Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Blummollet, les retraites et la colère qui monte

13-03-13--Maison-de-retraite-et-abattoirs.JPG


 

 

Avec mon camarade Bernard [le blog de Bernard est ici], même si nous partageons plein de choses, nous ne sommes pas forcément d'accord en tout et sur tout.

L'élection présidentielle et les législatives ont été un de ces terrains de différences.

Bernard a soutenu JL Mélenchon, La Canaille a soutenu que la présidentielle est un attrape gogo

Au second tour il a fait campagne pour une politique de gauche avec Hollande

La Canaille a dit qu'il fallait certes chasser le troll en place mais que le remplaçant était aussi dangereux sur le fond si la forme différait et déjà savait que rapidement il correspondrait à son appellation "Blummollet".

Ce qui ne nous empêche pas de nous retrouver pour battre ensemble le pavé pour contrer l'ANI et ses chiens de Berger, défendre la sécu et la protection sociale, les acquis de 45 ou à partager une passion pour l'histoire du mouvement ouvrier et façon certes pas identiques de partager des choix communistes affirmés.

Il a quelques raisons singulières à garder en travers de la gorge la casse de la sidérurgie et de la métallurgie qui rejoignent celles de la canaille devant la continuité de la casse des services publics.

Il vient de mette en ligne sur son blog ce texte :


http://img.over-blog.com/65x100/0/26/78/91/coleresdupresent.jpgHOLLANDE ET LA RETRAITE


Hollande n’en finit pas de renier les quelques envolées électorales des présidentielles.


L’individu vient de jouer son petit « Churchill » - de la sueur et des larmes- lors de sa visite en Côte d’Or en indiquant qu’il faudra faire « des choix courageux ».


On aurait pu penser qu’il s’adressait aux privilégiés de la fortune et que ceux-ci auraient droit à plusieurs années de blocage de toutes rémunérations du capital, eux qui ont mis le pays dans cet état de crise.


Hélas, le Président de la République, ne s’adressait pas à ces gens là mais aux retraités et futurs retraités en leur disant, pour ainsi dire, que le temps d’une retraite pleine et entière s’achevait et qu’il faudrait accepter de réduire sa pension.


Tant pis pour tous ces retraités-es qui n’arrivent plus à vivre de leur retraite et sont obligés d’aller voir les restaurants du cœur ou le Secours populaire.


Cette déclaration ne venait pas non plus par hasard et correspondait à un message adressé aux organisations syndicales et patronales qui discutent ce jour des retraites complémentaires et de leur revalorisation au 1er Avril et je le cite : « Chacun devra prendre ses responsabilités : l’État mais aussi les partenaires sociaux qui négocient en ce moment même pour les régimes complémentaires » ; un véritable appel du pied à désindexer les retraites complémentaires comme l’exige le Medef.


Cela ressemble plus à une ukase qu’un appel à une vraie négociation pour améliorer les retraites des français et permettre à des jeunes de trouver un travail par les emplois libérés.


Le comble étant atteint par une déclaration anodine de Marissol Touraine : la durée de cotisation devrait être examinée ».


Ce gouvernement est à la solde du patronat, c’est indéniable.


Le 28 Mars les retraités-es vont descendre dans la rue, ils ont raison car ce gouvernement est entrain d’assassiner leur retraite acquise par des années de travail et de cotisations et le système de Sécurité Sociale créé en 1945 par Ambroise Croizat.


C’est dégueulasse.


Bernard LAMIRAND

 

Pourquoi faudrait-il que La Canaille en rajoute ?

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article