Ayraulport : En direct de sud Armorique nord-pays ligérien [avec ♫ ♫ musique d'ambiance dans les saussaies]

Publié le 25 Novembre 2012

http://www.lefigaro.fr/medias/2012/11/18/197cca16-3197-11e2-9429-899333c1006d-493x328.jpg 

 La théorie devient pratique à travers le mouvement  : Quand une idée juste s'empare des masses, elle devient une force matérielle irrésistible que rien ne peut arrêter (K Marx -l'idéologie Allemande)

 

 

Or donc, le gouvernement dans sa grande sapience a décidé nuitamment d'arriver là où il aurait du commencer.

Stopper les frais et écouter ce que les opposants dont le nombre grandit comme dividende chez AXA et la détermination comme colère chez Mittal.

Engels disait "la preuve du pudding c'est qu'on le mange".

Ayrault actualise : "la preuve de la baffe c'est qu'on se la mange". Et pourtant, germaniste qu'il est il avait lu et Karl et Friedrich dans le texte.

Celle ramassée d'hier est retentissante.

Vont-ils retirer leur projet dans "l'honneur et la dignité" ou vont-ils tenter de passer en douceur et duplicité ?

L'expérience de Canaille le Rouge tend à plus lui faire redouter la seconde hypothèse qu'à croire à la première...sauf si la mobilisation et la vigilance reste présente, très présente, et réactive.

Cela dit, que Valls soit obligé de danser avec ses communiqués, les images montrant la solitude du politicard de fond devant la mobilisation et les reculs que la colère ont imposé à ses forces de policières est pleine d'enseignement.

http://jardins-alsace.hopla.net/specialites-salees-alsace/images-des-specialites-salees-dalsace/gendarmes-gros-plan.jpg/image_preview

ci dessus, version nord francomtoise des gendarmes fumés. La version sud armoricaine n'est pas encore disponible

Vinci, grand groupe du capital et du BTP, malgré une "légitimité" avancée par le pouvoir et ses complices est dans les cordes (en faisant gaffe qu'il y reste).

N'est-ce pas la démonstration que la mobilisation paie et est la seule voie utilisable quand ceux qui devaient entendre leurs mandants (toujours cette question !) ne décident de n'en faire qu'à la guise des mandatés contre la volonté des mandants ?

Ce qui vaut pour un aéroport à stopper ne vaut-il pas pour un triage une ligne ferroviaire, une école, un centre de tri un bureau de poste ou un hôpital à développer un port à moderniser des statuts et emplois à conforter des salaires à augmenter ? 

Enseignement de Nantes et ND des Landes : ce n'est pas depuis des tours de contrôle que cela se gère mais sur place. A voir comment, à quelle vitesse, certains tentent de se démarquer d'autre de voler au secours de la victoire pour mieux la confisquer, oui le report du calendrier, premier recul de taille, montre le chemin du rassemblement autour d'objectifs massivement partagés et les lieux de pertinence des prises de décisions.

Le bon vieux mot d'ordre syndical : "c'n'est pas à l'Elysée, ni même à Matignon, c'n'est pas dans les salons qu'on obtiendra satisfaction, il faut lutter s'organiser..." vient de prendre un bain de jouvence.

Aidons l'eau du bain à ne pas croupir, c'est le mouvement qui oxygène.

 

Rédigé par canaille le rouge

Publié dans #Du côté des luttes

Repost0
Commenter cet article