Dans la série les couacs d'Aurélie

Publié le 17 Avril 2013

Après les PPP du ministère, la machine à organiser les purges :

http://theabiadventuresshow.files.wordpress.com/2011/02/les-copains-d-abord.jpg

 

 

Repris brut tel que s'est affiché sur l'écran de Canaille le Rouge.

Voyez mes plumes, je suis rouge gorge.

Sentez mes serres je suis rapace.


 

La valse des nominations ne se fait pas sans couacs. Le Maire de Nanterre s'oppose à la décision d'Aurélie Fillipetti, la Ministre de la Culture, qui a décidé de ne pas reconduire Jean-Louis Martinelli à la direction de Nanterre/Amandiers. Et dire que la Ministre évoquait sa volonté de concertation accrue avec les collectivités locales…

 --------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 

Un titre de Libération du 7 mars 2011 : « Le silence c’est la mort » … avec, sous ce titre et pour illustrer l’article d’une page suite à un voyage en Iran avec le témoignage de JafarPanahi, réalisateur iranien, la photo de Jean-Louis Martinelli … alors j’ouvre ma gueule !

 Aurélie,

 Toi la fille du délégué-mineur et maire communiste d’Audun-le-Tiche … Toi qui a écrit « Les derniers jours de la classe ouvrière (1)» comme une sorte d’hommage à ton père, crois-tu agir avec le bon-sens lorrain en congédiant l’artisan Jean-Louis Martinelli au 31 décembre 2013 ? De plus, en plein milieu de saison ce qui, pour le coup, est un contresens inepte en termes de travail culturel et de mise en place des saisons et des pièces.

 Je parle de Jean-Louis Martinelli comme d’un artisan car plus de cent fois sur le métier il a remis son ouvrage pour que ce théâtre, ce Centre Dramatique National (CDN), soit bien géré – comme ta mère d’origine italienne devait gérer la bourse du ménage. Il l’a si bien géré et le gère encore si bien qu’il en a réduit l’énorme  déficit que l’Etat, sous les différentes présidences, avait creusé par son incapacité à maitriser l’apport de ses légitimes subventions. Il y a même eu une ministre de la Culture socialiste qui fût au préalable administratrice de ce théâtre qui laissé une belle ardoise ! Jean-Louis a surmonté cela. Il faut lire et relire les rapports d’inspection du théâtre, réalisé par l’administration du ministère, pour que tu les comprennes et les intègres !

 La bonne gestion dont on entend dire, par des incultes [je voulais écrire des cons], que les gens de culture n’y connaissent rien, n’est pas le seul très bon atout de ce directeur – metteur en scène hors norme.

 Il a fait des Amandiers le CDN qui accueille le plus de public en France !

 Il a fait des Amandiers un lieu de recherche théâtral comme il y en a peu en France. Pensons à son travail avec des auteurs contemporains - Lars Norén, Aziz Chouaki, … - qui NOUS parle de la vie de tous les jours et des dégâts causés par les gouvernants, les possédants, les racistes et les intolérants de tous poils.

Il a fait des Amandiers un endroit où pouvaient s’exprimer des acteurs du continent le plus pauvre de la planète. Je pense, par exemple, à son splendide « Médée » avec des actrices et des acteurs du Burkina Faso.

Il a fait des Amandiers un lieu de vie ouvert sur l’extérieur avec son travail auprès des lycéens, avec ses actions auprès des malades hospitalisés au Cash (Centre d’accueil et de soins hospitaliers de Nanterre) comme auprès des démunis du Samu social de ce même Cash (avec Philippe Guerin et son "Théâtre du Bout du Monde"), et aussi avec une politique de billetterie favorisant les spectateurs nanterriens dont le revenu mensuel moyen est largement en dessous des communes qui cernent Nanterre !

Voilà tout ce travail, cet enthousiasme cassé par une simple lettre de congédiement. Ton père pour sûr l’aurait fait avaler par l’envoyeur !

Pourquoi cela ? Aurais-tu « Un Homme dans la poche(2) » à placer ? L’une de celles – socialiste aussi – qui fut également ministre de la Culture avait déjà fait de même à Jean-Louis Martinelli quand il dirigeait le Théâtre National de Strasbourg !

Mais peut-être es-tu dans l’indécision … comme dans ta vie ? Fille choyée d’une famille communiste, tu trouves le moyen de te faire élire à Paris avec les Verts (mauvaise pioche, pour ceux – comme toi - qui croient que la politique est un métier alors que ce n’est qu’une responsabilité confiée par des électeurs), puis évoluant tu te rapproches beaucoup de Ségolène Royal (mauvaise pioche à nouveau), alors n’y tenant plus tu te rapproches(3) de François Hollande … alors tu as ton « métier » : ministre ; métier qui n’en n’est pas un. Seul ceux, de toutes tendances politiques, qui s’accaparent le pouvoir appellent cela un métier. Ton père n’aurait jamais dit que son métier était « politique », il disait avec fierté que son métier était Mineur ! Mineur de fer !

Alors si tu as un peu de la fierté de la classe ouvrière dont tu viens, tu déchires la lettre, comme Frédéric Mitterrand l’avait fait avec humilité et tu t’occupes avec empathie et intelligence de la Culture … Toi qui a dit ou laissé écrire que Cahuzac voulait siphonner « ton » budget, tu peux hurler contre cette infâme décision … car le silence c’est la mort.

Bien à toi.

Fabien Salvi (avec un « i » comme Filippetti !)

Nanterre le 16 avril 2013

(1)   Les derniers jours de la classe ouvrière : premier livre d’Aurélie Filippetti

(2)    Un Homme dans la poche : second livre d’Aurélie Filippetti

3)   Hors de moi l’idée « d’exécuter » tous les élus socialistes, dont à Nanterre j’ai plusieurs vrai-e-s ami-es. Hors de moi cette idée car je sais le courage, la pugnacité, la conviction dont tu as fait preuve pour gagner la 1ère circonscription de Moselle en mars 2012 après que le Gouvernement sarkoziste ait charcuté ton ancienne circonscription afin que tu ne sois plus élue. Je sais aussi par mon ami, depuis quarante ans, le maire communiste de Villerupt - ville mitoyenne d’Audun-le-Tiche - combien tu as aidé discrètement le "Festival du film italien" de Villerupt.

 

 

Evidement, La Canaille s'inscrit dans la dénonciation de cette censure de la création qui n'ose dire son nom.

 

Rédigé par canaille le rouge

Publié dans #Coup de gueule

Repost0
Commenter cet article