Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Après les bûches, avant les fèves, à tous ceux qui n'ont pas été décorés.

 

      http://dutron.files.wordpress.com/2008/12/sarko-pere-noel-du-cac-40.jpg

Il y a une continuité entre les vœux de Fa# et sa nouvelle promotion de la Légion d'Honneur.

Qu'on s'entende bien, il ne s'agit pas de se moquer de ses titulaires en général, surtout ceux qui se sont vus épingler cette reconnaissance sur leur chemise ou corsage pour s'être fait trouer la peau afin que nous puissions librement écrire et ouvertement pouvoir clamer nos colères.

Parce que canaille, et de plus rouge, ces distinctions sont lointaines et pas au cœur des premières préoccupations dans les cités. Sauf justement quand en tête de la promotion du premier janvier, signe fort de l'attachement aux valeurs antirépublicaines de la caste au pouvoir se trouve une de ces crapules qui appellent à la revanche sur ceux qui nous permettent aujourd'hui d'être libre et sur la France qu'ils ont reconstruit.

Le Kessler (Denis) ce zéro social orphelin de l'avant Libération, au coté du Seillière du Medef héritier du sinistre comité des forges qui nous donne l'UIMM des caisses noires d'aujourd'hui, parmi une brochette de licencieurs publics ou privés, de délocalisateurs et autres agioteurs vient d'être décoré par celui qui lors de ces vœux télévisé a félicité les patrons qui avaient su (sic)"limiter les suppressions d'emplois".

Les pensionnaires des files d'attentes du "pôle emplois" goûteront l'ironie.

Félicitation verbales aux prétendus "moins pires", encouragement appuyés aux liquidateurs.

Avec ses vœux, celui qui depuis sa tour d'ivoire conduit à brides abattues le pays au bord du gouffre, après avoir écrémé vers sa table les fabricants de naufrage, invite la France à faire un grand saut en avant.

Vite, se ressaisir et construire l'alternative sans attendre de modèle prédigéré venus d'en haut.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article