Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Dites-nous que c'est sérieux ! (allez, on ose :[♫ ♫] :-)))

sourti stylo recadré Bs Def

 

Ça donnerait presque envie de voter malgré le peu d'intérêt de l'élection présidentielle :

Sarkozy abandonnera-t-il la politique en cas de défaite: « Oui »

Nicolas Sarkozy a été interrogé, jeudi 8 mars au matin, sur RMC par Jean-Jacques Bourdin, et a ensuite répondu aux auditeurs de 9 heures à 9 h 30. Interrogé une nouvelle fois en fin d'émission par M. Bourdin sur le même sujet, il a ajouté : "Si les Français devaient ne pas me faire confiance, est-ce que je devrais continuer dans la vie politique, la réponse est non".

 

Un morceau d'article qui devrait être montré dans toutes les écoles de journalisme : comment annoncer deux bonnes nouvelles en une seule phrase.

Bon en espérant que cela soit contagieux et pas qu'à droite ou à son extrême 

Cela dit on est pas au bout 

 


Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

gauthier 10/03/2012 19:18


oups ! j'avais pourtant cru lire le contraire : nul n'est parfait.


bonne continuation.

Gauthier 10/03/2012 12:29


Le problème est bien cette non reconnaissance du vote blanc, cependant, si le résultat est 53 % pour Untel avec 25 % de votes exprimés et 75 % de vote blanc il sera bien obligé de se sentir en
danger et c'est pour ça que Sarkozy, comme O'Bama à publié un décret autorisant la police à tirer à balle réelles sur les manifestants : ils ont tous la trouille d'une révolte, non sans raison.

canaille le rouge 10/03/2012 17:48



La France vient de modifier sa loi sur l'usage répréssif des armes à feu par les forces de leur ordre  il y a quelques semaines



Gauthier 09/03/2012 21:19


Quand je dis "votez" ça n'oblige personne à le faire pour un des prétendants : on peut voter blanc ! Quand Chirac a eu 82 % contre Le Pen il était dans un fauteuil confortable. S'il avait eu 40%
de oui et 42 % de blancs ç'aurait été différent , non ?

canaille le rouge 09/03/2012 22:37



sauf que le vote blanc n'est pas reconnu. Pour ma part je me déplace à chaque scrutin et met une enveloppe dans l'urne. Son contenu dépend du scrutin vide ou encrée et ancrée contre le danger de
l'extrème droite.


Cela pose la question de la nature du mandat et de son contrôle. Une grande bataille politique absente de tous les programmes de toutes les forces politiques présentant des candidats. Sur ce plan
je me sent très seul comme héritiers de valeurs de la Commune que nombre de chapelles plus ou moins conséquentes prétendent vouloir porter.



Gauthier 09/03/2012 15:14


1/ ne pas voter c'est faire le jeu de celui qui sera élu et être obligé de fermer sa gueule.


2/ ce ne serait pas le premier mensonge de Sarkosy : lui et ses sbires se feront un plaisir de faire tomber l'autre.

canaille le rouge 09/03/2012 16:17



La Canaille trouve curieux cette stigmatisation du "non vote " quand parmi ceux qui stigmatisent se retrouve les partisan de l'abstention militante sur le quinquénat plus antérieurement
reliquaire du "bonnet blanc-Blanc bonnetb qui était du même ordre qu'un second tour des présidentielle aujourd'hui.


Laquestion n'est pas celles de l'abstention militante ou pas mais du point de vue du combat anticapitaliste et ses institutions de l'utilité de l'élection présidentielle.


Chasser Sarkozy, battre l'extrême droite fait l'unanimité des progressistes. Qui accepte en conscience pour cela de porter la mise au pouvoir d'un défenseur de l'UE et de tous ses mécanismes ?
Qui est d'accord pour voter pour les partisans de l'intervention militaire contre les peuples ou les préconisatio du type MES ? 


Tout cela fait débat. Règle-t-on a coup de circuaires ou d'anathème ?