Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

☭ Essais nucléaires, pacifisme et prétentions de l'impérialisme

 

 http://www.contrepoints.org/wp-content/uploads/2012/02/libert%C3%A9-dexpression.jpg

      De gré ou de force empêcher le débat 


 

 La campagne de presse autour de l'essai nucléaire de la Corée du Nord et des déclarations de ses dirigeants demande à être regarder d'un point de vue qui ne s'inscrive pas d'une façon réflexe dans la logique des shémas de pensée dominants et de leurs mécanismes.

De même que dénoncer les aventures libyennes, maliennes, ou syriennes ne fait pas de l'auteur de ces lignes un soutien plus ou moins inconditionnel des régimes ou organisations du "camp d'en face", ce qui suit ne porte, loin s'en faut, aucun soutien aux conceptions en cours du côté de Pyongyang. Pour Canaille le Rouge ce régime est au socialisme ce que celui de Grèce est à la protection sociale.

Les états qui depuis des années violent les accords internationaux sur la non prolifération des armes nucléaires, qui ont cessé toute négociation sur le désarmement alors qu'ils s'y étaient publiquement et solennellement engagés, de quel droit menacent-ils ainsi ?

Ces états qui dans leur stratégie arment ou laissent s'armer nucléairement des états porte-avions de l'impérialisme (quitte à ce que parfois la passerelle du bateau tente une aventure solitaire ou morde la main de celui qui l'a nourri) de quel droit autre que celui de l'Empire le plus fort s'arrogent-ils celui de dicter leur norme à d'autres états souverains ? A partir de référence à des traités qu'eux-mêmes violent de façons délibérés.

Les pays qui usent depuis des années de munitions radioactives (dit "uranium appauvrit") d'armes de destruction massive napalm agent orange etc. sur tous les champs de batailles entretenus par l'impérialisme se posent en détenteurs d'un ordre moral autorisant Israël ou le Pakistan à détenir et menacer d'user l'arme nucléaire, des états où les fanatiques religieux au pouvoir ou dans les coalitions de pouvoir affirment vouloir s'en servir. L'impérialisme US et ses sattelites prétendent en interdire l'accès à d'autres états souverain au nom d'un droit unilatéralement décrété.

La Canaille se permet d'attirer respectueusement l'attention de celui qui tenterait de valider cette option sur ce que c'est la même (le droit mondial décrété par qui pilote le monde)  qui a servi en 1917 contre la jeune révolution soviétique, après avoir été expérimentée 150 plus tôt contre la Révolution française (Brunswick et réfugiés de Koblenz), même "droit" qui a légitimé les conquêtes coloniales et le même qui n'a pas été utilisé contre Hitler en 1938 ou contre Franco en 36 puis en 45 et qui simultanément à l'usage de la bombe à Hiroshima et Nagasaki a consolidé l'empire japonais.

Chercher l'erreur.

Un chœur non pas des esclaves mais des guerriers crie à la face du monde "parce que nous en disposons et pouvons en user contre tous dont vous, nous vous interdisons de vous en munir sous peine d'usage de notre force". Pour faire passer cette théorie, ils ont inventé le droit d'ingérence au nom de l'humanitaire qui légitime l'usage de la torture en pool d'état ligués. 

La réponse est-elle dans la course aux armements ? Pour tout militant calé sur des principes communistes, la réponse est non. C'est d'abord de travailler à ce que la pression des peuples réengage un processus de désarmement. C'est donc d'engager le combat idéologique sur tous les terrains où l'impérialisme, le capital et ses auxiliaires politiques se déploient. Ce combat ne peut pour autant déserter celui des principes de souveraineté même quand celle-ci ne coïncide pas avec les valeurs progressistes sinon c'est s'inscrire dans la soumission au diktat des gendarmes du monde.

C'est le rôle du mouvement pacifiste international, c'est aussi la place des partis et organisations qui font de l'avenir pacifié et pacifique de la planète leur objectif.Sur ce point, indépendamment des désertions dans l'espace politique, on aimerait plus et mieux entendre le Mouvement de la Paix, l'appel des cents etc...

Il est pour le moins curieux de voir des organisations et partis tancer la Corée du nord et ne pas ou plus mener le combat contre notre propre pratique militaire ici en France. Leur dénonciation de la dangereuse et stupide orientation nucléaro-militaire de Pyongyang face au tout autant dangereux et criminel harcèlement par l'impérialisme prendrait plus de poids si les milliards qui manquent dans les budgets civils de la France étaient puisés pour partie en stoppant la course au surarmement camouflée derrière le vocable du "maintien à niveau" et en interdisant pour la part qui nous concerne le commerce des armes.

Surprenant aussi de voir la sélectivité des choix : les mêmes qui se taisent voir acceptent par les votes des budgets (ou leur non opposition) l'usage militaire forcené du nucléaire organisent un battage médiatique politique contre les usages civils sans jamais poser la question de qui maîtrise quoi, comment et avec quel moyen ni ne propose nulle part la propriété publique totale de la filière comme moyen de l'encadrer.

La Canaille a pu ainsi un jour entendre un médecin, élu EELV, exiger une sortie globale, totale du nucléaire de la société, se taire sur la bombe et exiger dans le même temps que l'hôpital près de chez lui soit équipé en radiothérapie sans se poser la question de la finalité et de la maîtrise des technologies. Le pire étant que depuis la salle, des responsables communistes présents, n'ont pas relevé l'incongruité du positionnement que seul un syndicaliste d'EDF releva ; ce qui le fit taxer de lobbyiste par ceux là mêmes dont c'est la pratique et le fond de commerce.  

Donc si nous nous résumons bien, au nom de l'alignement derrière la stratégie de l'OTAN et la place que la France tient pour sa mise en œuvre, tout état qui fera comme De Gaulle sera considéré comme potentiellement criminel.

Tout pacifiste qui demande le désarmement sera considéré comme allié du terrorisme ou pire comme un crypto-gaulliste maquisard d'un communisme néo stalinien.

Tout citoyen qui demandera des comptes sur l'usage par la France des munitions à l'uranium appauvri sera mis sous surveillance par la DCRI.

Tout électeur qui demandera au P"c"F d'expliquer son positionnement actuel sur cette série de questions se verra ignoré et tout adhérent au dit P"c"F (puisque l'un d'eux m'en a parlé) qui demandera quand les orientations de congrès ont été changées à propos du silence voir soutien aux initiatives impérialistes, se verra menacé de … De quoi peut menacer une structure qui ne tient debout que grâce à son tuteur engagé justement dans cette politique impérialiste ?  

Donc, ici, pour conclure, ce point de vue communiste donc pacifiste. Femmes et hommes dans tout le pays, de toute opinion, de toute confession, si vous tenez tant à l'humain au lieu d'en faire un objet de slogan déshumanisé et sorti de la nature de classe de l'affrontement (et donc des solutions pour s'en émanciper) commencez donc par exiger que les choix fait ici, à vos pieds aident à sa préservation.

Tout groupement qui se réclame de "l'humain" et au delà des comportement de bateleur reste muet sur cette série de question est au mieux un charlatan et concrètement un auxiliaire de ce qu'il prétend combattre.

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article