Cochin ou la preuve par la mort

Publié le 4 Février 2013

Dans l'ordre des arrivées, le comuniqué de la CGT Cochin puis celui commun de l'UD CGT de Paris et de l'Union syndicale CGT de l'Assistance Publique (APHP)

 

http://media.rtl.fr/online/image/2013/0203/7757619706_la-maternite-port-royal-a-lance-une-enquete-interne.jpg

 

Comme pour Brive il y a quelques semaines (Mort sur le bord de la route.)      les autorités sont plus rapides pour mener les enquêtes dédouanant ARHP et directions d'Hopitaux, le ministère de la santé et le gouvernement que pour apporter les solutions que tous les acteurs de la santé publique connaissent.

 

Le rappel d'une p@ges du c@rnet de décembre 2010 en bas de texte montre la non fatalité des situations et pointe des tendances liés aux choix politiques au politiques publiques.


Il faut d'urgence des moyens et des effectifs.


La directrice de l'Assistance Publique qui se comporte avec les lits d'hopitaux comme elle le faisait avec les guichets de la SNCF : "on ferme",  récolte les fruits des politiques qu'elle et ses prédésseurs ont avec zèles mises en place et appliquées.


Il ne faudrait pas que le président du conseil d'administration de l'APHP fuit ses responsabilités.


Pourtant en juin 2012, la fenêtre existait pour une prise en compte des besoins réels dans les services. Aucun changement d'orientation et l'accident prévisible se produit.

 

Notons la précipitation des communiqués avant même que les instances réglementaires d'analyses dont les Instances représentatives des personnels n'ait été réunies et aient pu rendre leur avis.(le CHST ne s'était pas encore réuni que dès lundi soir, sans pudeur pour la douleur de la famille et le traumatisme des personnels les déclarations officielles à la presse quadrillaient les ondes).

 

Peut-être que ce qui suit explique cela:  (pour les non parisiens la maternité port Royal au grés des restructurations- compression physique de la surface médicale offerte aux population est mainteant dans le CHU Cochin ).

 

Voici le communiqué du syndicat CGT de l'Hopital Cochin Port Royal il est sans appels et démontre de la part des directions interéssées une mise en danger délibérée de la vie d'autrui ayant conduit à un homicide par négligeance, imprudence et choix budgétaires.

 

 

MATERNITÉ DE PORT ROYAL : COMMUNIQUÉ DE PRESSE DE LA CGT COCHIN

 

Un drame touchant notre établissement, la maternité de Port Royal, vient de défrayer la chronique.

Par manque de place dans la maternité de Port Royal, une maman n’a pas pu être hospitalisée, elle a dû rentrer chez elle, où peu à peu elle s’est aperçue que l’enfant qu’elle portait ne bougeait plus. Revenue en urgence, son enfant avait cessé de vivre.

Deux enquêtes, une interne et une judiciaire, sont en cours.

La CGT COCHIN était la seule organisation syndicale présente sur le site ce week-end. A la demande hier du Secrétaire du CHSCT, Bernard Giusti, un CHSCT Extraordinaire se tiendra demain matin à 9H. La CGT COCHIN souhaite que des réponses précises et des éléments objectifs soient communiqués à cette occasion.

 

La CGT COCHIN et l’ensemble du personnel de l’hôpital COCHIN compatissent à la douleur de la famille…

La CGT COCHIN est révoltée par cet énième incident, aujourd’hui malheureusement dramatique. Elle a dénoncé à plusieurs reprises les sous-effectifs chroniques et les risques qu’ils engendrent pour la sécurité des patients et des personnels, et pour la qualité des soins.

 

Cette maman a été renvoyée chez elle alors que toute une aile d’hospitalisation en maternité (19 lits) est fermée depuis plusieurs mois dans ce bâtiment ultra moderne qui vient d’ouvrir ! 

 

Les raisons de cette hospitalisation refusée  ?

 

- Les économies de personnel médical et paramédical qui conduisent à des sous-effectifs de plus en plus criants dans tous les services de l’hôpital Cochin.

 

- La diminution de l’offre de soin consécutive aux plans de restructuration sur l’ensemble de l’hôpital.

 

- La logique comptable qui s’applique à tous les hôpitaux de France, une logique comptable qui supplante les logiques médicales et humaines. Elle conduit à la diminution de l’offre de soin par mesure d’économie plutôt que de répondre à la demande réelle en besoin de santé de la population.

Cette logique comptable ne tient pas compte de la spécificité de cette maternité (réunion de la maternité Port Royal et de celle de l’hôpital Saint Vincent de Paul qui a fermé). Cette maternité doit permettre notamment à des mamans devant faire face à des "grossesses difficiles" de pouvoir accoucher en sécurité.

Suivant aveuglément les directives ministérielles, la direction financière de l’APHP ne tient aucun compte de la spécificité du contexte hospitalier. Pour la maternité de Port-Royal, la conséquence est une offre de soin insuffisante qui ne répond plus aux besoins des parturientes.

 

Pour la CGT COCHIN, la rentabilité à tout prix conduit directement à des drames : supprimer du personnel, c’est supprimer les personnes qui doivent assurer la sécurité des patients et la qualité des soins. D’autre part, quelle signification peut avoir la création de 19 lits d’hospitalisation, qu’on garde ensuite fermés pour raison d’économie alors qu’on refuse des urgences par manque de lits ?

 

Cette quête de la rentabilité au nom du libéralisme économique se fait aux dépens des patients et des conditions de travail du personnel ! Elle est logiquement génératrice d’erreurs humaines, le personnel devant sans cesse travailler dans l’urgence et en surcharge de travail.

 

La CGT COCHIN exige l’arrêt des restructurations et l’embauche de personnel pour assurer avec efficacité et humanité la mission de service publique de l’hôpital COCHIN.

La CGT COCHIN demande au gouvernement de mettre un terme à la réduction systématique des personnels dans les établissements de santé publique.

 

 

Marise Dantin – Secrétaire Générale CGT Cochin – 06 19 73 01 83

Bernard Giusti – Secrétaire Général Adjoint CGT Cochin, Secrétaire du CHSCT – 06 76 78 13 76

 

La presse nous apprend que la famille victime de ces pratiques a porté plainte. Souhaitons que l'instruction de celle -ci conduise la justice à demander des comptes aux instigateurs et organisateurs (tous) de ces politiques homicides.


La Canaille il y a quelques temps avait attiré l'attention sur la remonté en France de la courbe de la mortalité infantile. Et si nous jetions un oeil sur la mortalité infantile en France en 2010? derrière la froideur des courbes statistiques il y a des drames.

 

Celui d'hier en fait partie d'une façon intolérable.

 

Ci dessous le communiqué de la CGT A¨PHP tombe depuis : 

 

13-02-05--Maternite-APHP-CGT.JPG

 


 


Rédigé par canaille le rouge

Publié dans #Colère

Repost0
Commenter cet article