Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Insécurité.

http://www.rue89.com/sites/news/files/assets/image/2010/07/0207_Police_inside.jpg

 

Regardons voir comment s'y prennent ceux qui détiennent les média pour faire monter le sentiment d'insécurité et tirer vers le replis et l'idéologie sécuritaire qui est le fond de commerce de toutes les droites (et d'une partie de la "gôche")

 

1) les faits

Source INSEE, 

  • Taux de criminalité en 2012 
(Source : direction centrale de la Police judiciaire.)
Taux de criminalité en 2012
Taux de criminalité en 2012
en ‰
  Taux de criminalité
Champ : France métropolitaine.
Source : direction centrale de la Police judiciaire.
2000 64,08
2001 68,53
2002 68,93
2003 66,13
2004 63,22
2005 61,94
2006 60,68
2007 58,08
2008 57,27
2009 56,36
2010 54,90
2011 54,54
2012 54,64
2) la manipulation :

En dix ans, le nombre de faits divers traités par les JT a augmenté de 73 % quand le taux de criminalité diminue de 10 points.


http://s2.lemde.fr/image/2013/06/17/534x0/3431770_5_5929_les-faits-divers-ont-augmente-de-73-en-dix-ans_c89510c0add4577a4efa34d411dd007e.png

 

 

 

 

 

De 1191 sujets en 2003 à 2062 sujets en 2012, la rubrique faits divers enregistre une augmentation quasi constante sur la période, passant en 10 ans, de 3,6% à 6,1% de l’offre globale d’information, soit en moyenne de 3 faits divers par jour à 5. 

Que faut-il en déduire ? 

 

Alors que le taux de criminalité diminue, faut-il seulement en penser que pour les propriétaires de journaux ou de média tout est bon pour faire de l'audimat ou vendre du papier ?  Cela joue, c'est certain. Pour autant le rôle idéologique, jouer sur les peurs pour conforter les sentiments grégaires voir le panurgisme, est une constante.

 

Comment ne pas lier cela aux liens plus qu'intimes, puissants et permanents de ces groupes directement ou en participation croisée avec la grande industrie et les services financiers ?

 

La peur de l'autre la méfiance voir la crainte renforce le dominant, écrase le dominé. En période de crise rien n'est plus précieux pour le dominant que de maintenir la chape sur les dominables pour qu'ils restent dominés.  Le sentiment d'insécurité est outil de cette domination.

 

P. Bourdieu disait que "Les faits divers font diversion."  Canaille le Rouge tend à penser qu'ils sont des leviers puissants pour fabriquer (formater) l'opinion.

 

 

Cette insécurité est la manne qui justifie toutes les mesures, tous les budgets permettant le financement public de détachements armés chargés au nom de la sécurité de quadriller l'espace ou règne l'ordre social au service des dominants. Insécurité et terrorismes des complices du capital et des pouvoirs sont des faits que l'idéologie sait bien exploiter…pour garder sous le coude CRS et garde mobiles à lancer sur les piquets de grèves.

 

Le fait divers hypermédiatisé est outil de domination de classe et légitime le rôle de l'état (qui n'est pas l'organisation des sociétés humaines) pour pérenniser cette domination.


Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

résidence marteau 26/07/2013 19:44

« Le besoin de sécurité asphyxie l'âme. »
de Alexandre Jardin