Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Clochers minarets et antennes


minaret du veau d'or: la City Londres


Version shintoïste

Tout ou presque a été dit sur l'ignominie de la question posée et ses sous-entendus pour cette votation suisse concernant les minarets, sur son résultat.

Deux points, un de forme et un de fond, mis en débats:

Laissons juste un instant (si c'est possible) le coté raciste xénophobe de la consultation pour nous arrêter à un petit détail :

Les gens qui ont peur des minarets sont les mêmes qui souvent se réjouissent à l'érection d'une cathédrale y compris en "terre d'Islam " pour reprendre le vocabulaire en vigueur.

Mais là n'est pas la question que je pose.

Esthétisme ? Les mêmes ne se mobilisent pas trop pour dénoncer la prolifération des antennes relais qui polluent visuellement et physiquement les clochers, châteaux d'eau et autre proéminence urbaines.

Donc un hérisson de métal vibrillonant 24hsur 24  n'est pas une menace, un minaret Si ? Un Muezzin qui appelle à la prière est une pollution un clocher qui bat messes complies angélus vêpres, baptêmes, noce enterrement 7/7 en 2x8 non ? Plutot un minaret cathodique, catholique qu'une tour hérétique par nature fanatique.

Laïc jusqu'au bout des ongles, tolérant au plus profond de moi-même, je me sens autant menacé par le massif édifice d'Evry que par le minaret de la mosquée de Paris mais surtout beaucoup moins que par les minarets au prosélytisme ionisant  de Bouygues, oranges et autres SFR.

Voila pour le point de forme.



Minaret SFR


Minaret catholique d'Abidjan

Ensuite, redescendu du campanile,

le point (de colère) plus calé sur le fond :

 

La consultation Suisse est l'occasion pour tous ceux qui redoutent l'intervention populaire sous quelques formes que ce soient de se draper dans la vertu outragée par ce résultat pour stigmatiser les référendums en général et la démocratie en particulier.

 

Palme d'or à B. Guetta éditorialiste officiel, prix spécial du jury à H. Morin ministre de la guerre en notre pays, comme le fait remarquer J Levy sur son blog. Notons au passage que ce Morin ministre d'un gouvernement de la France s'assoie ainsi sur la constitution qu'il a mandat de protéger:

 

"D’abord, Bernard Guetta, dans sa chronique, s’étouffe de colère à l’idée qu’il « suffit de 100 000 signatures dans la Confédération helvétique pour qu’y soit organisée une consultation populaire dont le résultat, s’il est positif, prend force de loi ».

. Et de poser la question :

«Que se passerait-il dans d’autres pays d’Europe si l’on pouvait y organiser aussi facilement un référendum sur les minarets »

Et sur le traité de Lisbonne, pourrait-il ajouter.

 

Dans la même émission, c’est cette fois un ministre, celui de la Défense (?), Hervé Morin qui, toujours sur ce problème, déclare :

« Le référendum, c’est bien. Mais quand le référendum devient un facteur de populisme, ça devient gênant »."

(canempechepasnicolas)

Apprend petit que le référendum n'est bon que si on peut faire voter jusqu'à ce que le résultat soit conforme aux attente de la City Wall Streets et Francfort réunis, sinon c'est de la dictature.

 

 

Que le pays du secret bancaire ait garanti il y a 65 ans son pseudo particularisme par la livraison institutionnels des juifs au nazi, l'expulsion des résistants, que ses dirigeants aient pu derrière une fausse neutralité continuer à surfer sur l'argent de multiples spoliations historiques et crée un isolationnisme populiste ne choque ni Guetta ni Morin.

Mais que la consultation du peuple puisse conduire à cela, oui.

Aucun des deux ne s'interroge sur les causes et donc la responsabilité historique des droites racistes, croisées de la foi contre l'Autre à stigmatiser, divisant les esprits pour mieux diviser les refus de son système, cherchant à combattre la libre pensée et la laïcité (y compris en, appelant alors à la rescousse les plus intégristes de toutes les confessions).

Ils stigmatisent le doigt qui montre la lune et  cache du même coup la lune avec le doigt pour ne pas s'adresser à la tête qui elle, si elle se met à penser,  pourra y voir clair... et alors danger.





Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article