Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Elections en Irlande

En contre point de la page sur les migtations irlandaises et repris de http://canempechepasnicolas.over-blog.com :

Le Sinn Fein,
hostile à l’intégration européenne,
triple sa représentation à l’Assemblée

 

Le Sinn Fein, parti d'extrême-gauche, hostile à l’intégration européenne, en pointe pour le NON au référendum sur la le Traité de Lisbonne (et anciennement l'aile politique de l'IRA « Armée républicaine irlandaise »), a obtenu 10% des voix, un score suffisant pour tripler sa présence au parlement avec 15 sièges.

Le total des voix indépendantes atteint 15,5%, ce qui devrait renforcer la présence des élus d'extrême-gauche

Le Fianna Fail, l’un des partis de droite, actuellement à la tête du gouvernement, n'obtient que 15,1% des voix, le pire score de son histoire. Il n’obtient qu’une vingtaine de sièges, soit une perte de plus de 50.

Il fut un soutien inconditionnel du traité européen et du traitement de choc infligé à son pays par l’UE et le FMI.

Les Irlandais, traumatisés par le déclassement de leur pays, ont largement sanctionné le Premier ministre sortant, Brian Cowen, dont le parti au pouvoir depuis 14 ans. Il est tenu pour responsable de l'effondrement économique du "tigre celte".

Le Fine Gael, l’autre formation de droite, obtiendrait 36,1% des suffrages et serait poussé à former une coalition avec les travaillistes (centre gauche), qui auraient attiré 20,5% des voix, le meilleur résultat du Labour irlandais.

Comme le Fianna Fail, le Fine Gael a une politique favorable aux entreprises et s'oppose à des impôts trop élevés.

Il s'est engagé à respecter les objectifs fixés par l'UE en terme de déficit

Le chef du Fine Gael, Enda Kenny, devrait succéder à Brian Cowen au poste de Premier ministre.

 

La nouvelle coalition droite-socialiste ne mettra pas en cause le diktat de Bruxelles. Même s'il obtient un assouplissement de ses conditions de prêt, dans le cadre de la mise en place d'un mécanisme européen plus global, l'Irlande n'aura qu'une marge de manoeuvre limitée et pourraitprendre des mesures d'austérité supplémentaires, au risque pour les partis au pouvoir de perdre très vite leur soutien auprès des électeurs

 

Le Premier ministre sortant Brian Cowen deviendra dimanche, à l'annonce des résultats, la première victime politique de la crise enEurope .

 

La débâcle sera observée avec anxiété à Lisbonne. LPortugal étant considéré comme le prochain pays à devoir faire appel à l'aide du Fonds monétaire international (FMI) et de l'Union européenne (UE)… .

 

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article