Gaza : un dimanche ordinaire comme depuis 50 ans

Publié le 28 Avril 2013

http://s1.lemde.fr/image/2013/01/09/534x267/1814568_3_ad45_la-ville-de-jabalia-pres-de-gaza-apres-le_5da4318d73a47ae6b09ce5615fafb4d7.jpg

jabalia-pres-de-gaza en 2009 après le passage des troupes de Tel Aviv

 

Dans l'actualité de ce dimanche, aussi banal que le point de la circulation depuis Rosny sous bois ou les résultats de "ligue1".

 

Enfin aussi banal pour beaucoup mais faut-il laisser banaliser ? 


 

 

Trois raids israéliens dans la bande de Gaza

"Le Hamas et Israël ont conclu un cessez-le-feu, jusqu'à présent globalement respecté, au terme d'une semaine d'hostilités meurtrières fin novembre. Les derniers raids aériens del'Etat hébreu dans la bande de Gaza remontaient au début du mois. Il s'agissait des premiers depuis la trêve conclue fin novembre avec le Hamas, au pouvoir à Gaza. Le 19 avril deux roquettes tirées de la bande de Gaza s'étaient abattues sur le sud d'Israël sans faire de victime.

Le porte-parole de l'armée israélienne a confirmé ces raids lancés "en réponse à un tir de roquette" samedi dans le sud d'Israël qui n'avait fait ni victime ni dégât. Les attaques ont visé des entrepôts d'armes et une installation pour l'entraînement du Hamas dans le sud d'Israël.

L'armée de l'air israélienne a effectué trois raids dans la nuit de samedi 27 à dimanche 28 avril dans la bande de Gaza sans faire de blessé, ont indiqué des témoins palestiniens. Deux des attaques ont eu lieu à Khan Younes dans le sud de la province côtière contre des positions des Brigades al-Qods, la branche armée du Djihad islamique, tandis que la troisième s'est produite près de Rafah près de la frontière égyptienne, a-t-on précisé de mêmes sources."

 

 

 

 

Et toujours un silence assourdissant des autorités françaises et du président du CRIF à propos du rapport de l'UNICEF sur les mauvais traitements infligés aux enfants (euphémisme qui cache des actes qualifiés de crimes et réprimés par les conventions internationales).


Et toujours le silence des donneurs de leçon "droitdel'hommistes" sur l'apartheid régnant en Israël et les territoires occupés depuis 1967.


Et toujours les yeux qui se baissent et la tête qui se tourne devant le revirement de la diplomatie française sur les droits reconnus par l'ONU et que le conseil de sécurité refuse de faire appliquer pour le peuple palestinien.


Mais nouveauté ; la France au côté du gouvernement israélien coopère avec El Qaida en Syrie.


Le gouvernement français reste silencieux sur la présence au gouvernement de partis ouvertement fascistes chez les "partenaires" israélien du gouvernement français.


Parmi les "islamistes", Paris et Tel aviv font leur tri sélectif. Dans l'ordre des préférences, El Qaïda pour l'instant a deux longueurs d'avance.


 


 

 

 

 


 

 

Rédigé par canaille le rouge

Publié dans #Pour réfléchir ensemble

Repost0
Commenter cet article