Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

CGT et élections TPE, oui, mais.

 http://www.ouest-france.fr/of-photos/2012/11/14/sl02_1860294_1_px_470_.jpg

 

Avant de donner le point de vue de La canaille, le communiqué de la CGT précédés de quelques avis et infos des bloghomonymes et c@rnetquivalents ou assimilés, puis un point de vue un peu iconoclaste de La Canaille.

 

ici avec çanepêchepasnicolas

là c'est chez Roger

l'avis d'El diablo

 

11 04 24 00-00-01-logo-cgtElections TPE

Les salariés des TPE placent la Cgt très largement en tête
vendredi 21 décembre 2012

Avec un résultat de 29,54%, la Cgt arrive très largement en tête du premier scrutin de représentativité dans les très petites entreprises. Scrutin où 465 756 électeurs et électrices se sont exprimé-e-s malgré les innombrables obstacles.

La Cgt remercie les salarié-e-s qui ont porté leur choix sur la Cgt. Ce résultat vient après d’autres signes forts quand à la place majeure occupée par la Cgt dans le paysage social. La deuxième organisation syndicale recueille quant à elle 19,26% et la troisième organisation recueille 15,25%.

Le résultat obtenu donne encore plus de poids à ceux qui n’acceptent pas une régression sociale majeure dans la négociation sur l’emploi en cours.

Dans les conventions collectives et au niveau national interprofessionnelle, ce résultat renforce la place de la Cgt. Il donne du poids aux exigences portées par les salarié-e-s des TPE et renforce leur volonté d’obtenir à l’avenir de véritables lieux de négociations avec des élu-e-s pour les représenter.

Au cours de plusieurs mois de campagne, la Cgt dans les territoires et avec ses organisations professionnelles a tissé de nombreux liens avec des milliers de salarié-e-s des TPE qui lui ont réservé un accueil très favorable.

La Cgt entend poursuivre cet effort au-delà de l’élection et créer les conditions pour que le syndicalisme et la négociation collective prennent toute leur place auprès de ces salarié-e-s.

Forts de ce résultat, les salarié-e-s peuvent compter sur la présence de la Cgt pour agir avec eux en faveur de nouvelles conquêtes sociales. Elle les appelle aussi à prendre toute leur place dans cette mobilisation en rejoignant massivement la Cgt.

Montreuil, le 21 décembre 2012

 

http://img.over-blog.com/342x459/4/49/48/09/emploi-retraite-salaire.jpg

le fond mobilisateur n'est-il pas là 

 

 

Toute les raisons de se réjouir de voir les 30% de la CGT et les OS "lucky luke" du stylo à signer au rabais distancées.

 

Mais La Canaille s'interroge quant à la participation.


Responsabilité écrasante du patronat qui a mis toute ses forces dans la bataille pour faire que le fait syndical (et ses droits) n'entre pas dans ces TPE. La responsabilité appartient au MEDEF comme capitaine du navire patronal mais le second et le bosco sont sur le rôle d'équpage au titre de la CGPME et des CCI (ce sont eux qui devant les tribunaux sont en tête de la délinquence patronale).


Pour autant, de ce que Canaille le Rouge a rencontré de salariés de ces TPE, il y a une colère contre le système et tout ce qui fait représentation, colère qui comme au plan politique ne trouve pas d'alternative. Le phénomène d'abstention, qui frappe les élections politiques, ne peut être écarté d'un revers de main concernant ce scrutin d'autant que ce sont les endroits où la tradition syndicale par définition est la moins forte.

 

La proposition d'un syndicalisme de "négociations collectives" affiché au plan confédéral quand la prtaique du patronat est celle de la faux et de la fosse commune des garanties sociales n'est pas et ne peux être la solution.


Devant répression et interdiction patronale, le résultat de la  CGT en est d'autant méritoire. Mais ceux qui pour les raisons évoquéses ci dessus n'ont pas voté devraient avoir toute leur place dans un syndicalisme de combat. Pourquoi n'y viennent-ils pas ? Ce devrait là aussi être un sujet de réflexion du congrès de la CGT qui est préparation.


Face à un patronat qui finalise la disposition de ses forces pour l'affrontement qu'il a décidé de provoquer, un affrontement majeur, toute les forces seront indispensables.


Il faut relire avec des lunettes neuves La Rose et le Réséda : "fou qui sous la grêle ... " ce ne sont pas les plus faibles qui sont à exclusivement cibler mais aussi ceux qui parmi plus les vaillants et déterminés se demandent s'ils ne risquent pas d'être privé du bénéfice de la récolte. 


Ce sont là les séquelles des positionnements lors des luttes pour la retraite.Or les blés sont sous la grêle patronale et le pouvoir est toujours plus au secours des nuées que des récoltes.


En rassemblant indécis et déterminé, le syndicalisme s'il veut rester de classe est dans son rôle.


 

http://ulcgtellbeuf.unblog.fr/files/2012/12/changement-maintenant1.jpg

 

La Canaille n'est pas du tout sûr que le tiers des salariés qui ont voté CGT l'aient fait que pour gagner des espaces de négociation mais plutôt pour porter des exigences revendicatives.le point de rassemblement est là, pas dans les antichambres des négociations.

 

 D'ailleurs et le détail plus fouillé des résultats le montrera très clarement, les résultats sont d'autant plus affirmés que les militants qui ont mené campagne l'ont fait sur bases d'exigences revendicatives fortes.


Que va dire et que va faire le congrès de la CGT avec ces atouts nouveaux pour engager la contre-offensive ?

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article