Inhabituel, à tous les abonnés et lecteurs de Canaille le Rouge.

Publié le 29 Novembre 2012

http://www.pluri-info.com/images/sac%20de%20noeuds.jpg

 

Figurez-vous qu' "over blog" à l'occasion d'une opération capitalistique dont le système à le secret a été racheté ou a racheté un outil économico-technique qui lui donne une surface moooondiââale...et est parti vivre du côté de Chicago, sa base historique toulousaine étant d'autant fragilisée.

 

Et depuis, ça bogue de plus en plus, la chataigne est pour les utilisateurs.


En gros, La Canaille se retrouve comme procuration vierge (la procuration) au centre des couloirs de l'UMP ou sur la table séparant Colon de Flipé.

 

C'est ce qui fait que les messages d'arrivent plus de façon fiable (ou pas du tout) aux abonnés depuis maintenant quatre jours. Les blogs amis hébergés chez OB subissent le même sort (pour ceux qui sont routés par Orange pour les autres ça passe).


Figurez-vous que le dit Orange, avatar d'un ex service public privatisé à l'époque ou Robert Hue se faisait courser par les salariés de France Télécom dans les allées de la Fête de l'Huma pour refuser de s'y opposer (la masse avait raison contre l'individu déjà sur la voie d déshérence), Orange donc considère que ce n'est pas de son ressort.

 

Le combat des chefs.  On paie l'un, faisons entrer grasse finances à l'autre, mais sur leur ring, le catch : C'est l'Ange blanc contre le bourreau de mes thunes : match trucqué.


La piétaille au parterre qui use moyennant finances des deux outils se retrouve à sec de diffusion (sauf à espace de ce type de rendez-vous qui vous transforme en spéléo sur la toile et justifie l'usage de la lettre bi ou tri hebdomadaire qui vient s'incruster dans votre page d'accueil de messagerie pour vous rappeler le sommaire en cours).


Si cela devait durer, Canaille le rouge se verrait dans l'obligation de chausser un casque de chantier et de trouver une issue qui pourrait être chirurgicale (changement de mode de diffusion, changement de crémerie pour gérer son c@rnet). 

 

Pour l'instant, nous n'en sommes pas encore là, mais mieux vaut vous informer.


Bon, je ne vous embête pas plus longtemps avec ces petits tracas, il y a plus grave dans la vie, nous allons avoir l'occasion de vite y revenir.


En attendant

Canaille le Rouge persiste, avec optimisme, à vous bien saluer.

 

 


Rédigé par canaille le rouge

Publié dans #En passant - juste un mot

Repost0
Commenter cet article