Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Après la votation

La votation pour le maintien de la poste comme un grand service public, avec un monopole public, le niveau de mobilisation populaire peut avoir des suites formidables,… si ses promoteurs principaux ne partent pas se faire bronzer aux Seychelles ... ou dans un solarium de la rue de Varenne.

Expérience personnelle : à trois reprises, j'ai vu arriver vers l'urne des responsables du PS pour participer à la consultation. Bravo…Sauf que lorsqu'ils ont tenté de couvrir l'urne de leur affiche, je leur ai demandé s'ils étaient d'accord pour un opérateur unique sous monopole public pour France Télécom, et d'élargir le propos à tout les autres services publics privatisés ou privatisables?  Il y a eu comme un flottement.

Un seul m'a dit oui. Je lui ai alors demandé ce qu'il pensait du résultat du référendum du 29 mai 2005.

Sa gêne était manifeste. Je lui ai alors dit que rien n'était irréversible, que la bonne fois était un critère d'estime et que lui et moi pouvions dès maintenant lancer un appel pour la remise en place des monopoles publics pour tous les services publics en réseau et de proximité.

Son copain, derrière lui, celui qui avait les affiches dans sa Volvo, m'a dit d'arrêter d'être politicien et que de toute façon maintenant avec Versailles, c'était plié.

La question des plis, pour des raisons aussi personnelles que familiales, je connais. Je rétorque donc à mon aussi intempestif que sympathique contradicteur que pour les plis, cela dépend d'abord de qui tient le fer.

Avec la même célérité qu'il montrait son inactivité pour organiser le vote, il s'est dérobé.

CQFD... Ce qu'il a démontré.

 

Cela dit en matière de grand écart, le PS est-il si seul ?

Je voudrais bien que quelqu'un m'explique comment être aujourd'hui contre la taxe carbone (ce que je suis) et avoir signé en faisant la queue et mobilisant les caméras pour faire voir les stylos paraphant le machin de Nicolas Hulot, sans réserve aucune sur cette taxe (un des leviers de ses propositions)lors de l'élection présidentielle?

Rappelons que ce  machin qui devait rapporter des voix, fait de cette taxe un des piliers d'un projet qui rappelle le rapport Mansholt des années 1975, projet contre lequel un parti, seul alors, avec un courage qu'il a laissé depuis accroché au porte-manteaux de ses participations gouvernementales , le PCF avait avec succès appelé à combattre parce que les couches populaires en feraient les frais.

Décroissance, croissance zéro, éco taxe et taxe carbone, protégé par le bouclier fiscal, les nobliaux du fisc, les immunisés de l'impôt ne s'attendaient pas à avoir aujourd'hui de tels auxiliaires.

Qui a refusé pour cette raison ou d'autres, en 2007, de le signer? 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article