Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

juste une larme, furtive, et un torrent de colère

 

 http://www.artmag.com/autresnouvelles/reprise/manif.jpg

      Parmi les "actes de bravoure" de celui qui est parfois présenté comme une victime des banquier : Wonder ...et les autres.

 

L'Huma vient nous éclairer sur les cinq clés pour comprendre l'affaire Tapie-Addidas.

 

Voici le liens link pour voir... l'article de l'Huma et ensuite "de quoi ce dont la canaille qu'il veut qu'on cause".


Donc si on suit le rédacteur du papier, ce pôve Nanard, pris en grippe par le Crédit Lyonnais qui se révèlerait 153 ans après sa fondation être un agent du capitalisme international, se serait fait avoir par ces méchants du PS d'alors qui, surprise, sont les mêmes qui le redeviennent aujourd'hui après avoir été si fréquentables durant des années.


Ce n'est pas Canaille le Rouge qui va décerner des brevets de vertu aux banques publiques ou privées d'alors et singulièrement le CL . Toutes, si sollicitées, ont soutenu toutes les opérations de Tapie jusqu'au moment ou soit elle sortaient avec lui par "leur" haut et sur le dos des salariés, soit se rendant compte qu'elles pouvaient faire de même en se passant d'un intermédiaire qui leur rendait la vie plus ou moins sulfureuse, elles lui ont fait subir le même sort qu'aux familles qu'il a précipité dans la ruine.


Ce type est l'image du capitaliste : prédateur et salaud.


Depuis que la presse dont l'Huma refait ses unes avec l'aventurier de la faillite perdue, pas un mot sur le parcours du Rastignac de la spéculation et de ses conséquences sociales.


Parce qu'avant Addidas le Nanard, ce n'était pas un perdreau de l'année.


Les annales juridiques indiquent qu'avant ses aventures financiaro industrielles, la notions de suicide pour cause de casse d'emplois n'était pas une denrée répertoriée dans les archives et statistiques. Après oui.


Prédateur et précurseur, trente ans avant les implants au silicone lowcost, il se lance avec un guerrisseur médiatisé dans l'assistance cardiaque sur abonnement. Bilan : "Bernard Tapie est condamné en 1981 à un an de prison avec sursis et l'équivalent de 20 000€ d'amende pour publicité mensongère et infraction aux lois sur les sociétés en tant qu'animateur de l'entreprise" (sic).


Il tente d'implanter quelques écoles de commerces pour apprendre aux jeunes à devenir riche, sur une pédagogie calée sur ses méthodes et qui avec méthode feront toutes faillites.


Mais bon. Il faudrait pleurer sur sa spolliation éventuelles dans l'affaire addidas ? Il goutte desa médecine (ce qui ne doit pas bien au contyraire conduiire à clore le dossier mais de rechercher tous les membres de la ou des bandes organisées.


Poursuivons (tout ce qui précède ou suit n'est pas le fruit d'une recherche aiguë dans des archives inaccessibles mais le fruit d'un simple balayage sur la toile).

 

Dans les années 80, Bernard Tapie accélère le rythme des rachats d'entreprises : 

 Terraillon (rachetée 1F en 1981, revendue 125 millions de francs en 1986 à l'américain Measurement Specialities) combien d'emplois supprimés, quels désastre économique local régional ? 

 Look (rachetée 1F en 1983, revendue pour 260 millions de francs en 1988 au propriétaire des montres suisses Ebel), combien d'emplois supprimés, quels désastre économique local régional ? 

 La Vie Claire (rachetée 1F en 1980, revendue à Distriborg par le CDR en 1995) ; combien d'emplois supprimés, quels désastre économique local régional ? 

 Testut (rachetée 1F en 1983, revendue par le CDR en 1999 au groupe américano-suisse Mettler Toledo) ; combien d'emplois supprimés, quels désastre économique local régional ? 

 Wonder (rachetée 1F en 1984, revendue pour 470 millions de francs en 1988 à l'américain Ralston) ; combien d'emplois supprimés, quels désastre économique local régional ? 

 Donnay (rachetée 1F en 1988, revendue pour 100 millions de francs en 1991 à la région Wallonne).combien d'emplois supprimés, quels désastre économique local régional ? 

 

A croire que c'est lui qui a inspiré Juppé quant en 1995 celui ci à l'assemblée nationale voulait brader Thomson pour le franc symbolique. Pas de pot pour Tapie, il ne peux pas être sur les rangs il vient d'écoper de deux ans de prison dont un ferme pour avoir truqué le match de Foot VA OM.


Canaille le Rouge rappelle tout cela parce que, nulle part, y compris dans l'Huma ( sauf erreurs ou omissions de sa part la Canaille) personne dans la période n'a rappelé ce versant d'une personnalité cause de ces Titanic sociaux, ces Erika économiques dont il sort à chaque fois rayonnant malgré le sillage de casse qu'il laisse derrière lui.

 

Pour l'aider à son enrichissement outrageant, les soutiens politiques tout azimut (sauf à l'époque le PCF) ne lui ont jamais manqué et toujours jusqu'aux plus hautes responsabilités économiques, politiques et médiatiques du pays, voire même culturelles, au point d'en faire un ministre de Mitterrand avant de devenir un porte voix de l'ex troll de l'Elysée.


Que le spadassin de la récup industrielle, des trémolos dans la voix nous pleure qu'il est effrayé d'avoir découvert, victime comme une vierge vertueuse, qu'il aurait à l'insu de son plein gré passé la nuit avec un faune laisse prévoir un coup médiatique du genre "c'est l'acharnement contre moi qui à terme menace des emplois".

 

Alors la Canaille va vous dire. Dans le moment l'inquiétude autour de la nébuleuse Tapie se porte sur un seul point : l'avenir des emplois des ouvriers du livre qui sont tributaires de l'empire de presse qu'il s'est offert avec nos sous grâce à Sarkozy, Lagarde and c° lors de l'arbitrage avec le CL.

 

Qu'il rembourse. Que tous les organisés dans laou les bande(s) ayant conduit à l'actualité judiciaires soient TOUS condamnés et doivent solidairement rembourser aux finances publiques ce dont le pays a été spolié sera une bonne nouvelle : c'est la reconquête de territoire républicain dont la république a été expulsée par ces affairistes.

 

l'Huma avec son articles sans discernement ni rappel du parcours de l'aventurier lui rend un fier coup de main. Peu surprenant au point où il en est, mais triste.

 

C'est l'été, la météo n'est pas brillante. Procurez vous deux bouquins , deux romans de ce bon vieux Zola: L'argent et la Curée vous verrez comment même dans la noirceur capitaliste le gang de Neuilly et la bande à Nanard ne sont que des falots technoique mais des gypaetes barbus de la prédations. 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article