Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Costumes

http://www.aprayertoourfather.com/wp-content/uploads/image/Bastille1.jpg

 

 

Marie Antoinette se voyait en Bergère à Versailles en son hameau avec son Dysneyland de l'époque entre casernes églises et chateau.


Bon sang bleu ne saurait mentir. Nausée et sourire amer.


Voir les rejetons des Koblenciens , les applaudisseurs de Thiers et des fusilleurs pour l'exemple, ceux qui voulaient violer la gueuse avant de guillotiner ou faire fusiller ses défenseurs au stand de tir, au Mont Valérien , de les livrer, serviles attendant leur compté, à leur maitre en haine des peuples.


Voir tous ces vétérants des autodafés, ratonades et guerre coloniales.

 

Les mêmes prêts à verser le sang des autres pour figer le temps au travers de leur droit du sang.

 

Voir les porteurs d'interdiction de celui du sol pour celle ou celui issu d'ailleurs, vivant autrement que par leur norme ou ne pensant pas comme eux.

 

La voila l'extrême droite fasciste qui tente de relever haut la tête.


Oui, les voir tous se draper pour se déguiser avec la vêtures des sans culottes pour masquer leurs oripeaux, ceux des sabreurs, des soutanes bénissant les massacres urbi et orbi, les entasseurs de coffres qui leurs distribuent les subsides, ils donnent à la fois nausée et sourire qui tourne en rictus.


La nausée, vous partagez à coup sur. Le sourire peut demander explication:


C'est la reprise de la vieille pratique de l'extrême droite sur la planète : reprendre signes, vocables et images de ceux qu'ils combattent tant leur propres idées, images et projets sont si peu présentables au regard des valeurs de ceux qu'ils veulent anéantir.


En France ils ont volé le " FN" pour faire leur "f-haine", ils tente de s"accaparer "Résistance" pour faire plier ses valeurs,  il parle de République pour mieux la détruire et appeler au coup de force autocratique au nom de la démocratie.

 

Les voila maintenant avec des bonnets rouges à cocarde et le drapeau dont tout leur passé raconte leur obstination à le trahir. Jusqu'à leur "socialisme" accolé à national qui allume bûchers et creuse les fosses communes de leur histoire.

 

Même dans leurs références ils se caricaturent : Ils se cherchent leur Pétain ne se dresse qu'un Copé avec une Le pen pour jouer Radio Paris. 


L'hommage du vice à la vertu, ce lui du plagiat remugleux aux moments de lumière.


Il s'agit d'un terme de l'affrontement de classe. Un terme majeur : la volonté d'avancer en écrasant les repères c'est en cela que l'extrême droite montre comment elle pilote l'opération "retour à l'ordre moral".

 

Ce sont les mêmes en soutane ici avec les mêmes appuis politique que ceux qui font la loi dans les émirats  ou dans les vastes plaines du far west : "tea party", "printemps français", "freres musulmans" et autres allumeurs de buchers, trancheurs de têtes et marchand de flingues, l'internationale noire de la réaction et du capital.

 

Ils ne peuvent relever la tête que parce que ceux qui disposent des moyens de leur tenir tête, lacheté ou complicité,  s'y refusent, s'en servent d'épouvantail pour faire taire la colère populaire, pour donner des gages au bailleur de fond du camp d'en face : Le GUD et autres groupuscules, les travestis politiques du moment sont la pépinière des organisations patronales à qui les gages sont actuellement donnés.

 

Raison de plus pour les dépouiller de leurs oripaux et de se réapproprier nos costumes, et de renvoyer nos modernes Mirabeau, éventuellement poussés par le peuple à la force des baillonettes, retourner jouer avec les leurs ...à Versailles, au hameau.


Le bonnet phrygien est rouge avec la cocarde de la souveraineté populaire qui construit la souveraieté nationale. Il nous faut les leur reprendre pour aller faire tomber leurs Bastilles.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article