 25 janvier, à l'évidence sans succès, le syndicat exigeait le retrait de cette affiche.
 

Syndicat des cheminots Cgt de Toulouse

 

Toulouse le 24 Février 2010

 

Monsieur le directeur,

 

Une note de service datée et signée du 25 janvier 2010, tient des propos graves et accusatoires sur des hommes et des femmes vivant dans notre pays.

Ces affirmations mettent en cause une nation entière qui serait, d'après l'auteur de ces sombres propos, la cause des maux les plus graves rencontrés par les ASCT et les usagers lors de leur voyage.

Cet écrit nous renvoie, dans les moments les plus sombres de l'histoire de notre pays où certains dirigeants (pas les plus courageux) aidés de leurs sbires trouvaient des bouc-émissaires et leur faisaient porter toutes les responsabilités du mal vivre dans la société.

Nous vous rappelons que l'incitation à la haine raciale est interdite et réprimée par la loi.

Une entreprise publique se doit, au travers de ses agents, de traiter et respecter tous les êtres humains avec la même considération et le même respect.

La politique sociale désastreuse de ce gouvernement et de l’Europe est grave et profonde. Profonde dans l'ampleur des dégâts sur les vies humaines, sur la montée du chômage et sur l'explosion des inégalités et de la précarité, poussant de plus en plus de personnes vers la pauvreté et l'exclusion. Ce sont bien là, les raisons à combattre afin de changer le modèle de cette société, qui aujourd'hui oppose plus les femmes, les hommes et les territoires qu'elle ne les fraternise.

Si la misère qui se développe dans notre pays aggrave les conditions de travail des ASCT, il est de votre devoir d'y répondre non pas par la répression mais en permettant que ces derniers puissent exercer leur métier dans de meilleures conditions.

Cela passe inévitablement par du personnel supplémentaire ainsi qu'une amélioration des conditions de travail.

De nombreux agents de votre établissement ont été choqués par ces propos.

Par la présente, nous vous redemandons monsieur le Directeur d'intervenir immédiatement en retirant cette note et en dénonçant officiellement le contenu de celle-ci auprès de l’ensemble du personnel.

Ce courrier intervient après plusieurs demandes de notre organisation syndicale, la dernière en date étant lors du CER du 16 février 2010.

 

Voici un extrait de la déclaration faîte ce jour là :

« …. De plus faut-il voir dans l’info sécurité du 25 janvier 2010 distribué à l’ECT, une contribution au débat lancé par le Gouvernement sur l’identité nationale ?

Au-delà de l’ironie, pour la CGT il est ignoble de montrer du doigt de la sorte les ressortissants

d’un état Européen ! Nous aurons bien de la chance si les représentants de cette Nation ou un de ses citoyens ne porte pas plainte pour discrimination contre la SNCF. Nous vous rappelons

officiellement dans cette instance que des cheminots ont donné leur vie pour combattre une

idéologie basée sur le racisme qui a déporté et a exterminé des millions d’individus notamment

des roumains.

La Cgt vous demande de retirer cette info sécurité et de rappeler aux responsables de sa parution les valeurs que doivent porter les agents d’une grande entreprise publique ! … »

 

Il supporterait une réponse explicite et répondant à nos requêtes. Dans le cas contraire les média locaux et nationaux, que nous n’avons pas pour l’instant interpelé, pourrait être informés de la situation.

 

Notre organisation syndicale, condamne fermement tout type de déviance verbale ou écrite incitant à la méfiance et la haine entre les peuples. Aussi, nous nous réservons le droit de saisir la ligue des droits de l'homme

En attendant votre réponse,

Veuillez agréer, Monsieur, l'expression de nos salutations distinguées

 

Le secrétaire général  Philippe Verdeil                                

                        Le secrétaire de la ST ASCT  Laurent SaintSupéry                                                                                                                          

On est loin d'un dérapage isolé et plus près d'une tendance à s'inscrire dans l'atmosphère délétère de la "Besson Hortefeuxconnexion" d'autant qu'il se confirmerait qu'elle n'est "que" la déclinaison de messages envoyé par la direction générale.

Serait-ce les premiers effets de l'arrivée d'une gestion musclée à la façon "Orange" dans le service public ?



Il n'y a pas de trains directs de Toulouse à Vichy.Cela n'empêche pas certains hauts cadres d'arriver quand même à s'y téléporter
 

Rédigé par canaille le rouge

Publié dans #polémique

Repost0
Commenter cet article