Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Communiqué cheminots CGT

 

 

10-10-21--cale-logo-congres-fd-1.jpgLes cheminots maintiennent la pression sur le Gouvernement et la Direction de la SNCF !

 

Le 19 octobre, sixième journée de mobilisation interprofessionnelle depuis septembre 2010, a confirmé la détermination des salariés, des retraités, des privés d’emploi et des jeunes à imposer une réforme des retraites juste et efficace sur la base d’une toute autre répartition des richesses.

 

L’heure est donc à la prolongation et à l’amplification sous toutes les formes du mouvement social exceptionnel en cours.

 

C’est bien le choix idéologique du Président de la République et de son Gouvernement de refuser d’entendre l’expression démocratique du peuple qui impose aux salariés de maintenir la pression dans des formes d’actions diverses et variées décidées démocratiquement dans les entreprises.

 

La fermeté médiatique du Gouvernement et de la majorité parlementaire sur fond de mensonges, de désinformation, de peur, d’intimidations, de provocations et de violences policières, dissimule mal la fébrilité qui les secoue et la crise sociale et politique qui s’installe dans le pays.

 

Au 9ème jour de grève, les cheminots restent fortement mobilisés, alliant détermination quant aux objectifs revendicatifs (retraite, emploi, salaire, avenir du Service Public SNCF), lucidité et responsabilité dans la conduite du mouvement interprofessionnel.

 

A 11h30, la Fédération CGT des cheminots recense ce jour 28,70% de grévistes à la SNCF.

 

Les cheminots, attentifs aux mobilisations interprofessionnelles en cours qui continuent à se développer, comme dans les aéroports, les raffineries, les ports, les transports, l’énergie, l’ensemble des Services Publics et nombres d’entreprises privées, y compris dans les PME, ont la volonté de poursuivre la mobilisation en s’inscrivant dans la durée.   

 

En ce sens, les Assemblées Générales ont majoritairement reconduit la grève, certaines en modifiant les modalités d’actions et d’interventions des cheminots pour tenir compte de la nécessité de prolonger la lutte au-delà des votes solennels à l’Assemblée Nationale et au Sénat, respectivement prévus pour les 26 et 27 octobre prochains.

 

La Fédération CGT appelle les cheminots à décider démocratiquement des formes et des modalités d’actions les plus à même d’élargir le nombre de cheminots dans la grève, afin de maintenir et d’amplifier le rapport de forces.

L’intérêt est de débattre et de décider de :

« Comment s’organise-t-on pour tenir, élargir et durer ?!! »

 

La Fédération CGT invite les cheminots à se saisir des décisions et des orientations proposées par la CGT au plan confédéral dans l’attente des décisions de l’intersyndicale interprofessionnelle qui se tiendra jeudi 21 octobre

 

2010 à 16h30.

Extrait de la Déclaration de la CGT après la réunion des Fédérations, Unions Départementales et de la Direction Confédérale de la CGT le 20 octobre 2010

 

La CGT est convaincue que l’unité des salariés et des organisations syndicales est le gage du succès.

 

La CGT agira pour que :

Soient confirmées et renforcées la détermination et l’unité syndicale afin d’exiger que le gouvernement ajourne la loi sur les retraites et ouvre une réelle négociation,

 

Se multiplient dans les entreprises les consultations des salariés sur les actions à engager pour faire aboutir leurs revendications sociales et accentuer la pression sur le gouvernement et le patronat sur la réforme des retraites, l’emploi, les salaires et les conditions de travail,

 

Se développent des initiatives unitaires renforçant l’assise interprofessionnelle solidaire et plus large encore de la mobilisation.

 

La CGT va proposer à l’intersyndicale du 21 octobre 2010 l’organisation de nouvelles mobilisations comportant grèves et manifestations interprofessionnelles, unitaires, le plus rapidement possible.

 

Enfin, la Direction SNCF ne peut se contenter d’être le relais zélé de l’Élysée en minimisant le nombre de cheminots en grève et en surévaluant le plan de transport. Elle porte une large responsabilité dans le conflit social en cours à la SNCF en refusant de répondre aux revendications exprimées sur l’emploi, l’organisation de la production, les conditions de vie et de travail, les salaires, le Fret et l’avenir du Service Public SNCF.

 

Face à la désinvolture et aux postures pathétiques affichées par la Direction de la SNCF, la Fédération CGT engage les cheminots à continuer d’interpeller les directions locales et régionales pour faire entendre leurs exigences.

 

Ensemble, lucides, responsables, déterminés, amplifions et maintenons l’engagement du plus grand nombre de cheminots dans l’action.

Soyons convaincus que cette mobilisation peut nous permettre de gagner !

 

Montreuil, le 20 octobre 2010 à 19h45

 

La CGT a ouvert un compte bancaire pour la solidarité financière (chèques à l’ordre de « CGT Solidarité lutte retraite » à remettre à un militant CGT).

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article