Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Hugo Chavez, florilège réactionnaire (suite)

13-03-09--Chavez-Mural-socioalisme.jpg

Mille fois plus d'humanité dans un portrait au pochoir sur un mur de Caracas  que dans les propos de comptoir d'un de ces réacs et sa haine de classe.


 

Le ministre des colonies (pardon des départements et territoires d'outre mer) étant lui même vu de Paris frontalier avec le Vénézuélà a émis un avis assez iconoclaste à propos de la disparition d'Hugo Chavez : 

 

«Chavez c'est De Gaulle plus Léon Blum.» 

 

 

Il faut dire qu'a l'époque des grandes luttes dans nos colonies antillaises, Lurel avait eu quelques difficultés avec ses électeurs* et seul la volonté de mettre une dérouillée au Sarko club malgré ses sorties lui avait valu les conditions de sa réélection, l'homme n'est pas un imbécile et n'ayant pas cotoyé Mitterrand de trop près, il n'a pas la mémoire courte.

 

La Canaille n'est pas forcément convaincu de la pertinence des comparaisons. Laissons à V. Lurel  la responsabilité de ses propos. Mais regardons la hargne du monde de la "concurrence libre et non faussée" celui de l'accumulation de la rente et de l'exploitation, celui des héritiers du colonialisme et de la traite négrière. 

 

Ses propos mettent en émoi de façon réjouissante la réaction française et ceux disposé à fricoter avec elle.

 

Florilège :

 

Invitée de France 3 dimanche 10 mars, la poutinette du Medef, Laurence Parisot, a dénoncé une

 

 "déclaration très choquante". "Comment peut-on dire d'un homme qui était un dictateur, un démagogue, qui incarne le populisme dans toute son horreur, puisse avoir les qualités que prétend notre ministre ?".

 

Rappelons à la groupie de Thatcher remastérisée Poutine que Chavez à lui toujours respecté le suffrage universel, pas fait tirer sur la population ni engagé de guerre d'annexion ou de conquête et sauf erreur n'a pas tenté de modifier la constitution pour faire un mandat de plus. 

Canaille le Rouge emprunte à l'ami  Bernard (Chavez-ou-Parisot-y-a-pas-photo)  cette photo justement de la miss Maggie Poutinette en avec cette brochette de grand démocrate au centre desquels l'émir du Qatar :

 http://img.over-blog.com/476x317/0/26/78/91/PHOTO-FICHIER/md0.libe.com.jpg

 

Ancien ministre de l'outre-mer à qui le capital donne la béquée, Hervé Mariton s'est dit

 

 "choqué par ces propos". "J'ai été ministre de l'Outre-mer, c'est une responsabilité importante de la République mais ça n'autorise pas, que ce soit en France de métropole ou d'outre-mer ou à l'étranger pour représenter le gouvernement, de tenir des propos aussi invraisemblables, a-t-il affirmé. Je considère qu'on est là, non pas dans une erreur de communication, mais qu'il s'agit d'une faute majeure, d'une faute grave dont il conviendrait que le président de la République, le premier ministre, s'excusent."

 

 

Le président du Nouveau centre, Hervé Morin, homme qualifié par la diplomatie US de "Proche de l'ambassade, amical et direct, il assume son affection pour les États-Unis et est parmi les plus atlantistes des députés" en a lui aussi appelé à l'exécutif, dimanche matin sur Twitter : 

 

"J'ai honte pour mon pays quand le gouvernement ose déclarer que #Chavez c'est Blum et de Gaulle. M. Hollande, réagissez !"

 

Christian Estrosi qui est à la démocratie ce que la course motomobile est à la défense de l'environnement s'est dit «très choqué». 

 

Dominique Bussereau a fustigé

 «des propos hallucinants»,

 

A rendre ce Lurel malgré l'épisode évoqué plus haut presque sympathique 

 

Le fantasme peut tourner au mauvais burlesque quand on voit la suite :

L'auto revendiquée héritière des Républicains espagnols qui prend ses distances avec le seul chef d'état d'un pays libéré de la colonisation madrilène qui ait renvoyé derrière sa ligne d'en but le monarque désigné par Franco:


"Je pense que c'est un peu rapide, un peu abusif, c'est excessif de le dire comme ça, a déclaré Anne Hidalgo, première adjointe du maire de Paris et candidate PS aux municipales dans la capitale. Je pense que tout ça va être corrigé certainement dans la journée, je n'ai pas à le lui demander. Chavez a d'abord tenté la prise du pouvoir par les armes, après il a été élu donc une élection c'est pas un régime de dictature". "Il a fait des choses fortes puisqu'il a réduit la pauvreté très fortement au Vénézuela, a ajouté Mme Hidalgo,  Et puis il y a des aspects de sa personnalité que je condamne totalement, notamment ses amitiés avec le chef de l'Etatiranien ou ses positions sur Israël.".

 

Madame Hidalgo qui appelle à la correction si ce n'est du ministre du moins de ses propos pourrait-elle préciser sa pensée en intégrant la question du Qatar, de l'Arabie saoudite, du Maroc, Singapour et quelques autres qui sur ce terrain ont des explications à lui apporter (sachant que Chavez , lui, s'est toujours positionné en terme de souveraineté des états et de combat anti-impérialiste).

 

Ensuite, florilège du parcours de traîne pour rattraper Cohn Bendit l'ex RRRRRévolutionaire J Dray, recasé sénateur et porte saccoche un temps d'un FMiesque DSK auquel Chavez avait dit sont fait : 

 

"Comparaison n'est pas raison comme on dit", . a déclaré Dray qui a déploré le fait que la France n'envoie pas "une personnalité de premier plan à cet enterrement", comme le ministre des affaires étrangères. 

 

Ce qui est d'une exquise courtoisie pour un ministre de son propre parti . Mais peut-être que pour notre docte caméléon le fait d'être "nègre" est-il constitutif d'un handicap institutionnel qui relègue génétiquement au second plan ?

 

Concernant ce dernier, notons quand même qu'il a précisé sans que cela atténue ses considérations sur le "premier plan" :

«la colère de Victorin Lurel au regard de la manière dont, en France, le débat sur le bilan de Chavez a été traité. On a senti la haine de classe de ceux qui ne savent pas ce que Chavez a fait pour son peuple.»

 

Mais si la canaille se sent obligé sur ce point (et que sur celui là seulement) de prendre la défense Victorin Lurel, c'est peut-être effectivement il a commis un impair tel que Blummollet pourrait le lui faire payer au prochain remaniement.

 

Regardez simplement ces images mis en ligne par http://img.over-blog.com/905x190/0/32/46/53/illustration15/comcom1.jpg

http://a398.idata.over-blog.com/0/32/46/53/illustration17/venezuela_obseques-chavez.jpg


 13-03-10--FC-hommage-a-HC.JPG


*Dépèche d'agence février 2009 durant les grèves  alors qu'il préside le CR de Guadeloupe : 

 "Victorin Lurel, président PS du conseil régional, et Jacques Gillot, président (app-PS) du conseil général, ont demandé un "assouplissement de la grève générale pour que le pays vive plus normalement". Ils ont également souhaité être reçus par le président Nicolas Sarkozy".

 

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

RBOBA 11/03/2013 16:07


A ce florilège réactionnaire, il faut ajouter les commentaires de Pascal Clarck ce matin sur France Inter  qui parle de "perle" et qui estime que ce ministre à perdu l'occasion de se taire.
Thomas Legrand sur cette même chaîne n'est pas resté "en reste". Bref, c'est la voix de son maître ou plutôt de ses maîtres, de Washington à Doha que l'on entend un peu partout en ce moment et
singulièrement sur les chaînes publiques.