Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Deux ans avec sursis.

http://lea.boulogne.free.fr/2008/Calais/lesbourgeois/S450.jpg

Les bourgeois de calais ont emménagé rue Solferino.

 


Le petit personnel politique normalement chargé d'administrer un pays souverain nommé France a été convoqué pour venir s'expliquer devant un aéropage dont ce personnel a contribué à lui donner lettre de créance et autorité.


Le cénacle convoquant, venu de nul part si ce n'est du poste de garde de la salle des coffres d'un établissement au statut offshore du point de vue des lois des états souverain, a octroyé un surcis de deux ans à la France.


Tout les mots comptent :


Octroyer donc le receveur n'en maitrise pas l'usage sans l'accord du donneur qui en dispose .


A un état souverain qui donc de fait s'il doit attendre et entendre avant de décider ne l'est plus.


Un délais  donc au bout il devra(it) prouver qu'il a obéi pour tenir ce qui lui est imposé.

 

De plus ce n'est pas un sursis libératoire mais plutôt une liberté conditionelle !: "où tu fais ce qu'on te dit ou tu vas au trou.".


Donc sauf réaction du peuple qui lui constitutionellement est souverain et se fout de savoir si la vaseline est générique ou de grande marque, la souveraineté de la France n'existe plus grâce à ceux qui ont accepté de s'inféoder à ce cirque. Ils sont pour certains dans l'opposition mais aussi pour les autres de Maastricht à Lisbonne (pour ne parler que de la période récente) fabriquant du châssis du chariot qui transporte nos bourgeois de Calais.


Notez immédiatement que dès qu'on touche au fond du problème, le "f-haine" préfère traquer le faciès devant le pôle emploi ou les collèges que traquer les responsables qui depuis des dizaines d'années lui fournissent ses subsides, ses hommes de lois et ses troupes d'action (coucou le Trocadéro).


Blummollet et sa clique ont pris le chemin de Koblenz pour rencontrer les camouflés derrière un machin appelé commission européenne. Ces Brunswickards de tout poils à qui le PS à promis de faire allégeance et qui là tient ses promesses.

 

Matamores du Bourget devenu ce modernes Bourgeois de Calais qui vont livrer les clefs de la France à la monarque ex responsable de la JC de RDA avant de passer vétérante de la réaction néo prussienne. Même Clémenceau en resterait admiratif et elle arriverait à rendre jaloux un Edgar Faure...ou un robert Hue.


Et là on n'est plus à la marge mais dans le coeur de meule pour parler du fromage visé :

Baisse radicale de la part des salaires dans la richesse produite.

Casse des garanties sociales (ANI), des retraites, baisses des salaires, de la protection sociale, de l'école la recherche et l'université soumis aux choix du Medef.

et attaques frontales contre tous les services publics dont en plus de L'EDF réussi par sarkozy, maintenant la SNCF que Blummollet doit accrocher à son tableau de chasse s'il veut obtenir ce qui remplacera la francisque de Tonton par une breloque de Merkel.

 

La Canaille voudrait bien avoir des nouvelles d'un ou deux camarades cheminots qui l'avait tancé parce qu'il avait avec véhémence condamné tout appel à voter Hollande. Rappelez-vous (ou visitez les pages) : "battre le troll en place, d'accord. Appeler à voter pour François Mollet jamais". On a Mollet, on a Blum, sans avancées ni pause, et ce Blummollet nous a mis jules Moch à l'Intérieur.


La Canaille attend de pied ferme ceux qui à l'époque lui faisait la leçon.

 

Désolé mais d'un point de vue de diététique politique, Canaille le rouge est un ennemi de la gourmandise et il préfère viser le changement de régime.


Casser tout ce que les années 44 à 47 ont construit ? Blummollet s'y emplois :

Nous avons été loin, mais nous avons encore à nous réformer, a-t-il admis. Nous faisons notre travail et nous le faisons au bon rythme."

Ma responsabilité [...] est de prendre les décisions pour la croissance et la compétitivité."

 

Mais personne qui ne fasse remarquer que l'effort est pour tous sauf pour la partie dividende qui elle n'est soumise à aucun sacrifice sauf de différer de 10 mois l'acces à ses stock options.


Donc dès qu'il sera battu, S'il rempli le contrat Blummollet passera à autres choses et le capital reconnaissant comme il l'a fait pour Schmidt, Blair ou autres Notat et Chérèque,  lui offrira une sinécure. Comme à tout les socio-démocrates.

 

Quelque chose dit qu'il n'y ira pas seul et qu'au delà du PS des "hors sols" à semelles rouge seront du voyage. Mais bon, quand on n'a jamais travaillé faut bien trouver des moyens de subsistance et c'est moins risqué que d'appeler à changer la société.

 

Mais pour accéder au chaudron il faut donner des gages.

 

Regardons les votes du prochain budget et leurs explications. Nous saurons où nous en sommes.

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article