En revenant de Nantes : les Misérables

Publié le 19 Février 2013

http://www.eos-numerique.com/maphoto/0702/60708766.jpg

 

Etant lui même acteur et co-nanimateur d'une "famille recomposée" comme les tournures administratives savent le dire et éclairer avec poésie les choses, l'histoire commençait à singulièrement irriter La Canaille.

 

Parce que c'est à Nantes que cela se passe,  mobiliser tout les JT, tous les "ministères jurico-sociaux" autour de ce qui est certes un problème qui exige prise en compte mais permet surtout de ne pas parler de celui majeur dans le moment.

 

Encore une fois le paravent du sociétal pour masquer l'assassinat du corps social.


Motus sur cette politique, elle aussi recomposée, où monsieur patronat et madame majorité assurent avec un certain brio leur rôle de Thénardier avec le corps social. En arrière plan, Manuel Javert qui donne ici aussi l'image de sa douce et sociale sollicitude (à croire qu'il espérait voir ces deux gars avoir un malaise et s'écraser au sol) qui pendant ce temps empile des CRS pour aller protéger les réels casseurs d'industrie d'une hypothétique colère ouvrière.


Ras le pompon, le bol, le choux et autre contenu ou contenant de votre choix.

 

http://i.istockimg.com/file_thumbview_approve/21385290/2/stock-illustration-21385290-protest-police.jpg


Canaille le Rouge en était à chercher des cars pour aider à installer les gars de Flins ou d'Aulnay sur les grues du port autonome de Paris. Il commençait à passer des coups de fil pour voir avec les gars de Cléon s'il restait quelques place à Rouen ou au Havre pour des cheminots de Villeneuve St Georges sachant que le Luxembourg, sans port à la hauteur, appontait à Strasbourg, cela pour les camarades de Florange et les potes des ateliers de Montigny.


Concernant le sud, confiance, ils disposent du coté de Fralib et de Rouge Midi d'une logistique efficace pour organiser.


Et puis Roger, l'air du Mantois certainement moins sur-dosé en onde médiatique réussit à prendre de la hauteur et donc ce recul que la colère empêchait Canaille le rouge de bien formuler.

 

 

Toutes les téloches nous présentent en boucle le sort d'un père divorcé, juché sur une grue à Nantes, pour attirer l'attention sur l'injustice qu'il endure, car la Justice lui interdit de voir son enfant depuis 2 ans. Et Zayrault, hier maire de Nantes et aujourd'hui premier chambellan de l'Elysée, sentant que ça pourrait sentir le cramé dans son ancienne bonne ville, mande expressément deux de ses ministres pour recevoir aujourd'hui lundi, l'association des papas divorcés.Bien.

Par contre, dans l'Allier, 168 salariés de la fonderie DMI, à Vaux, sont dans l'attente du couperet du Tribunal de commerce sur leur sort, jeudi 20 février. A bout, devant l'inaction de l'Etat et le peu d'échos que suscite leur situation dans les médias, depuis le 5 février. Ils ont placé des bonbonnes de gaz reliées à un système de mise à feu en signe de protestation devant leur outil de travail et de vie. En désespoir de cause. 


C'est aussi un drame, mais pas un fait sociétal et donc pas porteur pour le box-office. Et puis, comme aurait pu dire Jéjé Cahuzac, celui qui est au Budget comme ministre:"Quest-ce qu'ils nous emmerdent encore les derrniers prolos de France? Comme cette lutte des classes des exploités contre l'expolitation qui n'a jamais existé? Si peut-ête du temps de Zola. Mais depuis que les socialistes ont conduit les affaires de l'Etat, ça va beaucoup mieux. Tiens, je prendrai bien une coupette de champ, j'en ai au frais dans mon appart d'un quartier bourge de Paname. Attention, j'aurais bien été au bistrot, parce que j'aime le populo. Mais c'est fermé, vu qu'il n'y a vraiment plus d'ouvriers"

 
   
  classe_ouvriere001

 

 

Finalement et sous réserve de faire comme Roger : manier la dérision et ne pas s'en tenir que là, celle-ci est une arme à aussi utiliser tel les lanceurs de couteaux au cirque pour ajuster les monsieurs Loyal du capital.

 

Et puis ensuite dans une guerre (sauf au Mali semble-t-il), il y a toujours des pertes.

 

http://www.linternaute.com/humour/magazine/guinness-world-records-2011/image/lanceur-couteaux-668828.jpg

 

Post scriptum Sociétal : si par hasard le gouvernement ouvre des discussions sur la question de la place des pères divorcés, faites savaoir aux orga concernées de ne pas approcher la CFDT ou ses appendices politico siciaux : avec un peu de chance ils régleront avec Migaud une surfiscalisation des pensions alimentaires et la suppression pour les deux parents des allocations familiales avec en prime un bracelet  électronique pour tous (c'est un peu ce qu'ils ont signé en matière de droit du travail le 11 janvier)

Rédigé par canaille le rouge

Publié dans #polémique

Repost0
Commenter cet article