Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Cohn Bendit aime bien l'extrême droite flamande.

 

http://www.france24.com/fr/files_fr/imagecache/aef_ct_wire_image_lightbox/files/diaporama/Diaporama-cohn-bendit-68.jpghttp://www.lepoint.fr/content/system/media/2/20090618/2009-06-18T100042Z_01_APAE55H0RT700_RTROPTP_2_OFRTP-UNION-FRANCE-COHN-BENDIT-20090618.JPG

42 ans pour arriver de la rue Soufflot au foubourg St Honnoré...mais ça valait le coup"

 

La Canaille, elle n'aime aucune extrème droite ni la droite d'ailleurs.

 

Le texte qui suit provient de " La lettre volée". Elle fait état des interrogation de J Quatremer devant la position des verts après les élections en Belgique


Pour ceux qui avaient encore des doutes ou des nostalgies:

 

 

"L'extême-droite est la bienvenue quand elle est pour l'Union européenne


Mardi 15 juin 2010

Cohn-Bendit soutient les indépendantistes flamands

Même Jean Quatremer a du mal à s'en remettre. Après avoir relevé une première attaque homophobe du leader de la N-VA, le correspondant de l'Union européenne au sein du journal Libération, relève que Daniel Cohn-Bendit se réjouit de la victoire des nationalistes flamands.

Quatremer a interrogé à ce sujet Dany suite à un communiqué révélateur de François Alfonsi, nationaliste corse recyclé en député vert européen (plus précisément en député de l'ALE, associée aux verts).

On lit dans le communiqué de M.Alfonsi, sur le site des Verts, ces lignes enthousiastes sur les nationalistes flamands :

« Le parti de Bart de Wever, le très charismatique dirigeant de N-VA, a des objectifs clairs et nets, et il entend arriver à ses fins : faire reconnaître la Flandre comme une nation d’Europe à part entière. Et ouvrir ainsi la voie aux autres nations que l’ALE représente à Bruxelles, à commencer par l’Ecosse, la Catalogne et Euskadi ».

Alfonsi se réjouit à l'avance des perspectives de guerres pichrocolines ainsi ouvertes :

« N-VA et Bart de Wever apportent chaque jour la preuve de leur sens politique, déjouant leurs détracteurs, et inscrivant leur détermination fondamentale dans une démarche souple et pleine d’intelligence politique. N-VA a pris désormais un poids considérable, en Flandre certes, mais aussi pour l’ensemble de la Belgique car il sera incontournable dans les futurs équilibres gouvernementaux. Or, la Belgique va présider pendant les six mois à venir l’Union Européenne, à la suite de l’Espagne. Pour l’ALE, s’ouvre donc une période politique pleine de potentialités nouvelles. »

Premier point d'information : l'Europe sera donc prochainement pilotée par la N-VA, à noter, cela risque en effet d'être plein de potentialités nouvelles. Ce sera le moment pour les bretonnants, occitanisants et autres bidulants de demander des subventions.

Deuxième élément d'information, Dany Cohn-Bendit, interrogé par Quatremer trouve que le Bart de Wever est « d'abord européen » (européen uber alles, c'est bon comme traduction ?).

Europe écologie est donc parfaitement à l'aise avec les flamands qui refusent de payer pour les wallons etc.

Les verts ou l'idéologie not in my backyard and furthermore not with my money.

 

 

Rappelons tout de même que Dany Cohn-Bendit est censé représenter ce qui se fait de mieux en matière européenne : ouvert, intelligent, démocrate ; il faudra maintenant ajouter « et pote avec la N-VA ».

Voilà donc que, sur le blog de Quatremer, j'inscris un commentaire :

Bart de Wever c'est bien le gars qui aime à se faire photographier devant un drapeau européen ?

Et sur les photos du dernier congrès du N-VA on voit plus de drapeaux européens que de drapeaux flamands ce me semble.

Bel avenir clochemerlesque que nous prépare l'Europe. On avait autrefois des nations et des relations internationales. Dorénavant il y aura en haut des conclaves euroaméricains, avec l'Europe dans le rôle du porteur de chandelle et en bas des querelles régionalistes pitoyables.

C'est ça l'évaporation qui attend les nations européennes, et il n'y a aucune raison que cela s'arrête à la Belgique.

Et voilà que le pape de la construction européenne online, le fils fondateur, répond :

Le visage absolument nauséabond de la construction européenne se dévoile.

Ce bouclier conçu pour nous protéger du vaste monde est un paravent pour réflexes égoïstes.

Rien d'international ni d'universel dans cette construction.

Il s'agit juste de se réfugier derrière les USA pour plier la planète à l'ordre libéral, tout en s'affirmant authentiquement catalan, basque, corse - bref, particulier.

L'Union européenne ne nous rend pas plus forts, elle nous abêtit, nous provincialise et nous déclasse.

Même Jean Quatremer finit par s'en apercevoir."

 

 

Et oui DCB aura mis 42 ans quand d'autre n'ont mis que 42 semaines.

Il a été moins rapide que d'autres mais il atterrit comme bien d'autres: dans les marais fangeux des alliances avec l'ultra-réaction.

Kessler devait se méfier : sa place est menacée

Chez les verts, on passe de la maison des atrides pour s'emparer du pouvoir à celle des putrides pour le conserver.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article