Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Euro une idole à abattre

 

 


En finir avec ce veau d'or

http://a6.idata.over-blog.com/300x300/1/18/15/06/D-10--23-11-9/NS-veau-d-or-laplote.jpg
 Illustration sonore de l'image ci dessus et du texte ci dessous 

Ceux qui ont dit NON la portent

 

Ceux qui avancent la question de la souveraineté l'affirment.

Ceux qui combattent le capital l'exigent.

La question de l'€uro est posée.

 

Et pas de façon Faux cul du genre "Non à la monnaie unique, oui à la monnaie commune" ou "Non à l'€uro oui à une monnaie mondiale" et toute les variantes possibles autour de ces deux miroirs aux alouettes. NON!!

 

L'€uro est-il oui ou non un obstacle au droit des peuples, un outil à laminer le droit social, une machine à faciliter la mobilité du capital pour mettre les salariés et les petits producteurs (essentiellement agricoles) en concurrence pour le plus grand profit de la part de plus en plus monopoliste du grand capital industriel et financier? La réponse est OUI!

 

La crise et son accélération en Grèce, la façon dont les marchés financiers tentent de mettre à genoux les Etats-Nation à l'image du débarquement des flibustiers de la finance sur les plages du Portugal après que les maffiosi de Goldman Sachs et les parrains de Wall street aient tenté de rançonner Athènes démontre cette volonté de faire plier les peuples.

 

Ces offensives contre les pays que les spéculateurs appellent PIGS ( Si certains ne le savaient pas, il s'agit de l'acronyme plein de délicatesse créée par les spéculateurs de « Portugal, Italy, Greece, Spain » en attendant ensuite de s'occuper des nouveaux entrant d'Europe de l'Est) proposent de passer tous les droits sociaux entre les meules de la BCE et du FMI, pilotés depuis Wall Street et la City mais aussi depuis Franckfort, Tokyo, Amsterdam et Paris. L'internationale du Capital du veau d'or fonctionne bien.)

 

Grèce et Portugal, ces deux premiers pays ne sont pas choisis par hasard. Ce sont ceux dont les peuples résistent le plus y compris contre leur gouvernant en se servant de leur institutions nationale face aux diktats des marchés; d’où la pression convergente de la BCE et du FMI.

 

Obstacle à l'hégémonie du capital et à la mise en concurrence des salariés, bases des souverainetés reconnus par les traités internationaux, les états nations doivent être supprimé et les espaces géographiques politiques d'organisation juridique et légal reconsidéré. L'armée européenne, la monnaie unique les directives de l'UE et leurs transpositions participent de ce mécanisme à éliminer les souverainetés.

Au passage, voila pourquoi l'attaque frontale contre l'enseignement de l'histoire à l'école et la purge des programmes de géographie.

C'est ce que les portugais et les grecs interdisent en ce moment à leur gouvernement. Et si Fa# est moins brutal que Merkel, c'est que même violé, le non de 2005 pèse toujours. Raison de plus pour s'en servir.

 

Le droit de battre monnaie en est un des piliers fondateur en ce qu'il permet la maitrise des échanges, les coopérations sur des bases mesurables "équitables" (encore que) entre les parties, qu'il intègre comme outil de mesure les spécificités des échanges marchands, y compris en système capitaliste, la valeur de la Force de travail. Le rôle de l'€uro est de supprimer tout cela pour créer cet "espace de concurrence libre et non faussée " qui est au cœur des traités et que notre peuple a repoussé en 2005.
 

C'est d'ailleurs pour cela que la crise politique perdure dans notre pays : entre ceux Bleus verts ou roses qui ont par leur "oui" appelé à soutenir ce projet (et ont été battu par le suffrage universel), ceux qui pour continuer à gérer avec une des deux principales composantes du oui font passer la force majoritaire du non en pertes et profits il n'y a pas d'alternative crédible.


Cela nourrit l'abstention aux élections, nous venons de le vivre mais cela permet parmi les catégories les plus déboussolées des resserrements autour des issues xénophobes et nationalistes (le nationalisme qui est à la Nation ce que le populisme est au Peuple ou ce que le libéralisme est à la Liberté, des qualificatifs qui font dégénérer les vertus fondatrices de la République).

 

En France, quand la Nation du Peuple souverain s'érige contre la monarchie du Souverain, un de ses premiers actes est la nationalisation des biens du clergé et de la noblesse et d'émettre une monnaie, l'assignat, qui est adossée sur les "biens nationaux" dans le même pas que se construit la citoyenneté et ses droits démocratiques. Une première nationalisation de fait des leviers de l'économie pour en prendre le contrôle.

Ces assignats conduiront dès 1795 (8 avril-Germinal) au franc germinal monnaie de la République. La souveraineté par la monnaie est co-fondatrice de la République.

 

Le fédéralisme supranational antirépublicain de l'UE (ne serait-ce que parce que des monarchies de natures disparates, des états aux principes non définis cohabitent avec des Républiques aux formes diversifiées et à édulcorer) porte la monnaie unique. Sa gestion par la BCE organisme hors tutelle des politiques institutionnelles, au nom de l'effacement de la puissance politique pour permettre la concurrence libre et non faussée, font de cet outil un objet de spéculation comme le sont les fonds de pension ou le marché des céréales de Chicago.

 10-02-22-UE-barbeles-copie-1.jpg

N'oublions pas 2008-2009 : Ceux qui spéculent sont ceux que les chefs d'états capitalistes ou assimilables du monde entier ont sauvés  en injectant par milliards des fonds publics pour sauver les vampires d'aujourd'hui de la faillite où leurs pratiques spéculatives les conduisaient hier.

 

Pour des raisons d'efficacité économique, de morale publique et de souveraineté politique, la question des monnaies souveraines et donc le retour du franc est posée.

 

Cette opposition à l'€uro ne pourrait-elle pas être une base fédérative avec l'opposition à la réforme des retraites qui procède des mêmes choix du capital de tous ceux qui cherchent à rassembler sur une alternative au capital ou la part socialiser du salaires et la maitrise collective de l'économie et des richesses créées sortiraient de la fondrière du capital? Pas pour revenir dans un "jardin d'Eden" passé illusoire parce qu'il n'existait pas mais pour faire du neuf pour une émancipation des peuples coopérants, de droits individuels garantis par des acquis collectifs du XXIème siècle.
 

 

Faust Gounod Acte II

MÉPHISTOPHÉLÈS
Le veau d'or est toujours debout!
On encense
Sa puissance,
D'un bout du monde à l'autre bout!
Pour fêter l'infâme idole
Roi et peuples confondus,
Au bruit sombre des écus,
Dansent une ronde folle
Autour de son piédestal!…
Et Satan conduit le bal!

CHŒUR
Et Satan conduit le bal!

MÉPHISTOPHÉLÈS
Le veau d'or est vainqueur des dieux!
Dans sa gloire
Dérisoire
Le monstre abjecte insulte aux cieux
Il contemple, ô rage étrange!
A ses pieds le genre humain
Se ruant, le fer en main,
Dans le sang et dans la fange
Où brille l'ardent métal!
Et Satan conduit le bal!

CHŒUR
Et Satan conduit le bal!

 

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article