Déontologie (bis) saupoudrée de colère

Publié le 19 Mars 2013

 

http://pmcdn.priceminister.com/photo/46959630.jpg

 

 

Canaille le Rouge, ayant dit de vives voix son opinion et ses attentes, espérait ne pas avoir besoin de revenir sur ce sujet mais devant l'abscence de positionement, il est bien nécessaire que la question soit posée dans les stuctures :

 

Alors que les journées que la CGT a conscarées, avec succès à montrer la réalité de l'extrême droite en France, le soutien au plus haut niveau de la CGT à leur réussite, est-il tolérable que la faiblesse des connaissances historiques, voir un "jemenfoutisme" intolérable autorisent des dirigeants de la CGT (confédéraux et fédéraux) à se fourvoyer à fréquenter  UNE OFFICINE CREEE PAR LE COLLABO GEORGES ALBERTINI*, Adjoint dès 1942 de Marcel  DEAT fondateur de la milice de Pétain, responsable d'assassinats, tortures de nombreux militant de la CGT, acteur de la répression antisémite, de la traque des communistes et de nombreux démocrates.

 

Albertini s'illustrera comme sergent recruteur de la LVF. Déat sera désigné ministre du travail du second gouvenement Laval à la demande des Nazis, Albertini toujours à ses cotés. Pour cela Déat sera condamné à mort en 1945 et sera protégé par l'église qui l'accueille et le cache dans un monastère en Italie jusqu'à sa mort en 1955, Albertini protégé de la banque Worms (il sera en 1944 dans le même cellule et pour les mêmes raison avec le banquier)bénéficira de complicités étranges qui lui feront échapper à toutes sanctions, la banque Worms lui donnera les moyens de son "institut". 

 

Est-il tolérable de trouver sur le site de cette officine l'information suivante :

 

 

Newslettre
Les Etudes sociales et syndicales

1. La CGT en bref

La CGT tiendra son 50ème congrès confédéral à Toulouse du 18 au 22 mars 2013. On trouvera ci-après, en dix points-clé les chiffres et informations de base sur la confédération. 

2. Congrès CGT : séance d’actualité du 28 mars 2013

L’Institut supérieur du travail organise une journée d’actualité à Paris le jeudi 28 mars 2013 de 14h00 à 18h00

 

La CGT au lendemain de son 50ème congrès

 

Le 50ème congrès de la CGT se déroulera du 18 au 23 mars prochain. Bernard Thibault achèvera son mandat de secrétaire général, amorcé en 1999. Il convient d’analyser les débats en cours au sein de la CGT et de dégager la stratégie confédérale pour les années à venir.

Qui est Thierry Lepaon ? Qui va composer la nouvelle équipe confédérale ? Quelle est son ambition pour la CGT et quelle est sa marge de manœuvre ?

Quelles évolutions perçoit-on dans les branches et dans les entreprises ? Quel peut être l’impact des décisions du congrès sur le comportement des équipes syndicales, sur les relations intersyndicales et avec les directions d’entreprise ?

Le rendez-vous d’actualité du 28 mars vous permettra de faire le point et de vous préparer aux évolutions en cours.

 

Au cours de cette séance,

 M. Michel Doneddu, actuel administrateur de la CGT et membre du Bureau confédéral, apportera son témoignage et son analyse de la CGT, ses positions, son organisation.

Et là, La canaille ne marche pas.


Rare d'exprimer frontalement une colère mais entre les amis de M.Deat et de L Renault et d'autre part les syndiqués, est-il possible de louvoyer ?


D'autant que d'autre dirigeant de la CGT, issu de profession dont les dirigeants ont été massacrés par les tueurs de Déat et Albertini ont fréquenté leurs murs.

 

Une erreur peut arriver. On se reprend. Ensuite, si malgré les avertissements il y a persistence, cela devient des fautes et il faut s'en expliquer.

 

 

 

Pour connaitre la réalité de ces sinistres individue de l'IST, lire "Le dossier Georges ALBERTINI, une intelligence avec l'ennemiun ouvrage-enquête de Jean LEVY, ancien dirigeant de la fédération des banques et assurances.

édité chez L'Harmattan

 

Rédigé par canaille le rouge

Publié dans #Coup de gueule

Repost0
Commenter cet article