Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Sur le marché des bombinettes, un coup de projo donné par Ouest France

http://www.theatrum-belli.com/media/00/01/2675414119.JPG

Merci pour ces deux informations produites sur deux jours.

J'en rajoute une troisième en urgence qui concerne aussi Dassault :

Les agences de presse annoncent que l'aviation libyenne tire sur la foule à Tripoli. Honneur à notre avionneur : ce sont des mirages.

Monsieur dassault va-t-il dénoncer le régime de son client?

La première, même si les peuples des émirats n'ont pas attendu le patron du Figaro pour se faire zigouiller en rafales, il est bon de savoir qu'à force de prêcher dans le désert les contrats quitteraient le domaine du mirage  pour mieux quadriller l'espace des féodalités du Golfe. Donc le député UMP pourra voter les lois de programmations militaires qui lui assureront de quoi se payer quelques quotidiens (c'est l'aspect le plus terre à terre de l'oligarchie).

http://www.aereo.jor.br/wp-content/uploads/2009/01/rafale-dubai-foto-dassault.jpg

Dassault annonce que les négociations pour vendre le Rafale aux Emirats avancent
Politiquedimanche 20 février 2011

Les négociations progressent pour vendre l'avion de combat Rafale aux Emirats arabes unis, et sont « un peu plus actives » actuellement, a déclaré dimanche Eric Trappier, directeur général international de Dassault Aviation. « En ce moment, nous sommes en discussion avec nos amis émiratis de l'armée de l'air », a-t-il dit, le jour de l'ouverture à Abou Dhabi du salon Idex consacré aux équipements de défense.

 

La France et les Emirats négocient depuis 2008 la vente de 60 exemplaires du Rafale, en service dans les armées françaises mais jamais vendu à l'étranger. Les discussions s'étaient tendues l'an dernier sur fond de différend diplomatique

 

Mais ils n'est pas seul, même que cela se bouscule au portillon pour courtiser la faucheuse en tenue léopard :
C'est le coup de feu pour les ventes d'armes dans le monde
Économielundi 21 février 2011

Selon un rapport du Sipri publié lundi, les 100 plus grands fabricants mondiaux d'armement (hors chinois) ont vendu pour 401 milliards de dollars de marchandise en 2009, la palme revenant aux Etats-Unis où la demande du gouvernement a été soutenue.

 

Ces ventes d'armes ont augmenté de 14,8 milliards de dollars en 2009 par rapport à 2008, soit une hausse de 8%, selon l'Institut international de recherche pour la paix de Stockholm (Sipri).

Au cours de l'année passée, les ventes d'armes de ce Top 100 ont atteint 401 milliards de dollars (295 milliards d'euros) dont 247 milliards (61,5%) au bénéfice de 45 sociétés basées aux Etats-Unis.

 

Lockheed Martin plus gros vendeur d'armes

 

«Les dépenses en biens et services militaires du gouvernement des Etats-Unis sont un facteur déterminant de l'augmentation des ventes d'armes des entreprises américaines (...) et des entreprises d'Europe occidentale présentes sur le marché américain», souligne la spécialiste de l'industrie de l'armement au Sipri, Susan Jackson.

 

Le groupe de défense américain Lockheed Martin a repris la première place au britannique BAE Systems en 2009 avec des ventes de 33,4 milliards contre 33,3 milliards. Chacun compte pour 8,3% des ventes totales.

La seule branche américaine de BAE a vendu pour 19,3 milliards de dollars d'armes, ce qui la placerait au 7e rang mondial, souligne le rapport.

 

EADS 7e vendeurs d'arme

 

L'Europe est représentée dans le Top 100 par 33 groupes basés dans neuf pays (Allemagne, Espagne, Finlande, France, Italie, Norvège, Royaume-Uni, Suède et Suisse) et dont les ventes cumulées se sont élevées à 120 milliards de dollars, soit 30% du total.

Outre BAE Systems, 2e vendeur mondial, le groupe européen EADS se classe 7e avec 15,9 milliards de dollars (4,0%) et l'italien Finmeccanica 8e avec 13,3 milliards (3,3%).

 

La Chine pas prise en compte

 

Parmi les dix plus gros vendeurs d'armes, les sept autres sont américains: Lockheed Martin, Boeing, Northrop Grumman, General Dynamics, Raytheon, L-3 Communications et United Technologies.

Le Sipri n'a pas pris en compte la Chine car «même si l'on sait que plusieurs fabricants d'armes chinois sont suffisamment importants pour figurer dans le Top 100, il est impossible pour nous de les y inclure en raison d'un manque de données comparables et suffisamment précises», a expliqué Mme Jackson à l'AFP.

 

L'Asie est cependant représentée dans le classement par 10 groupes (4 au Japon, 3 en Inde, 2 en Corée du sud et 1 à Singapour) et le Moyen-Orient par 5 (3 en Israël, 1 au Koweït et 1 en Turquie). Ces deux régions ont totalisé 24 milliards de dollars de ventes d'armes en 2009, selon le rapport.

 

Le Sipri définit les ventes d'armes comme étant les ventes de biens et services militaires à une clientèle militaire, sur le marché intérieur comme à l'exportation.

(Créé en 1966, le Sipri est un institut international indépendant basé à Stockholm, financé à 50% par l'Etat suédois et spécialisé dans les conflits, les armements, le contrôle des armes et le désarmement)

 

Valeur en € : environ 2 hopitaux (civils) :

http://www.rue89.com/files/20080617Satory.jpg

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article