Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pour MAM, ce coeur d'hiver ressemble à la période du Frey*

http://www.ouest-france.fr/photos/2011/02/17/P1573635D1696519G_apx_470_.jpg

* Frey, Roger : ministre de l'intérieur de De Gaulle, responsable des forces « chargées d'encadrer les manifestations – formation qui inclut une composante “droits de l'homme” » (voir plus bas), supérieur immédiat de Papon en 1961-62 dont le 17 octobre 61 à Paris et le 8 février suivant à Charonne.

 

MAM, la VRP du tonfa et de la lacrymo

Michèle Alliot-Marie n'a vraiment pas de chance. C'est encore elle qui figure au centre de l'information du magazine Le Point sur la formation apportée par la France aux forces de maintien de l'ordre de l'émirat de Bahreïn, celles-là mêmes qui sont engagées, ce vendredi, dans une répression sanglante contre les manifestants en faveur de réformes politiques.

En tant que ministre de l'Intérieur que Michèle Alliot-Marie a conclu, en novembre 2007, un accord de formation avec son homologue bahreïni, cheikh Rashed Bin Abdallah Al-Khalifa. L'accord portait notamment sur la formation des forces « chargées d'encadrer les manifestations – formation qui inclut une composante “droits de l'homme” ».

[Le ministère des Affaires étrangères nous prie de préciser que si des forces de l'ordre bahreïnie ont bien été formées par la France, ce n'est pas suite à cet accord signé par Mme Alliot-Marie, qui n'a toujours pas été ratifié par Bahreïn. « On veut lui faire porter tous les chapeaux en ce moment, mais pas celui-là », confie un de ses collaborateurs.]

Un rapport parlementaire de février 2010 cité par Le Point fait le bilan de cette formation française, effectuée en vertu d'accord plus anciens :

« La coopération privilégiée établie depuis quatre ans avec la Direction centrale des compagnies républicaines de sécurité a permis d'accompagner la professionnalisation des unités anti-émeute et d'améliorer la gestion des foules, dans un archipel où il n'est pas rare que les manifestations dégénèrent. »

« Savoir-faire » français et bonnes vieilles méthodes sanglantes

C'était assurément bien vu sur les manifs qui dégénèrent, mais pas forcément très lucide sur la professionnalisation des unités anti-émeutes, même si l'émirat de Bahreïn pouvait être considéré, jusqu'à ces derniers jours, comme l'un des Etats arabes du Golfe les plus ouverts…

Cette coopération établie avec Bahreïn correspond à ce fameux « savoir-faire » que le monde entier nous envie, et que Michèle Alliot-Marie, devenue ministre des Affaires étrangères au dernier remaniement, proposait à la Tunisie en plein cœur de la répression des protestations tunisiennes.

Ce business de la formation au maintien de l'ordre est une activité traditionnelle de la France, gérée par le ministère de l'Intérieur, souvent accompagnée de la vente de matériel à la clé. Qui peut donner des situations embarrassantes lorsque le régime utilise ce savoir-faire non pas pour encadrer des manifestations « à la française », mais pour recourir à de bonnes vieilles méthodes sanglantes, en faisant tirer sur la foule comme ce fut le cas cette semaine à Bahreïn.

http://www.ambafrance-eau.org/france_eau/local/cache-vignettes/L350xH434/2MAM01-2-9e618.jpg

visite du marché aux lacrymo ? Émirat Arabes Unis en 2006.

Depuis le grenelle de l'environnement, chlore et acide picrique sont issue de production bio avec des sprays à l'eau de source ?

Ce sera une chance de rêve pour les historiens qui auront le privilège de dépouiller ses archives : cette femme est vraiment un femme d'ordre, même le plus souvent un peu trop nouveau dans ses critères. Une maladroite politicienne, très à droite en politique.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article