Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Chiffres de la SNCF, c'est l'Elysée qui régule leur trafic

http://a21.idata.over-blog.com/212x300/1/22/94/95/Sarko-Tchou-tchou-2-copie.jpg

Déclaration de la Fédération des cheminots (14/10/2010)
 

La Fédération CGT des Cheminots est aujourd’hui fondée à dénoncer et à contester les chiffres donnant le pourcentage de grévistes cheminots fournis par la direction SNCF à la presse dans le cadre du conflit social en cours. 


En effet, la Fédération CGT des cheminots peut affirmer de source sûre et vérifiée, que la consigne suivante a été donnée aux directions locales SNCF lors des réunions avec les managers et dirigeants avant-hier, le 12 octobre 2010 :« Le nombre de grévistes et le pourcentage afférant doivent être fournis à la Direction nationale pour transmission à l’Elysée avant toute communication à la presse ou aux organisations syndicales. L’Elysée donnera par la suite les chiffres à communiquer officiellement ». 

Par conséquent, la Fédération CGT des Cheminots est légitime à condamner et contester la véracité des chiffres concernant la réalité du nombre de grévistes à la SNCF et ce depuis le 12 octobre.

Cette situation atteste de la mainmise de l’Élysée et de la majorité gouvernementale sur la Direction SNCF à l’instar des injonctions de Xavier BERTRAND (UMP) lors du conflit d’avril 2010 sur les retenues de jours de grève des cheminots. Les pourcentages officiels étant le fruit d’une manœuvre politique.

Elle atteste de la fébrilité du gouvernement et de la majorité parlementaire, face à un mouvement social interprofessionnel qui s’amplifie, à l’appui d’une opinion publique favorable, contre le projet de loi portant réforme des retraites.

Cette manœuvre renforce la détermination de la Fédération CGT des Cheminots à poursuivre la mobilisation pour gagner une réforme des retraites justes socialement et efficace économiquement.

vendredi 15 octobre 2010 

 

Commentaire de la Canaille :

Une direction qui se disqualifie et semble de conscience accompagner les dérives antidémocratiques de la tutelle au mépris de son statut et de son cahier des charges.

La SNCF est une entreprise publique qui n'appartient pas au gouvernement mais à la nation.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Pedrito 14/10/2010 21:53



Dans le domaine de l'esbrouffe, de la manipulation, de la tartufferie, de la haine de classe, de la pourriture, qui est le plus efficace: le petit dictateur, ou ses valets?



canaille le rouge 15/10/2010 08:33



Le dictateur ne vit que par ses serviteurs qui n'ont d'espaces possibles qu'à l'ombre de leur maître.