Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Cheminots, grève, Communiqués de presse

Grèves à la SNCF - LA DIRECTION NE VEUT PAS NEGOCIER ! (02/04/2010)
  L’esprit de concertation affiché médiatiquement par la direction de la SNCF dans un communiqué à la presse daté du 1er avril n’aura pas survécu à la réalité.

La tenue des réunions de concertations légales a démontré que l’affichage médiatique du dialogue social n’était ni plus ni moins qu’une nouvelle démonstration d’une tactique d’enfumage qui va à l’encontre d’un vrai dialogue social constructif, de l’intérêt commun des usagers et des cheminots.

En refusant de vouloir prendre la mesure des revendications des cheminots, la direction de la SNCF s’entête dans une attitude irresponsable.

Pire encore, dans certaines régions les directions de la SNCF refusent d’organiser des réunions de conciliations dans le cadre des préavis régionaux ou locaux déposés.

C’est le cas sur la région de Tours. Considérant que la position de la direction régionale n’a pas évolué depuis la dernière concertation, considérant qu’il n’existe pas de marges de négociations et donc de compromis possible, la direction régionale juge qu’il n’est pas nécessaire de se réunir dans le cadre d’une réunion de conciliation pourtant obligatoire dans le Code du Travail.

S’asseoir sur les dispositions législatives en vigueur pour prévenir les conflits démontre avec quelle désinvolture la SNCF considère le dialogue social et en définitive les usagers.

La SNCF confirme ainsi son entière responsabilité dans la situation conflictuelle dans l’entreprise.


La Fédération CGT des Cheminots appelle l’ensemble des cheminots à agir massivement par la grève la semaine prochaine pour contraindre la SNCF à se mettre autour de la table pour de véritables négociations débouchant sur des avancées significatives pour tous les cheminots.
L' INTERVENTION DES CHEMINOTS DANS LA GREVE DEMEURE NECESSAIRE ET DOIT ETRE MASSIVE! (02/04/2010)
    Alors qu’une partie de plus en plus importante de cheminots rejette la politique libérale, de casse du Service Public, de la direction et du gouvernement, ils persistent et signent !


ILS SONT SOURDS : HAUSSONS LE TON !

Les grèves nationales d’octobre 2009, de février et mars 2010 accompagnées des multiples mobilisations locales et régionales restées pratiquement sans aucune réponse concrète, portent pourtant des exigences et des revendications de fond souvent soutenues par les usagers et les populations parce qu’elles répondent pour l’essentiel au besoin d’améliorer le Service Public.

Si le ridicule devait tuer, la Direction serait mal car par une communication agressive et à la fois surréaliste, elle tente d’accréditer l’idée, parmi les cheminots et dans l’opinion publique, que le mouvement national de grève qui s’annonce serait irresponsable et perturbera de fait le service public. Fidèle à une stratégie bien huilée depuis ces dernières années, la direction passe beaucoup de temps et d’énergie à diviser les organisations syndicales.

Comment d’ailleurs ne pas être stupéfait quand on voit que c’est la direction qui en interne annonce avant la CFDT / FGAAC la levée de leurs préavis chez les ADC et ASCT !?

Nous avons rencontré hier et aujourd’hui, conformément aux dispositions du Code du Travail, la direction RH au sujet des sept préavis de grève déposés les 30 et 31 mars 2010.

OU EN SOMMES-NOUS ?

Rappelons que cette situation découle du fait que la Direction a fait le choix de bloquer toutes perspectives de réponses aux revendications contenues dans ces DCI touchant à l’organisation de la production, à l’emploi, à l’avenir du Fret, aux conditions de travail et à la rémunération des cheminots. Toutes les fédérations syndicales ont d’ailleurs fait et dénoncé le même constat !

Pratiquante d’un dialogue social bloqué ou superficiel, la Direction a persisté dans cette attitude lors des réunions de conciliation autour des préavis de grève.

JUGEONS-EN ENSEMBLE !

Préavis ECT (Etablissements Commerciaux Trains –Contrôleurs..) :

La Direction annonce une accélération de 50 recrutements avant l’été sans toucher à l’enveloppe globale qui motive un des points du préavis. Sur le reste des revendications : Rien !

Préavis TRACTION :

La Direction annonce la mise en stage ADC (Conducteurs de Trains) de 447 agents pour l’année 2010, alors que jusqu’à ce jour, elle en annonçait 247 sur les six premiers mois. Cette annonce confirme que le nombre d’agents en stages baisserait de 553 comparé à la prévision de 1000 recrutements en 2009. Inadmissible ! Sur le reste des revendications : Rien !

Préavis Fret :

Rien. C’est scandaleux au regard des conséquences de la casse engagée !

Préavis Matériel :

La Direction annonce l’élargissement de l’augmentation de la Prime de Travail aux APLG mais elle conditionne l’application de cette mesure à l’acceptation des orientations de l’entreprise et écarte encore un certain nombre d’agents de la filière Matériel de cette mesure (EALE, EIV etc…). Sur le reste des revendications : Rien !

Préavis Exploitation (Commercial, Transport Mouvement…) :

Rien

Préavis Services Communs :

SUGE : annonce de la création d’une « brigade de mobilité sûreté » avec 50 recrutements. Sur l’ensemble des autres revendications : Rien !

Alors que les réunions de conciliation des préavis INFRA V et EX se sont tenues la veille sans aucune proposition de la direction, aujourd’hui celle-ci attend la dernière réunion, consacrée au Fret, pour annoncer 150 recrutements supplémentaires à l’Infra. Encore une nouvelle manœuvre de dernière minute ! Qu’en est-il réellement et sous quelles conditions ?

LA MOBILISATION PERMETTRA DE LE SAVOIR !

Le moins que l’on puisse dire, c’est que l’on est loin du compte. La Direction ignore les difficultés croissantes des cheminots dans l’exercice de leur métier ; face aux exigences des cheminots, elle répond par la division, la confusion et des amalgames qui font ressortir comme des acquis d’aujourd’hui, des décisions qui ont été actées il y a plusieurs mois.

Le rapport de force doit changer la donne !

La participation massive des cheminots à la grève peut et doit imposer à la Direction de véritables négociations bénéfiques à tous.

ENSEMBLE, TOUS Ensemble, nous pouvons gagner sur nos revendications !

 

 

Communiqué de Presse, Fédération

 
Si la SNCF se soucie des usagers et du service public, elle n'a qu'à répondre aux revendications (31/03/2010)
 

Réponse de la Fédération CGT des cheminots aux propos tenus dans la presse par le DRH de la SNCF à l'annonce des préavis de grève.

La fédération CGT des cheminots vient d’apprendre par la presse le regain d’intérêt subit de la SNCF pour les usagers et le service public à l’approche de la grève qui doit débuter le 6 avril 2010 à 20h.


De telles déclarations méritent d’être suivies d’effets.
Si la direction de la SNCF se préoccupe tant des usagers, elle sait ce qui lui reste à faire.
La balle est dans son camp !

Les revendications ne sont pas nouvelles. Elles sont au coeur des journées de mobilisation initiées depuis le 20 oct octobre 2009.[…]

La fédération CGT des cheminots lu lui demande donc de se saisir sans délai des dispositions légales du préavis de grève pour ouvrir de réelles négociations à tous les niveaux de l’entreprise pour répondre aux revendications.

Montreuil, le 31 mars 2010 – 15h

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article