Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ecole publique, la colère de Robert

 

http://bataillesocialiste.files.wordpress.com/2007/07/verdier-ecole-laique-et-liberte-1945.jpg

 

La Canaille a reçu d'un sien lecteur le texte qui suit.

Si on devait rembourser le prix des chaussures que son auteur a usées sur le pavé parisien à défendre les valeurs laïques, républicaines et révolutionnaires, il aurait de quoi bien entamer les travaux pour construire une piscine dans son pavillon du "Far Est", C'est avec plaisir que je vous communique son coup de gueule :

  

Oui à l’école libre !

Qu’est ce que la liberté si ce n’est le choix après avoir acquis la connaissance suffisante de tous les courants de pensées y compris pourquoi pas métaphysiques.

Aujourd’hui les politiques suivies depuis des années du PS, au centre à l’UMP retirent des subventions et des dizaines de milliers de postes d’enseignants de l’école ouverte à tous et à toutes, l’école de La République.

Est-ce comme cela que l’on va permettre à notre jeunesse de comprendre le monde, de se former aux métiers de demain, de devenir des Citoyens adultes et conscients ?

De plus, des primes de plusieurs milliers d’euros sont promises aux recteurs et chefs d’établissement qui auront le plus compressé les budgets et supprimé le plus de poste, est-ce là leur occupation prioritaire ?

La qualité de l’enseignement, le bien être des professeurs et des élèves dans des programmes adaptés au monde moderne qui est de plus en plus riche non seulement en termes de PIB mais aussi de connaissances n’est pas leur priorité ?

Est il normal que, sur le budget de l’état, les subventions allouées aux écoles non libres parce que privés (de Liberté) et/ou confessionnelles soient en augmentation ?

Ces questions qui interpellent non seulement les Parents, les Enseignants mais aussi les autres Citoyens, nous amènent à extrapoler à l’exemple de ce qui s’est passé ou de ce qui se passe dans les secteurs où l’état se désengage. Dans ces secteurs, les activités « rentables » ont été privatisées ce qui leur a permis très rapidement de crier au déficit des autres activités qui ont été abandonnées en diminuant les postes et les subventions devenues nécessaires. Pour les services publics des télétransmissions, le transport aérien, les banques c’est fait. Pour le rail (ex. : Thalys), La Poste, GDF, Edf, c’est en cours.

Pour l’enseignement, des groupes privés occupent déjà des secteurs ; les religions sont très investies dans les écoles primaires et secondaires, des investisseurs sont dans le secteur des langues étrangères (Berlitz, Wall Street Institute etc.…), presque tous les grands donneurs d’ordres industriels sont investis dans la formation continue. Le conseil général des Hauts de Seine a crée une « association » pour l’université Léonard de Vinci dite « fac Pasqua » sise à La Défense (Hauts de Seine 92) qui est un établissement de droit privé.

Donc, le vrai débat est :
les politiques doivent tous clairement dire, si ils vont se désengager du Service Public Républicain Laïque de l’Education Libre Egale et Fraternelle pour Tous, pour se diriger progressivement, mais massivement, vers une privatisation le l’enseignement.

Une réponse négative à la question précédente au vu des politiques suivies mériterait qu’à l’image de nombreux peuples, entre autres méditerranéens, nous soyons des millions à leur dire arrêtez de vous moquer et partez !

 

http://www.bozarblog.info/wp-content/uploads/2010/04/eglise-ecole.jpg

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article