Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Colère de Guy Poussy

 

http://s1.lemde.fr/image/2010/10/16/534x267/1427357_3_a975_manifestation-contre-la-reforme-des-retraites.jpg

aller demander des comptes

 

 

Colère partagée par Canaille le Rouge qui met son coup de gueule en ligne et qui rebondit sur sa proposition.

 

 

 

http://www.pcfbassin.fr/images/stories/Pcfbassin/El%20Diablo%20108.jpgL’accord conclu le 11 janvier dernier entre le MEDEF et 3 syndicats minoritaires emmenés par la CFDT a été immédiatement salué par François HOLLANDE. Celui-ci courait après un accord  « Historique » il obtient un « succès du dialogue social ». Et maintenant il n’y aurait rien de plus urgent, rien de plus essentiel, en matière sociale que de faire voter par l’Assemblée nationale et le Sénat une loi qui transcrit cet accord de trahison. Le calendrier est fixé. Le projet de loi sera présenté en mars en conseil des ministres, soumis au conseil d’état, examiné en urgence à l’Assemblée nationale et au Sénat en avril. La promulgation de la loi se ferait en mai

 

L’accord signé le 11 janvier entérine des reculs fondamentaux contre le droit des travailleurs. Il institutionnalise la précarité par la généralisation des contrats à durée indéterminée, intermittents et des contrats de projets, instaure la flexibilité  en généralisant la mobilité, la flexibilité des horaires et des salaires. Les droits des salariés sont taillés en pièces : reculs des droits collectifs et des institutions représentatives du personnel en cas de licenciements économiques, plus grandes difficultés pour les recours des salariés. Les patrons seront mieux protégés contre d’éventuelles actions en justice. On comprend pourquoi la présidente du MEDEF parle d’accord historique, et adresse ses félicitations au président de la République. Après cela comment ne pas appeler chat un chat, et dire publiquement que le président de la République et son gouvernement- qui se prétendent toujours de gauche- agissent comme des gérants loyaux du capitalisme, celui des actionnaires, et de l’obscénité des richesses. Leurs décisions sont marquées de l’empreinte du pacte budgétaire européen signé par François Hollande. Le monde du travail se trouve en légitime défense. Aujourd’hui la politique mise en œuvre doit être combattue avec la plus grande détermination. Libre à celles et ceux qui à gauche affirment toujours » (1) nous ne sommes pas dans une situation de contestation. Nous faisons des propositions » Pour les semaines à venir l’objectif prioritaire est de créer les conditions pour la mise en échec de la ratification par les assemblées de la loi qui reprendra l’accord de trahison conclu par la CFDT. Il convient de faire  largement connaitre la  vérité sur le contenu de cet accord afin de créer les conditions d’une puissante riposte de masse.

 

Sans attendre les parlementaires, en particulier les socialistes et les verts, devraient voir leurs permanences envahies par des délégations. Délégations et manifestations devraient aussi se faire entendre près des préfectures. Sans attendre il conviendrait aussi d’annoncer la tenue d’un colossal rassemblement populaire devant l’assemblée nationale le jour où s’ouvrira le débat pour faire voter la loi de régression sociale. Obtenir le rejet de cette loi est un objectif réalisable.

 

La cocotte bout, il faut que ça sorte(2) .Les parlementaires tiennent à être réélus lors des prochaines élections. Empruntons à nos amis Espagnols le fameux NO PASARAN.

 

Guy POUSSY


1) MG Buffet l'Huma 25 janvier 2013 (page 4)

2) JC Mailly (sec Gal FO)

 

L'idée d'aller demander des comptes aux élus qui, députés et sénateurs sont aussi maires, aux dirigeants des partis qui s'apprêtent en se cachant derrière la trahison de la CFDT et ses deux larrons à jouer les Ponce Pilate est une idée ici depuis pas mal de temps partagée.


Dire à ceux qui vont accepter de se coucher devant le Medef qu'ils auront les travailleurs en face d'eux aux prochain rendez-vous électoraux devrait en faire réfléchir certains.


De même là où s'est possible, annoncer des listes d'opposition à l'union sacrée des liquidateurs aux municipales et les préparer au grand jour (en rappelant qu'elles auront lieux APRES les débats parlementaires), si cela devait déclencher quelques dérangement intestinaux pour ceux qui refusent d'entendre cela ne serait pas une mauvaise chose.  La liste de ceux qui sont sur liste d'attentes pour avoir un poste ministériel donne une géographie des premiers lieux d'intervention (liste non exhaustives)  offrant une jolie couverture territoriale, à bien sur compléter  des élus de droite qui ne doivent se trouver ainsi blanchis des douze années précédentes.


Ne pas voter c'est capituler, voter à droite ou à l'extrême droite c'est suicidaire et intolérable.


Voter pour ceux qui font la même politique ou qui refusent de la combattre c'est intolérable et tout aussi suicidaire.


Ne reste donc qu'à rassembler les acteurs du mouvement social sur la base d'engagements impératifs et sous contrôle des mandants. 


Une idée qui ramène à la démocratie sous la Commune.


Une idée communiste.

CQFD

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article