Gaza : Les pacifistes israéliens donnent de la voix

Publié le 18 Novembre 2012

 

Le courage existe :


  normal_DovKheninSpeaking.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Des manifestations contre cette opération sur Gaza se sont déroulées hier  soir à Tel Aviv, Haifa et Jérusalem à l’initiative du Hadash (front démocratique pour la paix et l’égalité-PC israélien). Des étudiants arabes et juifs, membres du Hadash ont aussi pris part à des rassemblements devant les Universités de Haifa, Tel Aviv et Jérusalem jeudi après-midi. Dans tout le pays, des militants ont repris des slogans comme “Arabes et juifs refusent d’être ennemis”, “A Gaza et Sderot, les petites filles veulent vivre” et “Bibi et Barak, la guerre n’est pas un jeu”. Le Hadash a appelé l’opinion publique à s’associer aux manifestations dans tout le pays pour s’opposer à l’opération Pilier de la défense sur Gaza.

 

 Le député du Hadash Dov Khenin a participé à la manifestation de Tel Aviv, près du siège du Likoud, où il a déclaré : “Arrêtez les massacres, arrêtez tout de suite la tuerie”, ajoutant “Un bombardement en entraîne un autre, avec de plus en plus de blessés à Gaza et en Israël”. “Le cycle de la violence n’est pas la solution, mais le problème” a-t-il renchéri. Khenin a appelé le gouvernement à parvenir à un cessez-le-feu immédiat et à annoncer l’ouverture de véritables négociations et un accord avec les Palestiniens.

Rédigé par canaille le rouge

Publié dans #Paix et droits des peuples

Repost0
Commenter cet article

RBOBA 19/11/2012 00:20


"Un bombardement en appelle un autre, avec de plus en plus de blessés à Gaza et en Israël" dit ce monsieur. C'est un peu "fort de café". Depuis quand les Palestiniens disposent-ils d'aviation
capable de faire subir aux Israëliens des bombardements,  de ceux que l'aviation israëlienne leur fait subir.? Il s'agit de massacres légitimés par sinon les peuples du monde entier, tout au
moins, et ce n'es pas le moins, par ce "machin" qu'on appelle l'Onu, par Obama, le "NègreBlanc' comme l'aurait qualifié Frantz Fanon, par Blumollet et toute son équipe, Blumollet qui a reçu en
grande pompe, comme un chef d'Etat, Natanyaou, dans une Toulouse qui pour le coup aurait pu etre comparée à une colonie israëlienne, tellement ce même Netanyaou se posait en conquérant et
tellement notre président élu avec moins de 40% de voix semblait être en représentation et n'a pas daigné évoquer les morts (soldats français d'origine maghrébine ) assassiné par Merrah, le
sympathique allié des égorgeurs du peuple syrien, ceux-là même dont les représentants viennent dêtre adoubés représentants légitimes du peuple syrien. Schizophrène, vous avez dit schizophrène ?
Alors, les "pacifistes israëliens" !! Au fait, où notre président remplaçant au dernier moment le priapique, a-t-il l'intention d'installer cette nouvelle équipe syrienne ?