Et si on parlait de toit ? Pour qu'elle fasse parler d'elle ?

Publié le 13 Mars 2013

 

http://www.nrblog.fr/hollande-ses-promesses-et-moi/files/STMAUREACC.jpg

 

 Ci dessus, c'est l'appartement témoin du parc des expositions, breveté SGDG

 

 

Le Monde fait bien les choses …pour les ministres en délicatesse avec les promesses de campagne.

 

En protégeant les articles par un accès payant (et par internet) cela permet de limiter la diffusion de quelques articles qui pourrait être gênant pour certains.

 

Prenez le logement. Dame Duflot célèbre par ses contorsions pour obtenir un maroquin et ses ambitions électorales a hérité du portefeuille du logement.

 

"HLM vous allez voir ça se multipliera comme les p'tits pains et en plus tellement économes en énergie que chaque tranche de construite permettra de détruire une centrale nucléaire sur les terrains décontaminés desquelles ont fera des jardins partagés et des pavillons biodégradable en accession à la propriété à taux zéro". Çà, c'est l'appartement témoin et vu les sondages sans garantie décennale.

 

Le réel délicatement ourlé dans le molleton de la FNAIM présenté par l'article réservé du monde, c'est ceci :

 

La nouvelle donne de l'investissement immobilier outre-mer

LE MONDE ECONOMIE | 04.02.2013 à 09h49 • Mis à jour le 04.02.2013 à 17h19Par Colette Sabarly

Abonnez-vous
à partir de 1 € Réagir Classer Imprimer Envoyer

Partager facebook twitter google + linkedin

http://s1.lemde.fr/image/2013/01/29/534x267/1824084_3_b220_cecile-duflot-le-3-janvier-a-paris_78d3fc61b1d88983dec451afa36e3ca8.jpg

L'outre-mer n'offre pas seulement des destinations paradisiaques. Il permet aussi d'investir dans l'immobilier et de réaliser de confortables économies d'impôt.

En 2013, l'investissement outre-mer conserve, en effet, de substantiels avantages fiscaux. Certes, la loi Scellier s'est éteinte au 31 décembre 2012, mais le dispositif Duflot lui succède depuis le 1er janvier. Au grand soulagement des professionnels, qui ont, par ailleurs, vu le volet logement libre et intermédiaire de la loi Gir ...

 

Après le "Gir…" c'est payant.

 

Mais La Canaille a quand même voulu en savoir plus et s'est souvenu que sa boite mèl est périodiquement envahie de proposition pour aller investir sa retraite de cheminots dans les caraïbes grâce au dispositif Duflot.

 

Pour lui, pas question. Le plus à l'ouest ce sera Camaret. Mais il a un pote dont la compagne travaille à l'APHP qui est guadeloupéenne, retraite étant envisagée (date en suspend pour cause de promesse électorale non tenue) cela pourrait les intéresser.

 

Illico, message pour leur refiler le tuyau. Et là, crise de rire. La ministre écolo de gauche m'avait ridiculisé devant mes amis : "Ce n'est pas pour nous, c'est pour que ceux qui ont la thune, le gratin de la profitabilité comme o, dit chez nous, ceux qui font construire et mette en location. Nous, on rembourse ce que le probloc à "investi", son investissement payé grâce à nos loyer va lui rapporter en plus un avantage fiscal nommé "Duflot" par les professionnels de la rente foncière. Avantage qui va être financé par la hausse des taxes sur le logement social que la loi de finance 2013 et au-delà à décidé d'imposer (imposer, le mot est bien trouvé).

 

Donc une politique de gauche en matière de logement social consiste à ne pas construire parce que les caisses sont vides, à ne pas mobiliser les fonds de la Caisse des Dépôts occupée à financer des zones franches, la concurrence avec les services publics historiques comme dans les transports.

 

Une politique du logement de gauche c'est refuser de réquisitionner les dizaines de milliers d'appartements vides des banques et assurances.

 

Une politique de gauche c'est de maintenir les dispositifs de Barre et Méhaignerie géniteurs à De Robien Scellier et Girardin successeurs ?

 

Donc la politique du logement de ce gouvernement dit de gauche où la responsable est du genre à trouver Louise Michel un peu trop timorée est en fait une politique de droite ou la ministre est comme caméléon sur tissu écossais ver et rose. Les mannes de Louise Michel doivent s'en tordre de rire…et de colère en pensant au dégâts que risque de faire les promoteurs en Nouvelle Calédonie

 

La Canaille attend (vu le sujet traité il n'osera dire "intérêt" tant le mot en matière de politique du logement est plombé) avec disons curiosité les arguments de ceux qui prétendraient le contraire pour justifier qu'ils n'aient pas voté contre ce budget.

 

 

 

Rédigé par canaille le rouge

Publié dans #Mensonge d'état

Repost0
Commenter cet article